WELCOME LONDON
Hey bienvenue sur le forum " Welcome to London " =)
Amuse-toi bien parmi nous ;p

Avant de poursuivre votre visite sur le forum, sachez que "Welcome to London" est avant tout un forum RpG. Si vous souhaitez vous inscrire, parmi nous, il vous faudra savoir faire 15 lignes de RP complètes, et connaître les bases d'un forum. Si vous ne vous sentez pas capable ou que votre activité parmi nous sera médiocre, merci de PASSER VOTRE CHEMIN .

N'oubliez pas de consulter les règles ainsi que le contexte, pour une meilleure vision des choses sur le forum =)

Enjoy !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
WELCOME LONDON ROUVRE SES JOLIES PETITES PORTES !
VOTEZ POUR LE FORUM ICI

Partagez | 
 

 Erling Jane Bennett ▬ little wild bird.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
B. Jesmindhàa Conlon
avatar
Crème brûlée



Mon avatar : Leighton Meester
Mes messages : 359
Localisation : Mayfair
Mon âge : /
Etude & Année d'étude : Littérature (en vue de devenir Journaliste)
Emploi(s) : /
Date d'inscription : 15/12/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : Ouverts

MessageSujet: Erling Jane Bennett ▬ little wild bird.   Mar 15 Déc - 12:43





« OF YOU CHARACTER WE KNOW »


* Nom & Prénom; Bennett Erling Jane
* Âge & Date de Naissance; 19 ans ; Née un 23 octobre 1990
* Lieu de Naissance; Dans une belle et luxueuse clinique privée d'Oxford
* Lieu d'habitation; Elle vit avec son père, dans un vaste et spacieux appartement du quartier Mayfair. Ce même appartement est d'ailleurs établit sur deux étages et l'un deux lui est spécialement réservé, histoire qu'elle puisse vivre comme elle le souhaite et y emmener qui elle veut, une sorte d'autonomie pour elle, et une sécurité pour son père, qui la garde donc près.
* Profession / Job; Etudiante & Professeur de danse pour enfants et adolescentes à côté.
* Loisirs; La Danse et le Cinéma
* Groupe; Etudiante en Littérature


« TOUCH MY BODY »


* Parours;
    L'amour c'est comme
    les roses, c'est beau
    mais ça fait mal
23 octobre 1990, accompagnée des tous premiers rayons du soleil, les tous premiers cris d'un bébé se font retentir dans l'une des cliniques privées de la ville d'Oxford, en Angleterre. Elle vient d'une chambre dans laquelle une femme est assise sur son lit, la peau brillante et les cheveux mouillés.
    SAGE-FEMME _ « C'est une petite fille, une très joli petite fille. »
Disait l'infirmière en tendant le tout jeune nouveau-né à la jeune femme, enveloppée d'un linge blanc. Peu de temps après, un homme arrive dans la chambre, la respiration saccadée, essouflé, mais un coup d'oeil dans la chambre étire ses lèvres jusqu'à afficher un large sourire. Il se place alors derrière la femme et admire l'enfant tout en continuant de sourire de plus belle.
    MRS BENNETT _ « Erling, nous l'appeleront Erling. Erling Jane Bennett, Jane comme son arrière-grand-mère. »
Prononce alors la femme en baissant la tête en arrière, vers son mari, qui lui passe la main dans sa chevelure en acquiesant en silence, tandis qu'elle caresse doucement la joue de sa progéniture.
Puis, peu à peu, les médecins et le personnel hospitalier quitte petit à petit la chambre, tandis que les jours suivants, une foule de visiteurs défilent alors devant la porte de la chambre de maternité, les bras chargés de présents, autant pour la maman que pour l'enfant. Et il y avait toujours de vives discussions dans la chambre, bien qu'elles n'aient pas beaucoup d'intérêt, les gens parlent au fond beaucoup pour en fin de compte ne rien dire. Ces derniers temps, après s'être préoccupé de l'état de la jeune mère, maman pour la première fois d'ailleurs, et du déroulement de l'accouchement, des têtes se penchaient sur le berceau du bébé en s'émerveillant des petits gazouillis qu'il émettait. Tout en débatant, tel une mini guerre froide auquel des deux parents il ressemblait le plus. Et les commentaires fusent, tels de vieilles commères qui jacassent sur un banc, les paroles s'en font bon train. Tandis que la mère, silencieuse, ne répond rien, les yeux plongés dans ceux de la chair de sa chair, un sourire aux lèvres, qu'elle dorlotte magnifiquement.
    « Oh qu'est-ce qu'elle est mignonne. »
    « Sans compter qu'elle ne fait pas de caprices. »
    « Ah oui ?! »
    « Elle ne pleure pratiquement jamais. »
    « Regardez, ses yeux pétillent d'ors et déjà d'intelligence. »
    « Elle a le nez de sa mère. »
    « Moi je trouve qu'elle ressemble plus au papa. »
    « D'ailleurs où est-il ? »

Oui, où est le père de l'enfant ? Ou est le parent de la petite Erling, cet adorable petit poupon ? Il n'est pas là, il travaille.

Le portable, cette hantise que Mrs Bennett aurait ô combien de fois aimée jetée à l'eau. Celui de son mari bien sûr, dont la sonnerie est un cauchemar. Mrs Bennett ne travaille pas, elle s'est arrêtée, ancienne styliste et mannequin, après la naissance de son premier, seul et unique enfant. Car malgré les tentatives, elle ne pu jamais avoir de deuxième enfant, ainsi elle concentra son amour et son désir de mère en sa fille unique. De fait, il serait faussement erroné de déclarer qu'Erling a eu une enfance malheureuse, elle eue la plus merveilleuse des mères, aimante, confidente, complice, compréhensive ... etc. Son père aussi l'aime, il l'aime plus que tout au monde assurément, c'est sa fille. Mais d'une autre façon. D'une manière plus intérieure, moins expressive, il faut dire qu'avec son travail, il n'était pas souvent là, et par conséquent, les démonstrations d'amour n'étaient pas au goût du jour, de plus ce n'était pas son grand fort. Un travail prenant, il était souvent absent, trop souvent, beaucoup trop fréquemment. Et puis il était loin, il dirigeait le Grosvenor Casino London Victoria de la capital Londonienne, il ne rentrait à la maison que durant ses congés, et même là, le portable n'était jamais éteint. Il avait même acheté une résidence londonnienne afin de mieux pouvoir travailler à plein temps là-bas.Tout la famille aurait pu s'y installer, ce n'était pas la place qui manquait, mais Mr Bennett refusait catégoriquement, malgré les désirs de sa femme. Il décrétait que cela était trop dangereux, et que ses ennemis qui en voulaient à son argent s'attaqueraient à sa famille. Et il faut de dire que des ennemis, Mr Bennett ne les comptait plus sur ses doigts, entre ses concurrents, ses adversaires, les rancuniers qui ont étés vexés de se voir expulsé de son casino, ceux qui sont vexés de n'avoir pas gagné, et en veulent à sa fortune, il y en avait plein. Car riche était Mr Bennett, il avait hérité de son oncle de son immence entreprise, un grandiose casino, située en plein Londres. La famille Bennet avait toujours été une famille honorablement respectée et populaire qui plus est, ni pauvre ni riche, elle faisait partie des gens aisés. L'oncle de Mr Bennett, avait formidablement réussit, il avait d'ailleurs repris l'affaire de que le père de son père lui avait légué, bref, une affaire qui se passait de génération en génération. Mais la aussi grande soit-elle famille Bennett n'avait pas beaucoup changé de moeurs depuis les années où la femme n'était plus un objet, mais pas encore à l'égal de l'homme, et conservatrice, les affaires familiales se devaient de toujours passer de mains d'homme à mains d'homme. Or pauvre de lui, l'oncle de Mr Bennett, soit le grand-oncle d'Erling, aujourd'hui décédé, n'avait pu avoir de fils, à cinq reprises il avait enfanté son épouse et à cinq reprise elle lui avait donné une fille, de fait, ce fut à son neveu qu'il advint l'héritage de sa société, Mr Bennett, le paternel de la petite Erling.

    Tout comme l'ignorance
    est le pire des mépris,
    l'absence est la pire
    des douleurs
Les années passèrent, et Mr Bennett était de plus en plus pris par son travail dans la capitale et même des fois qui l'emmenait à l'étranger. Quelques kilomètres plus loin, la famille Bennett résidant à Oxford, Mrs Bennett ainsi que sa fille, logeaient dans une vaste résidence victorienne dans l'un des quartiers résidentiels huppés de la ville. Mr Bennet, car bien qu'absent était soucieux de leur sécurité, car plus un homme est puissant, plus il est prisé, et la famille est toujours le point faible de ces hommes d'affaires. Avait engagé plusieurs agents de sécurité qui patrouillaient autour de la maison et un pour sa femme et un autre pour sa fille personnellement. Mais en réalité, la maison habitait bien plus que mr Bennett et sa fille, outre leurs garde-du-corps attitré, résidaient aussi avec elles, un majordome "butler" et une gouvernante-femme de chambre-cuisinière. Cependant que Mrs Bennett faisait assez communément la cuisine et l'entretien de sa maisonnée. Ainsi, Erling eue une enfance heureuse, privée de père mais heureuse, elle suivait des cours particuliers, et elles et sa mère ne sortaient jamais de leur propriété. Elle ne connut les cours de récréation, les moqueries des camarades, les party ... Les courses étaient attrituées au personnel de la maison et cet isolement est peut-être à l'origine du futur comportement d'Erling, ayant atteint sa majorité.

Mais outre cette vie d'isolement, de cocon, de protection, de sécurité, de chaleur, de luxe et de pureté, un virus arriva à s'infiltrer à travers les mailles du filet et infecta la famille. Un virus oui, autant au sans propre qu'au sens figuré. Une saleté de "virus" qui renda Mrs Bennett malade, très malade, profondémment et gravement atteinte. Les plus grand spécialistes déterminaient tous un cancer, mais pire encore, un cancer sans moyen de traitement. Et bien malgré de nombreuses tentatives où la mère passa sous le billard, maintes et maintes opérations, la tumeur subsistait, et pire encore, contaminait tout l'organisme de Mrs Bennett. A croire que cette "mise en quarantaine" de la maman et de sa fille lui avait plus portée faux-bond et préjudice qu'autre chose. Mr Bennett s'en soucia, au décret de la maladie, il quitta immédiatement son bureau, mais l'argent, bien qu'étant une des meilleures choses à monde, n'achète pas tout, et aucun des plus grand professeurs ne su guérir sa femme. Une colère s'emprit alors de cet homme, qui tandis qu'il voyait sa femme partir et s'éloigner de lui et de la vie petit à petit, revoyait, avec du recul, l'échec de sa vie. Lui qui pour la gloire et la reconnaissance, avait laissé pour sa carrière derrière lui une femme et une fille qui l'aiment plus que tout au monde. Puis le verdict tomba, il ne restait plus que quelques mois à Mrs Bennett à vivre.

    Les nouveaux départs
    sont le reflet d'un passé
    que l'on tente de fuir
Les derniers mois de la mère d'Erling furent pour elle les plus heureux de toute sont existence, et pour ses proches, les plus douloureux qu'ils aient vécus. Chaque jour on l'a voyait partir peu à peu, s'éloigner petit à petit, jusqu'à cette fameuse nuit, qui fut la dernière. Mrs Bennett fut enterrée au cimmetière d'Oxford, au sein du caveau familial, en attendant son mari. Dès ce jour, Erling se vit déménager à Londres, la charge revenant entièrement au géniteur, désormais seul responsable légal, et Erling n'ayant encore pas atteint sa majorité, elle ne pouvait continuer à vivre seule dans la cité britannique. Car en effet, lorsque sa mère quitta leur monde, Erling n'avait encore que 17 ans, et elle ne s'en est jamais remit. D'ailleurs, elle a toujours du mal à accorder sa confiance à son père, un père qu'elle ne connait pas d'ailleurs.
    MR BENNETT _ « Je suis désolé Lily, mais franchement, je ne vois pas pourquoi tu veux faire ça. »
    ERLING _ « Mais papa, je ne vois pas en quoi ça te dérange. »
    MR BENNETT _ « Non mais je n'ai jamais dit que cela me dérangeais, simplement je ne comprends pas pourquoi tu as cette stupide idée en tête. »
    ERLING _ « Ce n'est pas une idée stupide. »
    MR BENNETT _ « Oh ne commence pas à te révolter je t'en pris hein. »
    ERLING _ « Je ne me révolte pas, je dis ce que je pense nuance. »
    MR BENNETT _ « Très bien, mais tu sais que tu n'en as pas besoin, je veux dire je peux tout de même te payer tes études dignement. »
    ERLING _ « Ce n'est pas ça ... »
    MR BENNETT _ « Ah mais j'ai compris, ton orgueil veut que tu te payes tes études toi-même. »
    ERLING _ « Cela n'a rien à voir, vraiment, je n'ai aucun inconvénient à ce que tu finance mes études papa. »
    MR BENNETT _ « Alors expliques-moi chéri. »
    ERLING _ « C'est ... une passion. »
    MR BENNETT _ « La danse ? »
    ERLING _« Oui papa, la danse, c'est ma passion depuis toute petite. »

Finit Erling, mettant ainsi fin à la discussion.
    MR BENNETT _ « ... Très bien, heu, je, je ne vois pas ce que je pourrais dire de plus ... et puis, après tout, cela te fera de l'argent de poche, ce ne peut t'apporter que du bien, et un sentiment d'indépendance, je crois ... »
    ERLING _ « Exactement. Tu as encore beaucoup à apprendre sur les jeunes papa. »
    MR BENNETT _ « ... »
Et sur ce, Erling prit son sac sur l'épaule et s'en alla en claquant la porte sur son passage, tandis qu'elle laissait un père désarmmé derrière elle, un éclair d'amerture dans le regard. En effet, cette discussion venait d'éclaircir les idées de Mr Bennett, il venait enfin de réaliser à quel point il connaissait que trop peu sa fille, et sa fille unique qui plus est, il ne l'avait pas vu grandir et il ne connaissait ni ses goûts, ni ses ambitions etc. il ne savait rien, rien de sa propre fille.

* Description Morale;
Erling a passée la majeure partie de son enfance, enfermée dans un agréable climat familial, mise à part l'absence devenue quasie habituelle, voir "normale" aux yeux de la fillette, de son paternel. Elle grandit dans cocon chaleureux, en compagnie de sa mère et du personnel de la maison. Surprotégée, elle ne connut pas le monde extérieur avant l'âge de dix-sept ans, à la mort de la mère. Car auparavant, elle et sa mère ne sortaient jamais de leur propriété, toutes les courses étaient à la charge des employés qu'elles avaient autour d'elles à leur disposition. C'était une décision de son père, pour une question de sécurité. Mais à être trop renfermée du monde extérieur, et isolée de cette manière de la société, tel vivant dans une prison doré, n'est-il pas néfaste pour le bien d'un enfant ? Certainement oui à en croire la suite de l'histoire. Mais au fond, comment en vouloir au papa, lui qui croyait bien faire en gardant sa femme et sa fille à l'abri de tout danger venant de l'extérieur. Ce qui pourtant, et bien malheureusement pour cette petite famille, n'empêcha pas la maladie de frapper cette jolie petite histoire, transformant alors le conte merveilleux en drame tragique. Ainsi, à la mort de sa mère, Erling se vit basculer dans un tout autre monde. Certes, elle changea de maison, quittant Oxford, la ville qui l'avait vu grandir, pour London, la capitale du pays. C'était très excitant pour elle à l'époque, mais elle s'attendait à tout sauf à ce qui l'attendait là-bas. Brusquement basculée dans le monde social, Erling eut bien du mal à perdre les pédales. Elle finit ses études au lycée, et bien que son paternel ait préalablement pris le soin de l'inscrire en lycée privé plutôt que public, le choc en comparaison à sa vie d'avant, était toujours aussi fort. Erling ne connaissait rien de ce monde, bien sûr, elle connaissait les règles de politesse et de bienséance, étant donné que même si elles ne sortaient pas, elle et sa mère avaient souvent eu la visite lors de repas et soirées que sa mère organisait. Mais cela, toujours et uniquement en compagnie d'adultes. Ainsi, Erling était pour la première fois, mis en relation, avec des gens de son âge. Le prestige de son géniteur, lui porta assurémment une réputation, cependant qu c'était tout nouveau pour elle, et cette nouveauté se traduisait sur son expression et ses attitudes. Mais peut-importe si elle était un peu cinglé, du moment que son père était riche et fortuné, on l'aimait, et elle se vit très vite haussée au rang de fille la plus populaire du lycée. Tout l'émerveillait, c'était comme il elle découvrait enfin la vie seulement maintenant. Mais le rêve tourna lui aussi au cauchemar, ayant vécue trop longtemps en une sorte d'"autarcie", elle ne faisait pour ainsi dire pas de différence entre le bien et le mal, enfin si, mais plutôt entre ce qui était bon pour elle et ce qui l'était beaucoup moins. Elle commença à fréquenter des gens pas vraiment fréquentables, à être influencée par eux, et tout cela dans la plus pure ignorance et la plus belle naïveté. Bref, une entrée dans la vie des jeunes londonnien accéléré, comme si elle rattrapait intensémment toutes ses années de solitude. Cela débuta par de simples soirées, en passant par les boites de nuits ... elle commença à boire, fumer, se droguer etc et jusqu'au jour où elle se réveilla à l'hôpital d'un coma ethylique. Et à la question de son père :
    MR BENNETT _ « Mais pourquoi as-tu fait cela ? »
Elle répondit tout simplement et tout bonnement :
    ERLING _ « J'ai écoutée mes amis, je croyait que c'était normal. »
Mais au fond qu'est-ce qui est normal et qu'est-ce qui ne l'est pas ? Elle avait juste suivit le mouvement de groupe, elle avait cru que c'était sain et que tout le monde faisait cela. Sexe, drogue and rock'n'roll, ce monde de débauche dans lequel elle s'était laissée inconsciemment entrainer n'était pas pour elle.
Mais cette expérience ne lui fut pas vain, bien au contraire, elle lui servit d'exemple et lui tint de leçon, pour les années à venir. Et Erling changea, elle redevint à fille sérieuse, régulière dans son travail et studieuse. Ayant comme seule occupations entre les cours que de fréquenter la bilbiothèque, tandis que ses ex-amis avaient étés mis en garde par des employés à forte musculature de Mr Bennett. Et petit à petit, la jeune fille se renferma dans ce monde d'isolement qu'elle avait toujours connue, et dans lequel elle se sentait chez elle et si bien, son monde, au grand sourire de son père. Elle était redevenue la première de la classe, adulée par ses professeurs, mais insociable. Elle allait en cours, puis revenait chez elle, elle n'avait plus aucun contact avec ses camarades, et c'était son choix. Par contre, elle s'était fait des amis, et cette-fois ci des vrais, dans l'entreprise de son père.

* Description Physique;
Erling a été normalement constitué à sa naissance, elle a deux bras, deux jambes, deux oreilles, deux yeux, un nez, une bouche, et tous ses sens. Dire qu'elle n'a pas été gatée par Dame Nature serait mentir, car elle est dotée d'une taille svelte et élancée, ainsi que d'une allure plutôt athlétique. Ses os sont fin, ainsi que ses longues et minces jambes. Les traits de son visage sont eux doux et expressif. Ses yeux, tels deux petites perles, pétillent et brillent d'intelligence, de désir de savoir, de conquérir le monde et de savourer la vie, mais ils savent aussi se métamorphoser en sombre abysses, mystérieuse, secrète et méfiante, oui car elle a énormément de mal à accorder sa confiance aux autres et a peur de s'attacher, ayant été déjà trop déçue par l'humain. Son nez et fin, sa peau douce et ses lèvres minces et légèrement rosées. Lorsqu'elle sourit, ses lèvres laissent dessiner un large sourire radieux, illuminant son visage. Et lorsqu'elle rit, généralement à plein dent, ses lèvres laissent donc se dévoiler une dentition parfaitement droite et alignée, et des dents d'une blancheur pur. Mais qu'elle sourit ou qu'elle rit, ses yeux se plissent toujours légèrement. Cependant, si jamais vous la voyez jeter des regards perplexes vers la droite ou la gauche, sans détourner la tête, la bouche lègèrement entre-ouverte et jouer de ses doigts, c'est le signe d'une hésitation montante. Tout comme, se pincer la lèvre inférieure désigne en elle un sentiment de honte et de culpabilité. Et si vous la cotôyez, vous aurez alors la facheuse habitude de la voir se passer la main dans les cheveux très souvent, or, ne cherchez à cela rien d'important ni que quelconque symbolique. En effet, c'est seulement un geste qu'elle pratique assez régulièrement, mais ce n'est pas un tic, en réalité, elle adore se passer la main dans les cheveux, les remonter pour leur redonner du volume, les secouer un petit coup, glisser sa main sur un côté pour enlever les quelques noeuds fait par le vent, ou encore s'amuser à entortiller une mèche de cheveux autour de son doigt. Quoique, cela peut aussi être la face caché d'une démosntration dérobée de stress, de pression ou d'angoisse montante. En parlant de sa chevelure, on pourrait la qualifier d'ample et soyeuse, mi-longue et ondulée, elle est d'une teinte entre le blond vénition et le chataîns clair. Mais Erling n'a jamais fait usage de colorants ou quelconque autre produi sur ses cheveux autre que du shampoing, et lorsqu'elle se rend chez son coiffeur, et seulement et uniquement pour une coupe, jamais de coloration, de permanente, ou de mèches ... d'ailleurs, elle y va rarement pour des coupes durables, le plus souvent, ce sont pour une coiffure de circonstance et éphémère, lors des nombreuses soirées organisées par son paternel et auxquelles elle est désormais agréablement conviée. Ses mains ? Elles sont toujours hydratées, même en hiver, grâce à une crème à cet effet, par contre, Erling, en dépit de pratiquer la manucure, a pris l'habitude de ne jamais peindre ses ongles, elle trouve cela trop vulgaire, au mieux, vous la verrez avec un vernis transparent ou un french. Vous avez dis make up ? Oh son maquillage, Lily le préfère discret, du mascara, du crayon khôl, un peu de eye-liner mais jamais de fard à paupières, sauf pour les grandes occasions, une crème qui illumine sa peau, mais pas de fond de teint, une de soin pour la nuit et une de soin pour le jour, un peu de gloss, et le tour est joué ! Ah et pour ce qui est du style vestimentaire, elle n'a pas de lok à proprement parlé. Elle a toujours beaucoup aimé la mode et aime porter des tenues de grands créateurs, elle a par ailleurs déjà rencontrée Karl Lagerfeld. Sinon elle peut porter de tout, jeans et pull pour aller à l'université mais même avec des habits assez ordinaire,s elle reste toujours assez classe, sobre mais élégante. Elle a également un réel engouement pour les robes, en fait, elle a beaucoup de tenues, de chaussures et de sac à main, mais elle ne suis pas la mode à la lettre pour autant, elle fait sa propre mode.


« YOUR TASTES »



* Plat préféré; Les pancakes du petit-déjeuner
* Boisson préférée; Une tasse de thé pomme cannelle
* Livre préférée; Pride & Prejudice de Jane Austen
* Musique préférée; Hometown Glory d'Adele
* Couleur préférée; Toutes les teintes de gris
* Parfum de Glace préféré; L'éternelle vanille
* Odeur préférée; Celle de la nuit et des marrons chauds à Noël
* Endroit préféré; Les parcs de la ville
* Saison préférée; L'automne
* Lieu de vacances préféré; Barcelona
* Pays préféré; La France


« « ANSWERS SOME QUESTiONS » »


* Si vous pouviez changer une chose; La mort de ma mère.
* Votre plus grand rêve; Devenir actrice
* L'instant parfait; Une séance cinéma
* Le plus beau jour de votre vie; Mon premier Noël en famille, et quand je dis famille, je veux dire avec ma mère et mon père, à 16 ans, le premier et le dernier.


« JUST TALK »


* Où avez-vous trouvez le forum ?; J'étais déjà sur l'ancienne version et j'ai appris qu'Emily et Josh le reprenaient.
* Double compte ?; Non
* Exemple de poste;
Spoiler:
 
* Autres; Nothing else


« WHO I AM REALY »


* Âge; 16 ans
* Prénom; Marie
* Fille / Garçon ?; GIRL
* Votre niveau Rp; 5/10
* Avatar; Emma Watson
* Code;
Spoiler:
 


Dernière édition par Erling J. Bennett le Dim 20 Déc - 2:08, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marilyn J. Stills
avatar
    Petit(e) Prince(sse)



Mon avatar : Ashley Greene
Mes messages : 3762
Date de naissance : 28
Etude & Année d'étude : Ah parce qu'il faut faire des études pour enfiler des tenues de luxe et marcher droit sur un podium ? Bon bah tant pis on fera sans.
Emploi(s) : Mannequin ; rêve d'être actrice.
Date d'inscription : 31/01/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : F e r m é s

MessageSujet: Re: Erling Jane Bennett ▬ little wild bird.   Mar 15 Déc - 12:50

    Hoo tiens je ne savais pas que tu étais déjà là avant (:
    Tu jouais qui ?

    En tout cas re-bienvenue alors et bonne chance pour ta fiche :yeah:


    On a le même deuxième nom et le même livre préféré Lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tom Anderson
avatar
    Petit(e) Prince(sse)



Mon avatar : Tom Kaulitz ; et j'me passe de commentaires haineux, merci pour votre compréhension <3.
Mes messages : 4688
Date de naissance : 25
Localisation : Quelquepart partout ;
Mon âge : Joyeuuuux ;
Etude & Année d'étude : ARTS - m u s i q u e ;
Emploi(s) :
Dieu des Rastas avant tout !
Boulet Number ONE de WL, avec Joshou & Emy bien sûr.
Président des ''Anti-cachots'' avec Présidente Evey !
Espion à floolywood & traître d'son roi (a).

Date d'inscription : 08/12/2008


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : Fermés

MessageSujet: Re: Erling Jane Bennett ▬ little wild bird.   Mer 16 Déc - 21:01

  • Rebienvenue chez les fous, bonne chance pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/watch?v=3438_Grbpz0&amp;amp;feature=r
B. Jesmindhàa Conlon
avatar
Crème brûlée



Mon avatar : Leighton Meester
Mes messages : 359
Localisation : Mayfair
Mon âge : /
Etude & Année d'étude : Littérature (en vue de devenir Journaliste)
Emploi(s) : /
Date d'inscription : 15/12/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : Ouverts

MessageSujet: Re: Erling Jane Bennett ▬ little wild bird.   Jeu 17 Déc - 14:42

Merci vous deux ! :boum:

Oh je me souviens plus, je crois que mon perso s'appelait Lorelei, et puis après j'ai voulu changer mais comme le forum a fermé ..;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emily G. Dawson
avatar
A D M I N S ;


Mon avatar : Keira Knightley
Mes messages : 6409
Date de naissance : 31
Localisation : London
Mon âge : 22 ans
Etude & Année d'étude : Etudiante
Emploi(s) : Barman
Date d'inscription : 15/11/2008


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : O u v e r t s

MessageSujet: Re: Erling Jane Bennett ▬ little wild bird.   Jeu 17 Déc - 20:11

Oh re-bienvenue Very Happy
Livre préférée; Pride & Prejudice <33
Bonne chance pour la suite de ta fiche ; )


    ABSENTE .
    « - IL Y A QUATRRE CHOSES QUE TU
    NE M'AS PAS DEMANDE DE FAIRE,
    QUE JE REGRETTE ET J'AURAIS ETE CAP...
    - GENRE ?
    - MNGER DES FOURMIS, INSULTER LES CHOMEURS QUI
    SORTENT DE L'ANPE... T'AIMER COMME UN FOU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcome-london.forum-actif.net
B. Jesmindhàa Conlon
avatar
Crème brûlée



Mon avatar : Leighton Meester
Mes messages : 359
Localisation : Mayfair
Mon âge : /
Etude & Année d'étude : Littérature (en vue de devenir Journaliste)
Emploi(s) : /
Date d'inscription : 15/12/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : Ouverts

MessageSujet: Re: Erling Jane Bennett ▬ little wild bird.   Ven 18 Déc - 20:31

    Je vois que je ne suis pas la seule décidemment à apprécier le talent de Jane Austen.
    Thanks :<3:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
B. Jesmindhàa Conlon
avatar
Crème brûlée



Mon avatar : Leighton Meester
Mes messages : 359
Localisation : Mayfair
Mon âge : /
Etude & Année d'étude : Littérature (en vue de devenir Journaliste)
Emploi(s) : /
Date d'inscription : 15/12/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : Ouverts

MessageSujet: Re: Erling Jane Bennett ▬ little wild bird.   Dim 20 Déc - 2:34

Fiche terminée les loulous ! :dance:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Josh H. Evans
avatar
A D M I N S ;


Mon avatar : Josh Hartnett
Mes messages : 2742
Mon âge : 26 ans
Etude & Année d'étude : terminée, basta
Emploi(s) : Garagiste
Date d'inscription : 15/11/2008


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : Ouverts

MessageSujet: Re: Erling Jane Bennett ▬ little wild bird.   Dim 20 Déc - 3:23

    Emma :louve:
    Bienvenue parmi nous !

    Super présentation, tout est parfait !
    Validée avec plaisir :=)):
    Amuse-toi bien Wink


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Erling Jane Bennett ▬ little wild bird.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Erling Jane Bennett ▬ little wild bird.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WELCOME LONDON  :: h o r s . j e u x :: ARCHIVES PRESENTATIONS-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit