WELCOME LONDON
Hey bienvenue sur le forum " Welcome to London " =)
Amuse-toi bien parmi nous ;p

Avant de poursuivre votre visite sur le forum, sachez que "Welcome to London" est avant tout un forum RpG. Si vous souhaitez vous inscrire, parmi nous, il vous faudra savoir faire 15 lignes de RP complètes, et connaître les bases d'un forum. Si vous ne vous sentez pas capable ou que votre activité parmi nous sera médiocre, merci de PASSER VOTRE CHEMIN .

N'oubliez pas de consulter les règles ainsi que le contexte, pour une meilleure vision des choses sur le forum =)

Enjoy !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
WELCOME LONDON ROUVRE SES JOLIES PETITES PORTES !
VOTEZ POUR LE FORUM ICI

Partagez | 
 

 "Nice to see you." [PV Julian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Evey Scott
avatar
    Petit(e) Prince(sse)



Mon avatar : Natalie Portman
Mes messages : 2067
Date de naissance : 35
Localisation : Dans mon monde !
Mon âge : On ne demande pas l'âge à une Ladie ! xP
Etude & Année d'étude : Photographie
Emploi(s) : Photographe Professionnel qui commence à avoir une bonne réputation...
Date d'inscription : 01/02/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : Fermés

MessageSujet: "Nice to see you." [PV Julian]   Mar 5 Jan - 23:29

    Une belle journée d'hiver commençait, malgré le ciel gris, quelques rayons de soleil perçait ses nuages chargés de neiges qui n'attendaient qu'un signal pour déverser ses petits flocons blancs. Heureusement pour la photographe : elle était en studio toute la journée. Elle avait rendez-vous avec sa sœur et elle devait trouver des photos pour l'exposition. En effet une fête était organisée pour une exposition. Evey avait été invitée pour exposer quelques-unes de ses photos. Bien évidemment sa sœur sera présente et elle avait décidé d'inviter Julian à la soirée. Elle devait récupérer aujourd'hui les deux invitations. Malgré que ça ne soit pas sa première exposition, elle était stressée : surtout du regard des autres. Mais bon, sa sœur serait là pour la soutenir alors que demander de plus? C'est donc de bonne heure que la jeune femme mis son réveil. Elle devait être à 9h au studio et avant elle devait passer chercher sa sœur. Toutes ses affaires étaient prêtes de la veille au soir. Elle n'avait plus qu'à prendre sa douche, enfiler un pantalon noir et son chemisier blanc avant de mettre ses chaussures, avaler deux trois gâteaux et partir. Evey fit tout dans l'ordre, ne prenant pas de temps sous la douche, ce fus régler en deux en trois mouvements. Encore en serviette elle mit le café en route avant d'aller s'habiller, ce coiffer bref se préparer. Quand elle fut habillée elle prit son MP3 et mit la musique à fond. C'est en dansant qu'elle servit son café et commença à le boire tranquillement. Finalement elle n'avait pas faim, alors elle but rapidement son café, mit la tasse dans levier et regarda l'heure : 8h00. Il était l'heure de partir, elle mit ses chaussures blanches vernis : style année 30 dans son sac et mis ses doc" martens pour conduire. Sa voiture était en panne. Après avoir mis un autre casque sur les chaussures, elle attrapa son manteau et mis par-dessus sa veste de moto. Après avoir pris son écharpe et ses gants, elle ferma son appartement après avoir fait un gros câlin à sa boule de poil. Evey descendit les marches avant de sortir dehors. Le froid lui piqua tout de suite les joues, elle mit son nez dans son écharpe pour le garder au chaud. Et s'avança vers sa moto qui était garé juste devant. Elle démarra son véhicule, le fit chauffer avant d'enlever l'anti-vol puis mis son casque. Elle n'avait pas fait de moto depuis qu'elle avait été plâtré. Le dernier à être monté sur sa moto est Julian. Quand elle se sentit prête et prit la route pour aller chercher sa sœur à son appartement. Cette dernière l'attendait dans la cage d'escalier. Après une longue embrassade les deux sœurs partirent vers le studio. Une fois là-bas, Evey gara sa moto et elles rentrèrent dans le beau bâtiment. Tout le monde connaissait les sœurs Scott, si bien qu'elles disaient bonjour à tout le monde. Elles étaient à l'heure comme toujours. Une grande qualité léguer de leur père. Tout le monde n'était pas encore en place, tandis que Evey ce changea de chaussure pour faire plus classe, sa sœur alla se changer. Une fois ses chaussures enfilées, elle commença à régler les éclairages et à faire deux trois photos test. L'organisateur de l'exposition arriva deux heures après alors que Evey travaillait. Sa soeur posait pour une pub de parfum. Il attendit qu'il y est une pause avant de donner l'enveloppe à Evey en disant ceci:

    « Je suis impatient de voir vos photos Mademoiselle Scott. »

    Evey ce sentit gênée, elle le remercia et glissa les invitations dans sa poche. Avant de repartir au travail. La journée passa tranquillement, le photoshoot ne durait pas toute l'après-midi et sur les coups de 18h elle était libre. Après avoir ramené sa sœur chez elle, elle décida de passer à l'hôtel de Julian pour lui donner son invitation et puis elle voulait le voir. C'est un sourire au lèvre qu'elle prit la direction de l'hôtel. Evey avait de la chance aujourd'hui : une place c'était libéré juste devant la porte d'entrée. Sachant que c'était un hôtel classe elle enleva sa veste de moto et ce gela les pieds le temps qu'elle change de chaussure : elle ne se voyait pas arriver avec des docs et un manteau où des moustiques c'étaient écrasés. Quand elle fut plus présentable et manteau sur son bras, elle monta les marches et sortit de son sac une enveloppe avec l'invitation. Elle s'adressa à l'accueil:

    « Bonjour Madame, est-ce que Julian Mayers est là s'il vous plaît?
    -Non il n'est pas encore rentré. Vous voulez lui laisser un message?
    -Non non ça va aller merci... »


    Puis elle partit, soudain une idée lui vint en tête : son blackberry ne le quittait jamais. Elle attrapa son portable et l'appela, tombant sur sa messagerie elle laissa :

    « Hello ! J'aimerais bien te voir, j'ai quelque chose à te donner. Je pense que ça devrait te plaire... Tu ne sais pas la dernière ? Je suis vraiment nouille ! Eh bien je suis venue à ton hôtel pensant que tu y serais mais j'aurais d'abord dut essayer de t'appeler. Ah la la rappel moi dès que tu as ce message d'accord ? Sinon je déposerais ce que j'avais à te donner à l'accueil de ton hôtel t'inquiète pas. »

    Evey faisait les cent pas dans le hall et soudain quand elle se tourna elle le vit. Elle se mit alors à exploser de lui en allant vers lui :

    « Je viens d'essayer de t'appeler. »

    Evey était contente de le revoir et ça se voyait sur son visage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Mayers
avatar
Canard en plasitque



Mon avatar : Orlando Bloom (L)
Mes messages : 290
Mon âge : 25 ans
Etude & Année d'étude : finie x) Gestion d'entreprise
Emploi(s) : Directeur d'un magazine
Date d'inscription : 21/12/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : O u v e r t s

MessageSujet: Re: "Nice to see you." [PV Julian]   Sam 9 Jan - 7:24

    Une belle journée d'hivers, personne ne partait au vent et il n'y avait pas de neige qui tombait encore. Pourtant, c'était une question de temps avant que les nuages se dégonflent et qu'ils fassent tomber cette petite neige sur la vieille capitale. Julian était sorti toute la journée pour divers rendez-vous d'affaire. Le matin, il s'était fait réveiller de bonheur. Sa collègue n'avait pas calculé la différence d'heure entre la grosse pomme et Londres. Elle n'avait pas voulu avouer que c'était planifié. Par la suite, son chien avait décidé qu'il était incapable de dormir encore quelques heures. Julian avait supporté quelques minutes le tournage en rond de monsieur Max, mais il c'était clair qu'il devrait se lever tôt ou tard. Malgré l'heure matinale, il s'habilla et alla promener monsieur le chien. Ce dernier était tout heureux, ça devait faire des semaines qu'ils n'avaient pas fait de promenade dans les alentours des 6 heures du matin. Auparavant, son maitre avec son horaire chargé trouvait toujours le temps de le promener quelques minutes, la moitié du temps c'était des heures saugrenues durant lesquels il réglait des problèmes internationaux. Depuis leur déménagement, Max avait eu l'heureux malheur de faire sa promenade quotidienne à des heures où d'autres chiens le faisaient. Le labrador de toute évidence devait aimer ça de rencontrer d'autre chien dans les parcs. Ce qu'il aimait moins était de se faire voler sa balle dans le parc canin. Durant toute la promenade, le petit amour à poil avait levé le museau en l'air sentant les différentes odeurs du matin et du froid. Ils s'étaient promenés pendant longtemps, car à la fin c'était le chien qui avait les pattes gelées par le sol froid. Le maitre c'était aperçu de cela lorsque son chien avait arrêté de le diriger et qu'il s'était mis derrière lui au lieu d'être en avant. Habituellement, c'était le petit animal canin qui dirigeait la danse pendant que son maitre lisait le journal ou parlait au téléphone. Son chien choisissait carrément l'endroit où les deux allaient. Julian avait dépassé des sommes astronomiques pour dresser son chien. À la manière des chiens guides, Max arrêtait à chaque coin de rue. Heureusement parce qu'à New York, Julian avait failli un nombre incalculable de fois de se faire écraser en traversant une rue.

    Dû aux pattes de ce cher Max, ils étaient rentrés à l'hôtel. Julian avait installé Max dans le lit pour le réchauffer pendant qu'il commandait à déjeuner au service de l'hôtel. Julian l'avait rejoint et s'était endormi à ses côtés. Il se réveillât avec un coup de téléphone d'un rendez-vous qui se demandait s'il était perdu, car il pouvait lui envoyer un chauffeur ou encore lui donner des indications. Julian lui mentit habillement pour cacher cette vérité honteuse. Rapidement, il sortit de l'hôtel pour y aller espérant ne pas se perdre pour de vrai. Ce cher Max restât blotti dans les draps pédant que son maître allait se geler dehors. La rencontre durant longtemps pendant lesquelles l'homme lui posât une tonne de questions portant sur à peu près tout. À la fin, il ne voulut pas signer le contrat ce qui enragea Julian. Il gardât son calme et ne montrât rien de cela. Il rentrât lentement à l'hôtel. En route, il s'engueula avec le graphiste du magazine. Celui-ci voulait changer la manière dont était fait la division des divers sujets. Sa collègue n'avait rien comprit de ce qu'il voulait faire et elle l'avait donc laissé faire. Lorsque monsieur Mayers avait reçu l'épreuve, il avait failli faire une crise cardiaque. Le créateur ne voulait pas recommencer, il fallut à peu près tout à Julian pour le convaincre de le faire. Pour parler, il lui arrivait d'arrêter parce qu'il était sûr sinon de se faire écraser sans monsieur le chien. Ce fut seulement aux portes de l'hôtel qu'il raccrocha en bons termes avec le graphistes. Par la suite, il appela sa collègue pour dire tout le mal qu'il pensait d'elle xD Malheureusement, c'était la boîte vocale ... Elle avait du ne pas répondre en voyant son nom et son numéros sur l'afficheur de son cellulaire.

    Il arriva dans le hall de l'hôtel toujours le téléphone à l'oreille. Il était en train d'écouter ses messages. Il en avait plusieurs, un peu comme toujours xD Lorsqu'il vit Evey, il était très content lui aussi. C'était étrange en si peu de temps qu'ils se sentent aussi proche un de l'autre. Il avait l'impression de la connaître depuis si longtemps sans que ça soit le cas. Ils s'entendaient sur pleins de point et les atomes crochus ne faisaient que faire des apparitions au fur et à mesure que la conversation avançait. Le beau brun ne pouvait pas dire ce qu'il ressentait pour elle, mais ce qui était sûr c'était positif, même très ! Lorsqu'elle s'approcha de lui, il avait toujours le téléphone à l'oreille. Il lui donna un bec sur la joue pour la saluer. Sur le moment, il ne comprit pas tout à fait ce qu'elle lui disait parce qu'en même temps il écoutait un message de sa mère. Elle était en train de passer du coq à l'âne en lui demandant quand est-ce qu'il revenait à New York ou du moins lorsqu'il y ferait un tour. Heureusement, c'était un message parce que sinon Evey devrait attendre longtemps. Il l'a regarda un instant sans comprendre. Sa maman finit son message, plutôt le message était trop long, donc cela avait coupé. Il sourit quand le message d'Evey commença. On voyait dans son regard que tout venait de s'éclaircir. C'était inutile, mais il fit un signe avec son autre main vers son Blackberry pour dire que son message était en train de jouer.

    - Ça va ?

    Dit-il un peu stupidement pour faire la conversation. Quand le message fut fini, il mit son Blackberry dans sa poche pour mieux se concentrer.

[I've made it ! xD Inquite-toi pas je l'ai fait par plaisir et lentement xD ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://like-your-dreams.forumactif.org/forum.htm
Evey Scott
avatar
    Petit(e) Prince(sse)



Mon avatar : Natalie Portman
Mes messages : 2067
Date de naissance : 35
Localisation : Dans mon monde !
Mon âge : On ne demande pas l'âge à une Ladie ! xP
Etude & Année d'étude : Photographie
Emploi(s) : Photographe Professionnel qui commence à avoir une bonne réputation...
Date d'inscription : 01/02/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : Fermés

MessageSujet: Re: "Nice to see you." [PV Julian]   Mar 12 Jan - 21:42

    Evey n'avait pas remarquer qu'il était encore au téléphone. Elle ce tut donc et attendit avec impatience qu'il ait raccroché. Elle fit un immense sourire lorsqu'il déposa un baiser sur sa joue, baiser qu'elle lui rendit. Elle c'était mise à rire quand elle vit qu'il faisait des signes avec sa main pour imiter son blackberry. Quand elle était avec lui, elle n'avait pas envie de ce prendre la tête et de penser à des choses tristes. Car elle savait que quand elle était avec lui c'était signe de bon moment.

    « J'ai eut peur j'ai cru que ton portable allait t'aspirer l'oreille ! Sa va très bien, je me suis remise totalement et mon poignet est opérationnelle. Et mes cotes sont en partis remise même si sa tire quand je conduis en moto. »

    Quand il eut enfin raccrocher elle continuait de sourire, avant de dire:

    « Et toi? Max va bien? Il est pas trop malheureux à cause de la neige? Socrate ne l'est pas du tout, il dors sur mon lit comme une ours ! »

    Elle ce mit à rire car elle savait très bien que quand elle reviendrait ce soit, il n'aurait pas bouger ou seulement de place, elle verrait bien selon les tâches de poils qu'il aurait laisser. Soudain elle ce souvient pourquoi elle était venue ici le voir, bon d'accord elle vraiment le voir et toute les occasions étaient bonne pour ça, mais plus sérieusement elle tenait une promesse. Elle sortit de son sac l'enveloppe en lui tendant:

    « Tu te souviens je t'avais dit que je t'emmenais quand il y aurait une exposition? Hey bien voilà ton invitation. C'est une avant-première, elle restera par la suite mais je t'invite à son inauguration. Et si j'ai des places c'est parce que j'expose! »


    Evey avait dit sa d'une voix heureuse ! On pouvait vraiment sentir que c'était important et extraordinaire pour elle ! Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas été aussi heureuse, tout lui réussissait en ce moment. Elle allait faire une exposition, la carrière de sa sœur était bien, sa grand-mère allait mieux, et puis elle avait un nouvel ami qui était très important pour elle maintenant. Evey tendit donc les invitations en faisant un immense sourire:

    « J'espère que tu pourras venir, je te présenterais à pleins de mondes, dont le directeur de la galerie. C'était mon ancien professeur. Et je pense que sa pourra t'aider pour ton travail, si tu as des articles à faire sur Londres. »


    Evey espérait vraiment qu'il pourrait venir, elle serait triste si elle ne pouvait pas mais en même elle le prévenait tard, elle n'était pas sûr d'avoir une place pour lui.

    « Dans les photos que j'ai sélectionner il y en a même une avec un chien ! Tu vas voir sa va vraiment être sympa et pas rasoir du tout. J'ai l'impression de me croire à un télé-boutique achat tu sais? Donner des arguments pour que les gens achètent ce produit là. Tu penses que je devrais me reconvertir? »

    Evey ce mit à rire, comme d'habitude elle sortait d'immense connerie, mais que voulez-vous. Soudain elle regarda un client rentrer et vit que ses cheveux étaient parsemés de petit flocons blanc. Evey grimaça pensant qu'elle devrait rentrer plus tôt que prévu pour ne pas que sa verglace. Elle n'avait pas envie d'avoir un accident à deux jours de son exposition ! Mais bon, elle voulait rester un peu avec Julian alors elle pensa:

    *Si la neige continue de tomber comme ça, sa va ! Faut pas que sa empire!*

    « Il neige aussi à New York à cette période de l'année? »

    Question stupide : mais elle n'est jamais aller aux États-Unis, Julian oui, elle était donc curieuse de savoir si c'était pareil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Mayers
avatar
Canard en plasitque



Mon avatar : Orlando Bloom (L)
Mes messages : 290
Mon âge : 25 ans
Etude & Année d'étude : finie x) Gestion d'entreprise
Emploi(s) : Directeur d'un magazine
Date d'inscription : 21/12/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : O u v e r t s

MessageSujet: Re: "Nice to see you." [PV Julian]   Jeu 14 Jan - 23:41

    Il écoutât attentivement la réponse de la brunette. À la première phrase de son amie, il se mit à rire. Ensuite, il se rendit compte du sérieux de ce qui suivait, son expression faciale changeas pour être plus sérieux. C'était lors de cet accident qu'il avait constaté certaine évidence qu'il n'avait pas forcement voulu accepter. Il s'était rendu compte qu'il appréciait beaucoup Evey et bien plus qu'une simple connaissance. Depuis, il ne pouvait pas faire abstraction de ce fait. Malgré, qu'il faisait tout pour ne rien changer. Il s'était inquiété pour elle lors qu'elle lui avait annoncé l'accident. La question qu'il avait posé n'était pas forcement en lien avec ça. Cependant, il était bien content d'avoir des nouvelles de ses os xD Ensuite, la question lui fit retourner.

    - Ça va bien. Ici ou New York, c'est à peu près la même chose pour la neige. Ça ne lui dérange pas trop. Pauvre Socrate ... Il n'a jamais aimé la neige ?

    Il n'avait pas grand-chose à préciser sur lui-même tout allait plutôt bien. Il n'avait que des problèmes normaux en ce qui concernait le magazine. Par contre, il savait que bientôt, il devrait aller faire un tour dans la ville qui ne dort jamais. Il avait des papiers, des rencontres et des évaluations du personnel qui devaient absolument se faire en personne. Certains papiers ne devaient pas être faxé. Des rencontres avec des personnes qui ne se déplaceront pas pour lui. De plus, des évaluations du personnels ne peuvent pas se faire pendant la nuit au téléphone. Ça doit absolument se faire durant les heures durant lesquelles la personne travail et face à face pour être sur de ne pas se faire mentir. De cette façon, la vue d'ensemble était la bonne et la décision qui suivait n'était pas erronée. La section sur notre cher Max, il était évidemment joyeux de se faire poser une question et de pouvoir parle de son chien. Cependant, Max et la neige, ce n'était pas une histoire d'amour. Ce n'était pas une histoire de haine. Max aimait sortir et rentrer par la suite. Max aimait sortir quelques minutes et rentrer pour se réchauffer, mais dès qu'il n'avait plus les pattes geler, il voulait retourner dehors xD Julian aurait aimé avoir une maison pour cela. C'était la même histoire tous les hivers...

    Julian la regardait et fut intrigué par l'enveloppe. Il se posa plusieurs questions tout d'un coup en rapport avec le contenu possible de la petite enveloppe. Il hocha de la tête à la première partie du commentaire qui était une question. Il se rappelait bien de leur première rencontre et de la promesse sur l'exposition. Au début, il était joyeux d'aller voir une exposition avec elle. Il faut dire que c'était une joie normale comparativement quand elle lui annonça qu'il s'agissait de ses photos. Il fut très heureux pour elle. Tout sur son visage démontra cette joie. Julian était capable, à comparer beaucoup de personnes, d'être content pour une autre personne. Si elle faisait mieux que lui dans un domaine, il réussirait à être heureux pour cette personne. Cependant, ça ne serait pas le cas, s'il perdait et que ça soit un concurrent qui gagne xD

    - C'est trop super ! C'est quand ???

    Dit-il joyeusement tout en sortant son cellulaire pour noter la date. Il ne voulait surtout pas avoir quelque chose de planifier cette journée là. Il serait obligé d'annuler un ou l'autre et il serait pris dans une situation catastrophique. Il aurait tellement de difficultés à faire un choix entre son travail et ses amis. Malheureusement, cela avait toujours été le cas.

    - Je vais tout faire pour pouvoir venir, c'est certain.

    Il voulut la rassurer, car elle donnait l'impression de déjà s'inquiéter. En fait, il n'avait pas d'article à faire sur Londres ou de telle chose. Il était bien loin d'être un journaliste et un écrivain. Mais en ce qui concerne les rencontres des personnes de la galerie, il ne dirait pas non xD Des contacts ce n'est jamais négatif, tant qu'il n'attira pas de problème ... lol À son commentaire sur la boutique TVA (un canal de télévision québécois où ils vendent des produits). Pour la dernière question, il fit un petit air hésitant en balançant légèrement la tête de gauche à droite. Par la suite, il descendit légèrement la tête vers le plancher.

    - Je suis déjà vendu moi. Va falloir que tu demandes à quelqu'un d'autre pour ta conversion.

    Dit-il pour plaisanté. À la fin, il avait haussé les épaules dans un signe de fausse impuissance. Cependant, il n'avait pas put s'empêcher de faire un léger sous-entendu dès le début. Ce n'était pas très évident parce qu'il plaisantait. Elle lui aurait fait le même sous-entendu, qu'il ne l'aurait pas compris. Il n'aurait tout simplement pas compris la raison et en aurait fait abstraction. En voyant la grimace de la belle, il se retournât et il vit la neige tomber par la fenêtre. Il ne vit pas la neige sur la tête du monsieur, car le temps qu'il se retourne elle avait déjà fondu. Il grimaça légèrement lui aussi en se retournât vers elle. Il hocha de la tête à la dernière question d'Evey avec un air un peu nostalgique. Dans son visage on voyait que la nostalgie n'était pas en rapport avec la neige qui ne lui avait pas tout à fait manqué xD C'était plus le fait d'en voir. Voir la neige, lui rappela certains souvenirs. Dont plusieurs avec ses amis qui étaient toujours de l'autre côté de l'océan.

    - Après ton exposition, tu veux aller dans les caraïbe avec Socrate ?

    plaisanta-t-il. S'il avait le choix, il ferait bien comme ce cher Socrate. Ne pas sortir serait une super proposition, qu'il accepterait sans prendre de temps de réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://like-your-dreams.forumactif.org/forum.htm
Evey Scott
avatar
    Petit(e) Prince(sse)



Mon avatar : Natalie Portman
Mes messages : 2067
Date de naissance : 35
Localisation : Dans mon monde !
Mon âge : On ne demande pas l'âge à une Ladie ! xP
Etude & Année d'étude : Photographie
Emploi(s) : Photographe Professionnel qui commence à avoir une bonne réputation...
Date d'inscription : 01/02/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : Fermés

MessageSujet: Re: "Nice to see you." [PV Julian]   Sam 16 Jan - 13:30

    Evey remarqua très vite que Julian avait radicalement changé d'expression lorsqu'elle avait abordée le sujet de l'accident. Elle savait qu'il s'était inquiété et s'en était d'ailleurs voulut, c'est pour cela aussi qu'elle le rassurait sur son état de santé : elle allait beaucoup mieux. Et quand bien même ce n'était pas le cas elle l'aurait caché pour le protéger. Car Evey était comme ça : elle voulait protéger les personnes qui étaient chères à son cœur, et Julian en faisait partit même si cela ne faisait depuis pas longtemps qu'il se connaissait. Evey se mit à rire à ça dernière question et y répondit avec enthousiasme :

    « Il n'aime surtout pas le froid ! Pourtant quand il était petit, lors de son premier hiver il aimait bien aller dans la neige, mais vu que sa fait plus de 5 ans qu'il est en appartement il s'est habitué au confort. Et puis maintenant il s'enfoncerait je crois étant donné qu'il a prit encore du ventre. Tu crois qu'une salle de sport pour chat sa existe? »

    Evey devrait le confier à sa grand-mère pour qu'il puisse un peu courir et perdre du poids mais elle n'arrivait pas à ce séparer de sa boucle de poil. Et sa Julian le savait, il avait Max et pouvait comprendre aisément ce qu'elle ressentait.

    « Il doit avoir froid à ses coussinets. Le pauvre. »

    Et oui Evey était une fille et dans un sac de fille il y a tout sauf le nécessaire. Et encore ce sont ses objectifs qui prenaient le plus de place. Par elle ne sait qu'elle miracle la place n'était pas chiffonner. Quand elle lui annonça qu'elle exposait, l'expression sur son visage ne pu la faire que sourire encore plus. Il avait à peu près réagit comme sa sœur, mais sans les cris. Kimberly sera également au coté de sa sœur pour cet événement important. Elle pourrait la présenter à Julian. Evey lui donna la place en lui disant la date et l'heure de début.

    « Tu peux venir un peu plus tôt si tu veux, j'y serais toute la journée, sauf de 17h30 jusqu'à 19h30 à peu près car j'irais me changer. Mais si tu veux voir les « coulisses » tu peux venir. »

    Lorsqu'il sortit son téléphone Evey ne put s'empêcher de sourire (bien qu'elle l'avait déjà), elle admirait Julian car il savait ce servir d'un Blackberry : la photographe n'avait jamais compris comment tout cela fonctionnait ! Evey le remercia lorsqu'il certifia qu'il ferait le maximum pour venir:

    « Je suis contente que tu est accepté ! Sachant que tu peux arriver à 20h00 voir 20h30 ou même plus tard. Je crois que sa va durer une bonne partie de la nuit donc ne t'inquiète pas ok. Tu n'auras qu'à m'appeler quand tu arrives pour que je vienne te chercher. »

    Evey aimait que tout soit planifié. Savoir ce qu'il allait ce passer de tel heure à tel heure, c'était une habitude chez elle : de tout planifier. Cela était d'ailleurs parfois très énervant pour ses amis mais sinon elle était stressée et énervée. Lorsqu'elle fit allusion à une présentatrice télé qui vendait des produits, elle recommença à rire en entendant sa réponse. Mais répondit tout de même tout bas:

    « Vendu? Mais qui est ton acheteur? Dis-moi tout ... »

    Evey était curieuse ne l'oublier pas, cette petite phrase voulait dire beaucoup de chose et tout de suite Evey craignit qu'il est déjà une petite-amie et que finalement elle était entrain d'espérer pour rien. A ce moment sa tête était remplit de point d'interrogation qui volait un peu partout. (ceci est une image xD) Evey s'en voulut vraiment lorsqu'elle comprit qu'elle avait remuer le couteau dans la plaie :

    « Je suis nouille ! Désolé j'ai parlé de New-York... Excuse-moi... »

    Evey c'était pourtant promis de ne plus parler de sa ville car elle avait bien vu que sa le peinait... Si elle aurait été seule elle ce serait frapper le front avec sa main. Heureusement il posa une question qui fit rire Evey:

    « Les Caraïbes? C'est loin ce pays dis-donc ! Je n'ai jamais voyagé alors pourquoi pas ! Quand à Socrate il ira en vacance chez ma grand-mère. Un peu de pleine air ne lui fera pas de mal. »

    Evey imaginait son chat sur le lit, étalé de tout son long : sans avoir à partager son lieu de sieste. Evey remarqua alors qu'ils étaient toujours en pleins milieu du hall. Elle proposa alors:

    « Je t'invite à boire un café ou tu as du travail à faire? »

    Personnellement Evey n'avait rien à faire, toutes ses photos étaient prêtes et devait en ce moment en train d'être travaillées pour rentrer dans les immenses panneaux prévus pour l'événement. Rien ne la pressait, mais elle comprendrait tout à fait si Julian avait du travail. Après tout elle serait overbooker la veille de l'exposition qui était dans 3 jours maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Mayers
avatar
Canard en plasitque



Mon avatar : Orlando Bloom (L)
Mes messages : 290
Mon âge : 25 ans
Etude & Année d'étude : finie x) Gestion d'entreprise
Emploi(s) : Directeur d'un magazine
Date d'inscription : 21/12/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : O u v e r t s

MessageSujet: Re: "Nice to see you." [PV Julian]   Mar 19 Jan - 7:59

    Les deux amis étaient en train de parler dans le hall du magnifique hôtel. Il avait de plus en plus de personnes qui rentraient par la porte avec plein de petits flocons de neige sur les épaules et sur le dessus de la tête. Il avait beaucoup de gens qui parlaient et qui marchait dans tous les sens. C'était une source de distraction, mais la jeune femme passionnait tellement le beau brun qu'il s'en rendait à peine compte. Il était concentré à regarder ses cheveux bougés selon le va et vient des gens, de plus il ne faut pas oublier les beaux yeux de la jeune femme qui étaient tellement expressifs. Julian trouva le commentaire d'Evey amusant. S'imaginer Socrate petit était quelque chose de difficile pour lui. Certaine chose sont comme cela. C'est un peu s'imaginerses parents jeunes ou encore ses grands-parents. C'est tout simplement trop étrange xD

    - Pour le chien, mais pas pour les chats

    Il avait essayé de garder son sérieux, mais c'était difficile. Il existait réellement des appareils pour chien pour leur procurer une bonne mise en forme. Seulement après des heures et des heures interrogatoire, Julian avouerait qu'il a déjà magasiner pour acheter un tapis roulant pour chien. Il se disait que dans un cas où il ne pourrait pas promener monsieur le chien, celui-ci pourrait tout de même faire son exercice de la journée. Aux États-Unis, il existe les choses les plus imaginables possible. Par la suite, Evey demanda ce qui en était pour ce cher chien. À son commentaire, Julian approuva, car elle avait visé juste. C'était ses coussinets qui devenaient gelé et dans ces cas-là, il avait de la misère à marcher. Il réussissait à marcher sur trois pattes, mais ensuite quand il devait continuer à deux pattes, il avait beaucoup plus de misère. De plus, il devait changer à tour de rôles pour permettre à chaque petit coussinet de se réchauffer.

    - Ouais, mais ça fait mon affaire sinon je le promènerais toute la journée. Il ne s'en fatigue jamais

    Plaisanta-t-il sur l'affection de son chien envers les promenades. Max pourrait se promener toute la journée s'il n'était pas question de soif, de mal de pattes ou de froid. Ce chien n'adorait pas grand-chose plus que se promener le nez en l'air sentant les différentes odeurs et rencontrant tout plein de gens. Il écoutât attentivement ce qu'elle dit. Il nota les heures qu'elle lui donna. Par la suite, en aillant l'enveloppe, il put écrire la date. Lorsque toutes ces informations furent entré dans la petite mémoire du Blackberry. Il put dire ce qu'il avait cette journée.

    Cette journée là, il avait une conférence téléphonique avec le conseil administratif du magazine. Après, il avait le même type de rencontre, mais avec les directeurs de sections. Étant donné qu'il s'agissait de rencontre avec des Américains, c'était à l'heure des new-yorkais. La première rencontre était prévue vers deux heures de l'après-midi pour donner qu'a huit heures du matin à New York la réunion commence. Le premier meeting devait durer deux heures au maximum. La seconde pouvait durer trois heures ce qui était très peu pour les grands débats prévus à l'horaire sans compter les disputes qui font partie de l'horaire non-officiellement. Julian se mit à sourire et presque rire quand elle commença à lui dire qu'il pouvait arriver très tard et que ce n'était pas bien grave. Il calcula environ ce que ça pouvait donner. Il fut déçu dans sa tête lorsqu'il comprit qu'i arriverais surement tard. Cependant, il avait déjà une idée de plan pour couper court à la dernière réunion.

    - Je vais pouvoir venir vers 19h peut-être plus tard est-ce que c'est bon pour toi ?

    Il savait un peu que la jeune brunette aimait planifier les choses. C'est pour cela, qu'il lui avait donné une légère approximation de son arrivée. Il ne savait pas qu'il la laisserait sur sa faim parce qu'il ne pensait pas non plus qu'il s'agissait d'une obligation pour elle, car pour lui ce n'était pas un besoin. De toute façon, il ne pouvait pas savoir exactement même s'il le voulait. Avec de tel employer et de telle liste de choses à faire, il était difficile de ne pas dépasser le temps alloué. Ensuite, il se rendit compte qu'elle n'avait pas compris son allusion. Il s'en voulut, mais il ne le montrât pas du tout dans son visage. Ce n'était pas très fort de sa part. Il se dit qu'il devrait rattraper le coup d'une manière subtile. Il rit à sa question d'une manière amicale. Il sortit son beau sourire charmant pour répondre à sa question. Selon lui ce n'était pas du tout curieux, c'était plutôt un malentendu.

    - À tes photos !

    Dit-il d'une manière amusée en gardant ce sourire. Un instant, il se dit que c'était une manière de le repousser. Il repoussa cette idée, il verrait selon la réponse qu'elle lui donnerait. Au pire ... Il fit signe de la tête de manière négative lorsqu'elle se traita de nul. La photographe n'avait pas remué le couteau dans la plaie du jeune homme.

    - Non, ça me fait penser que je dois faire un tour à New York bientôt

    Il tenta de ne pas la faire sentir mal en lui donnant une explication. Il était nostalgique en pensant à cette ville, mais il n'avait plus couteau. Auparavant, un tel commentaire aurait certainement été légèrement douloureux. Mais depuis quelques temps ce n'était plus le cas. Il s'était habitué et il aimait bien ça. Maintenant, il appréhendait le moment où il devrait reprendre l'avion xD Ensuite, il se mit à rire à voir ses expressions. La brunette avait l'air d'apprécier l'idée de partir bien loin de l'hivers londonien. L'idée qu'il avait eu qu'elle avait voulu le repousser parti de son esprit pour de bon à cette réponse.

    - Max par contre il vient avec nous !

    Il était évident qu'il ne laisserait pas son chien à quiconque excepté sa meilleure amie. Max pouvait par moment s'avérer jaloux et méchant. Lorsque sa copine du moment l'avait gardé, il avait fait plusieurs bêtises et lui avait donné beaucoup de fil à retorde. Pourtant, il ne s'agit pas de Max en tout point. Julian n'avait jamais voulu accepter que Max avait réellement décidé de mâcher les pattes des chaises de la cuisine xD À la proposition de son opposé féminin accroc aux cafés, il accepta avec sourire cette proposition avec un hochement de tête. Il se tournât vers la porte et il vit la neige. Il soupira et se tournât vers sa jolie interlocutrice.

    - Toujours prêtes à tout pour un café ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://like-your-dreams.forumactif.org/forum.htm
Evey Scott
avatar
    Petit(e) Prince(sse)



Mon avatar : Natalie Portman
Mes messages : 2067
Date de naissance : 35
Localisation : Dans mon monde !
Mon âge : On ne demande pas l'âge à une Ladie ! xP
Etude & Année d'étude : Photographie
Emploi(s) : Photographe Professionnel qui commence à avoir une bonne réputation...
Date d'inscription : 01/02/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : Fermés

MessageSujet: Re: "Nice to see you." [PV Julian]   Mer 3 Fév - 20:36

    Le temps passe vite quand on s'amuse et quand on est en bonne compagnie, la nuit était déjà tombée sur Londres. La neige ne la rendait que plus belle, Evey aimait la neige, des souvenirs de batailles de boules de neige, ou la fabrication d'un immense bonhomme de neige qui trônait devant la porte de sa maison. Des fous rires avec sa soeur et bien sûr ses parents, mais elle essayait de ne pas penser aux souvenirs dans lequel ses parents intervenaient. Sinon elle savait comme ça allait se passer : elle allait être triste et déprimé, Julian s'inquiéterait et elle ne le voulait surtout pas ! Et puis ressasser le passé ne la réussissait pas alors il fallait mieux laisser les choses là où elles étaient avec un mouchoir par-dessus !

    « Oh cela existe vraiment? »

    Evey était surpris, elle n'avait pas une grande connaissance du monde canin étant plus félin. Mais il faut avouer qu'elle était tombée de haut en entendant cela : elle se coucherait moins bête ce soir. Ils avaient rient tous les deux à cette réflexion.

    « Il faudrait en créer pour les chats moi je dis ! Mais je pense que vu leur indépendance il n'irait jamais ou il faudrait les forcer... Les pauvres... »


    Déjà que Socrate n'aimait pas quand Evey lui coupait ses noeuds de poils alors elle imaginait mal son chat faire du sport pour perdre du poids : elle allait le mettre au régime un point c'est tout ! Evey ne put que rire lorsque Julian affirma qu'il était bien content que son chien n'aime pas trop le froid:

    « C'est peut-être pour cette raison que je ne veux pas avoir de chien : je n'ai pas à sortir Socrate. »

    Bah oui c'est vrai, en été c'est énervant, car il fait chaud et en hiver parce qu'il fait froid. Et puis il faut se lever tôt etc. Beaucoup de contrainte, mais un chien était plus proche avec son maître, car un chat reste indépendant même s'il aime son maître. Evey ouvrit grands ses yeux lorsqu'il énuméra tout ce qu'il avait à faire, c'était super-man ou quoi? Elle était très impressionnée par ça : elle en oublierait sa tête si elle était dans le même cas que lui. C'est peut-être pour cela aussi que la photographie lui a toujours plu : elle décide, presque, tout. Sauf en cas de commande ou de photo-shoot et encore.

    « C'est parfait ! Il n'y aura pas encore beaucoup de monde donc ça sera bien, j'essayerais de me dépêcher pour ne pas te faire trop longtemps attendre ! Mais je ne te promets rien : je suis une fille ! »


    Evey se mit à rire lorsqu'elle repassa ses paroles en tête. Elle disait beaucoup de ''bêtises'' quand il était là, elle essayerait de ne pas trop en dire pendant l'exposition. Son sourire charmeur fit craquer la jeune demoiselle qui ne put que sourire en s'approchant de son oreille et de murmurer d'une voix charmeuse.

    « Je les envie alors... »

    Evey lui fit par la suite un clin d'œil avant que que Julian ne lui enlève un poids : il ne l'avait pas mal pris, si ça aurait été le cas, elle s'en serait voulu. Ah New-York, dès qu'il eut finit sa phrase, elle ne put pas s'empêcher de demander:

    « Je peux venir? » Elle lui fit un sourire: « Je serais la nounou de Max et je me ferais toute petite. »

    Elle se mit alors à rire, car ce qu'elle venait de dire était stupide. Mais bon, maintenant il devait commencer à s'habituer à ses interventions spontanées. Max bien sûr qu'il allait venir, après tout si son chat n'aimait pas être transporté, le compagnon de Julian ne pouvait pas être séparé de lui. L neigeait à gros flocons dehors, elle n'avait pas vraiment envie de reprendre sa moto, mais elle allait être obligée, elle comptait bientôt la vendre. Elle y réfléchissait sérieusement et elle savait que ses amis approuveraient totalement son choix !

    « Bah... Un peu de neige ça ne fait pas de mal ! Tu n'as pas trop de travail ça va aller? » Et puis soudain elle pensa à quelque chose: « Mais il y a bien un bar dans cet hôtel non? Ça nous évitera d'affronter le froid de Londres ! Je devrais déjà l'affronter tout à l'heure pour rentrer... »

    Elle n'avait pas vraiment eut sa dose de café aujourd'hui. Dans les jours qui vont suivre, elle en aura bien besoin, Evey avait d'ailleurs déjà commencé à faire son stock de café : le placard était plein.

    « Tu dois avouer qu'un café par un temps pareil n'est pas de refus? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Mayers
avatar
Canard en plasitque



Mon avatar : Orlando Bloom (L)
Mes messages : 290
Mon âge : 25 ans
Etude & Année d'étude : finie x) Gestion d'entreprise
Emploi(s) : Directeur d'un magazine
Date d'inscription : 21/12/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : O u v e r t s

MessageSujet: Re: "Nice to see you." [PV Julian]   Dim 7 Fév - 10:00

    L'hiver, c'est tellement beau avec ses doux flocons délicats tombant les uns sur les autres sur le sol froid de la belle monarchie. Ces beaux grands nuages cotonneux soufflaient un vent froid qui entrait par la porte du hall en une légère brise faisant virevolté les cheveux de nos deux protagonistes. Le vent qui entrait était non pas plaisante de la position du beau brun, mais elle n'était pas totalement désagréable XD Cette légère brise frisquette permettait de ne pas suffoquer avec la chaleur du bâtiment plus la chaleur du manteau. La neige sur le manteaux de Julian était à présent bel et bien fondu, elle commençait justement à sécher par endroit. Les souliers et les bottes des gens de l'hôtel faisaient des couinements que l'on aurait dit lointain. Ceux-ci commençaient à rentrer soit parce qu'il avait fini de souper ou bien, ils allaient au bar de la place. Il avait évidemment quelques personnes qui se dirigeaient en direction de la porte se risquant à ce froid hivernale.

    Evey parlait du sujet préféré de mister Mayers XD Julian pourrait en parler longuement de toutes les choses inimaginables qui étaient inventées tous les jours pour la race canine. Julian aimait les chats, c'était un animal après tout xD Il avait par contre, une nette préférence pour les chiens. Un chien était plus adapté à lui. Certaines personnes comme Julian ont besoin d'un soutien et d'une dose d'affection quotidienne. Il n'a rien de mieux qu'après une longue journée de travail que de voir son meilleur ami quadrupède vous faire son bonjour officiel. De plus, ses compagnons à quatre pattes avaient toujours été des canins. À la surprise d'Evey, il se mit à sourire. À la suite, il hocha de la tête montrant qu'il trouvait que certaine chose était exagérée. Il est très impressionnant que de penser à tous les gadgets qui existent pour les chiens et les chats. Certains étaient très utiles n'oublions le pas ! Julian n'oserait jamais prendre sa voiture son chien sans qu'il ne soit préalablement attaché avec sa ceinture spéciale. Ensuite, la belle brune fit allusion à l'indépendance des chats. Elle avait tout à fait raison. Les chats étaient des animaux très indépendant. À ce qui paraît, les chats pensent que leur maître habite leur maison contrairement aux chiens que c'est le contraire. À ce commentaire, il ne pu s'empêcher de hocher de la tête un peu plus tristement à l'idée de forcer un animal à faire une action à laquelle il ne tient pas. Après, il prit un air qui montrait le travail qui s'effectuait dans sa tête. Assez rapidement, une ampoule s'installa sur le dessus de sa tête brune. Au lieu d'être codirecteur d'un magazine notre beau jeune homme devrait devenir créateur de jouets pour animaux !

    - Achète à Socrate une souris mécanique !

    Dit-il pour rigoler avec un soupçon qui ne l'était pas xD Il imaginait bien la boule de poile courir après une souris à batterie. Cependant, il était sûr que Socrate s'ennuierait rapidement avec ce gadget. Contrairement à Max qui pourrait jouer avec un tel jouet pendant des heures sans même s'en fatiguer. Il roula des yeux avec un côté amusé au commentaire sur les promenades obligatoires des amis canins. Il était vrai que par moment, il aurait préféré avoir un chat parce que c'était beaucoup plus simple. On lui laisse de la nourriture par la suite on n'a plus besoin de s'en préoccuper. Avec un chien, il faut le nourrir deux fois par jour, car lui laisser sa nourriture pour la journée n'est pas possible. Avez-vous déjà vu un chien ne pas finir son bol ? XD

    - Il suffit d'une grande cour !

    Il avait dit cela comme s'il s'agissait de quelque chose de tout à fait logique pour ne pas non plus être impoli il ajouta une touche de stupidité à son ton et son expression faciale. C'était une manière à la Julian donner raison à l'autre en aillant raison xD Julian ne perd pas la tête avec son horaire et ses tâches grâces à son fameux cellulaire ! Il pourrait perdre son portefeuille qu'il serait moins inquiet et perdu que s'il arrivait un quelconque accident à son cellulaire XD Il devrait aussi penser à synchroniser son Blackberry avec son ordinateur portable. Les rendez-vous futurs ne seraient pas perdus si un malheur venait à arriver. C'était bien Julian de perdre toutes ses données des deux prochaines années et de ne pas les avoir inscrites ailleurs.

    - Tu veux que je t'appelle avant ?

    C'était selon lui la seule solution possible ! Il comprenait complètement qu'elle prenne beaucoup de temps parce que lui-même en prenait suffisamment. Il faut dire qu'un perfectionniste comme Julian ne peut pas sortir sans être sûr que chaque pointe de ses cheveux avec du gel soit correctement placé. Ce qu'Evey savait dut à une expérimentation de son besoin de perfection lors de leur première rencontre. Il riait bien et facilement de ce côté de sa personnalité. C'était de là que venait son ton amusé totalement accepté qu'il avait utilisé pour la question.

    Elle n'a pas le droit ! Ça ne se fait pas d'être aussi charmeuse ! XD Ce fut les seules pensées qui lui vint à la suite... Julian eut un léger frisson en sentant la belle brune aussi proche de lui et lui dire cela. Heureusement, il y avait des courants d'air ! Cela pouvait faire une bonne diversion et une bonne fausse raison. Il ne sut pas quoi répondre qui pourrait égaler cette merveilleuse réponse. Il commençait à se sentir légèrement mal à l'aise, il ne le montra pas. Il savait que tôt ou tard, il ne comprendrait pas les sous-entendu de la belle et intelligente jeune femme ou bien que tout foirerait pour une raison inconnue ou un peu trop évidente...

    - Tu ne devrais pas, tu n'as aucune raison de les envier

    Pour cette phrase, il était beaucoup moins sûr de lui que pour la précédente ainsi que moins charmeur. Evey pourrait facilement comprendre qu'elle venait de marquer un sacré point auprès du New-yorkais. Elle venait de le chambouler une fois pour toute ! XD Il prit une petite pause, faut croire que son jeu d'acteur était en panne. Il se décida à la suite de ré-enchérir sur son commentaire.

    - C'est plutôt elles qui devraient...

    Dit-il avec son ton gentil qui lui appartenait bien. C'était un ton qui lui arrivait rarement d'utiliser. Ce n'était pas charmeur ni arrogant, c'était sincère. L'avantage avec Mister Mayers était que l'on pouvait au moins savoir lorsqu'il était réellement sincère. Chez certaine personne, il était quasiment impossible de déceler la moindre vérité dans leur propos. Heureux dans sa malchance, il y avait un changement de sujet dans la conversation ! Qu'il l'aimait sa pie ! XD Elle avait beau croire qu'elle disait des bêtises à la tonne, chacune d'elles étaient utiles xD Un sourire se dessina sur son visage à la fausse question de la photographe. Il pencha la tête ensuite vers le sol pour répondre.. Cela voulait dire qu'avec son travail elle ne pouvait pas se permettre de partie une semaine et un peu plus dans le pays des hamburgers. Max n'aurait certes pas besoin de nounou, il avait déjà sa nounou officiel là-bas. Il eut un pincement au coeur cette fois-ci, surement parce que cette fois-ci son cerveau se rendait compte de tous les impacts qu'auraient y retourner sur son pauvre petit coeur. De toute évidence revoir tout le monde allait être ardue, ainsi que revenir ... Il releva la tête après deux secondes ou un peu plus.

    - Mais Socrate ?

    Dit-il avec un sourire triste qui pourrait dans un certain cas être faux, il aurait bien voulu emmener la belle photographe... Il rit un peu à la fin pour faire suite à cette dernière. Il avait à peu près dit leur commentaire en même temps ; elle c'était sur le bar et lui sur le café. Il ne répondit rien au commentaire sur le bar, il réfléchit jusqu'à la mention du café. À cette question, il le va les yeux au plafond pour mieux réfléchir. Dieu se monterait peut-être généreux et lui montrerait la voie à suivre ? Un choix devait se faire ! C'était le café plus le froid ou le bar et le chaud. Il reposa ses yeux bruns noisettes sur ceux d'Evey lorsqu'il finit par avoir pris une décision. Toujours avec un sourire, il ne pouvait tout simplement pas s'en détacher en la présence de la brunette, il exposa ses réflexions sur la précédente question.

    - Je pense bien avoir eu ma dose de café et de froid quotidienne, toi ? Te faire visité le bar ne me dérange

    Julian avait clairement eu sa dose de froid et qu'il était à présent près pour l'été. Il ne prit pas un ton hyper convaincant, il était plutôt dans la tendance de la neutralité. Il ne voulut pas prendre la décision au complet, il préféra donner son opinion que de l'obliger. S'il pouvait avoir un café sans avoir à sortir une seconde fois, il prendrait cette proposition bien volontiers. Le bar, c'est mieux que rien xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://like-your-dreams.forumactif.org/forum.htm
Evey Scott
avatar
    Petit(e) Prince(sse)



Mon avatar : Natalie Portman
Mes messages : 2067
Date de naissance : 35
Localisation : Dans mon monde !
Mon âge : On ne demande pas l'âge à une Ladie ! xP
Etude & Année d'étude : Photographie
Emploi(s) : Photographe Professionnel qui commence à avoir une bonne réputation...
Date d'inscription : 01/02/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : Fermés

MessageSujet: Re: "Nice to see you." [PV Julian]   Lun 22 Fév - 18:21

    En hiver beaucoup de choses changeait : l'habit des personnes qui sortaient, la couleur de leurs peaux qui devenait rose, des bonshommes de neige se voyait crée temporairement. Le plus chanceux avait le droit à une écharpe, des gants et même parfois un bonnet ou un chapeau. Le minimum de confort avant qu'il ne redevienne neige. Evey avait toujours trouvé sa triste et quand elle était petite pleurait souvent parce qu'elle voyait un bonhomme de neige fondre et ne ressembler à rien. Mais au moins en hiver on ne transpirait pas comme en été. Evey aimait se jeter dans la neige immaculée pour y mettre l'empreinte de sa silhouette. Le vent qui rentrait à chaque fois que la porte d'entrée apportait une petite touche de fraicheur. La jeune photographe sentait ses joues devenir rouge à cause du changement de température entre dehors et le hall. Un bruit des chaussures qui commençaient à se faire entendre, la brunette exprima son sentiments par rapport à ce bruit:

    « Je déteste les grincements des chaussures, sa me donne des frissons. Comme une craie neuve
    qu'on ferait grincer sur un tableau tu vois ce que je veux dire? »


    En classe quand elle était petite, elle redoutait les jours de pluie à cause des grincements de chaussures justement. Evey prenait souvent le temps de s'essuyer les pieds pour ne pas avoir à entendre ses propres chaussures faire ce bruit énervant. Quand le sujet de leurs « bébés » arriva sur le terrain, et que la photographe vit le hochement légèrement triste de Julian elle le rassura:

    « Si sa peut te rassurer, Socrate ne se force à rien du tout. Je n'ai jamais vu un chat se forcer à faire quoique se soit d'ailleurs. A part dormir, il ne fait rien d'autre. Il semblerait que s'il ne dort pas au moins 7h dans la journée il ne soit pas content. »


    Ah la la elle avait hérité d'un sacré phénomène en y pensant. Ses frères étaient moins pires, Socrate avait son caractère possessifs surtout pour son cousin et ses places de sommeils habituelles. Mais bon que voulez-vous : les humains aussi sont parfois comme ça. Lorsque Julian trouva la solution pour divertir Socrate et lui faire perdre du poids, Evey se mit à rire avant de répondre:

    « Une sourire mécanique? Mais tu ne connais pas Socrate, il ne la pourchasserait même pas malheureux. Sa ferait juste de la gymnastique pour ses yeux rien de plus. Il va la regarder et se rendormir. Un jour j'ai essayé, il a joué avec 2 minutes puis s'en ai lassé, je l'ai embêté avec et je l'ai retrouvé dans sa caisse. Alors j'ai abandonné et je le laisse dormir toute la journée. Mais néanmoins il va subir une régime : zou chez grand-mère je vais l'envoyer. Parce que bizarrement Monsieur semblerait plus motiver pour chasser de vrais animaux qu'une souris en plastique.. »

    Et voilà Evey faisait un monologue sur son chat, parfois elle devrait écrire des Odes sur Socrate. Bon il faudrait avoir des choses positifs à dire... C'est un chat affectueux qui malgré tout est très fidèle à Evey et quand elle n'est pas là pendant un certains temps elle à le droit à un « boudage » digne de ce nom, digne d'un enfant.

    « Je crois que je l'ai encore je te montrerais quand tu viendra. C'est rigolo en tout cas de le voir juste lever sa petite tête ronde et de se rendormir aussitôt. »


    Socrate faisait toujours rire Evey même quand cette dernière n'avait pas le moral. C'était son réconfortant, telle une boisson énergisante, dès qu'elle le caressait tous ses problèmes semblaient couler dans le pelage noir de son chat. Julian semblait avoir une solution à tout, inspecteur gadget sort de se corps !

    « Hum... Pas bête ! »

    Un appartement suffisait totalement pour un chat, vu la taille de Socrate c'était un palace pour lui ! Evey n'avait jamais trop côtoyé les chiens donc elle ne savait pas vraiment les habitudes de nos amis canins. A son idée de l'appeler avant Evey sourit:

    « Excellente idée ! Je ne sais pas où j'avais la tête, je n'y ait pas pensé. C'est la solution la plus simple. Ah la la heureusement que tu est là! »

    Après un bref moment de réflexion rapide Evey proposa:

    « J'ai encore mieux : et si je venais te chercher? »

    A son tour d'avoir des bonnes idées {xD} Et puis comme ça elle pourrait, après avoir saluer tout le monde, l'emmener voir la photo surprise qu'elle avait prévu juste pour lui. Une sorte de clin d'œil à leur première rencontre. Evey avait une soudaine envie d'être proche du jeune homme, n'ayant pas vraiment connut d'homme dans sa vie, elle se trouvait maladroite et malagauche. Le faite qu'il soit déstabiliser fit sourire intérieurement la brunette. Elle ne voulait pas du tout le mettre mal à l'aise bien au contraire. Evey avait un sourire niaiseus à sa réponse, le ton qu'il avait pris était tellement... Mignon qu'elle craquait elle aussi. Le New Yorkais marquait beaucoup de point avec cette petite phrase et le ton qu'il avait employé. On pouvait sentir qu'il était vraiment sincère dans ses paroles : et pour Evey la sincérité était importante.

    « Socrate ira chez ma grand-mère ou je le déposerais chez ma sœur ne t'inquiète pas pour lui. En tout cas je pense pouvoir m'arranger pour pouvoir me faire remplacer dans des shooting. Mais j'ai peur que si je viens avec toi je te dérangerais plus qu'autre chose... »

    Bah oui il devait avoir pleins de choses à faire et Evey ne voulait surtout pas être un poids pour Julian. Elle n'aimerait pas et n'accepterait pas de le déranger. C'est vrai que le froid est déprimant parfois, Evey avait beau aimé le café, elle ne braverait pas le froid pour autant ce soir. Evey accepta donc d'aller au bar de l'hôtel:

    « Qu'attendons nous alors, mais je ne veux pas être la seule à boire un café. Je vais me sentir toute seule après. »

    Dit-elle d'une petite moue, prendre un café à deux c'était mieux que tout seul. C'est vrai après tout elle pouvait boire un café toute seule quand elle le souhaitait. Une question récurrente restait sans réponse : pourquoi est-ce qu'elle souriait plus facilement et riait d'autant plus avec Julian? C'était très étrange, elle devrait mener une enquête dans son « moi » intérieur, ou bien elle ne voulait pas voir la réponse qui était évidente sûrement. Ils se dirigèrent vers le bar de l'hôtel, enfin elle suivit son guide plus qu'autre chose découvrant l'hôtel. Comme à chaque fois qu'elle arrivait dans un nouvel endroit elle analysait le moindre détails. Et faillit sortir son appareil photo mais se retient : elle ne travaillait pas ce soir. Elle allait juste passer un excellent moment avec un ami... Plus si affinité mais c'est en supplément. {=P}Une fois assise sur un des sièges près du comptoir elle regarda Julian avec un sourire toujours aussi radieux :

    « Tu prends quoi? C'est pour Moi. »


    Dit-elle d'une voix enjouée en posant ses avant-bras et ses mains sur le bar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Mayers
avatar
Canard en plasitque



Mon avatar : Orlando Bloom (L)
Mes messages : 290
Mon âge : 25 ans
Etude & Année d'étude : finie x) Gestion d'entreprise
Emploi(s) : Directeur d'un magazine
Date d'inscription : 21/12/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : O u v e r t s

MessageSujet: Re: "Nice to see you." [PV Julian]   Dim 28 Fév - 8:38

    Toujours devant cette grande porte de ce grand hôtel, ils parlaient déjà depuis bon nombre de temps. Cependant, ce n'est pas Julian qui s'en rendrait compte XD Il avait beaucoup mieux à faire que calculer ses heures de sommeil ou le nombre temps qu'il parlait même s'il aimait bien les chiffres. Il écoutait Evey, n'essayant de ne pas se faire distraire par les nombreux bruits présents dans l'environnement immédiat. Il était vrai que ce n'était pas le bruit le plus plaisant au monde, ça ne bâtait pas le chant des oiseaux xD Par contre, il ne le comparait pas ce bruit à celui d'une craie, car il s'agit du bruit le plus désagréable que la Terre n'a jamais porté ! Il rit à la comparaison d'Evey, il comprenait, mais n'approuvait pas totalement.

    - Oui, mais je préfère ce bruit à celui d'une craie !

    Il répondit tout en hochant de la tête par mécanisme et pour bien évidemment dire qu'il comprenait ce qu'elle disait. Seulement penser au bruit, lui donnait un frisson qui portait dans le bas du dos pour se rendre jusqu'aux bras. Il bougea légèrement les bras à cause de ce frisson ce fut comme si ce mouvement faisait sortir le frisson de son corps.

    Julian n'était un petit garçon pas tout à fait modèle, c'était le contraire xD Lorsque c'était l'hiver ou encore les journées de pluie, il prenait un malin plaisir à faire des grincements abominablement longs. Il s'amusait même à savoir celui qui ferait le pire grincement de semelle de soulier. Lors de ces compétitions plus d'une fois, ils se firent avertir et forcer à arrêter. Aujourd'hui, il ne fait plus ce genre chose, c'est assez immature même pour un homme xD Par contre, lorsqu'il rentrait dans un centre d'achat et qu'il fait le bruit, de bons souvenirs lui venait en tête. Cependant, ce n'était pas applicable pour toutes autres personnes qui faisaient le bruit, sinon c'était énervant xD

    Quand Evey le rassura sur Socrate, il sourit en coin. Les chiens étaient pareils, ils devaient dormir beaucoup. Max passait des périodes de temps incalculables sur le lit de Julian à dormir ou regarder ce que faisait son maitre. C'était amusant de voir les yeux bruns, de la grosse boule noire au museau légèrement blanchâtre, bougé en simultané avec tous les mouvements de son maître sans déplacer la tête d'un centimètre. Par contre, le pitou se levait d'un bond sur le lit aux bruits des clefs qui s'entrechoquent ou du frottement d'un manteau avec toute autre matière. Ce n'était que malheureusement par la suite, dans certain cas, qu'il se recouchait pour épier le beau brun. Evey devrait penser qu'elle est forcée à tout jamais être au prise avec des personnes et des animaux à fort caractère. Son chat en premier lieu et ensuite, Julian qui ne laissait pas sa place. Il se mit à rire aux explications de la belle brune et de son expérience personnelle avec les objets mécaniques. Un chien, c'est beaucoup moins compliquer ! Il pouvait donner une boîte de céréale en carton à son chien et il s'amusait avec pendant longtemps. Julian le retrouverait plus tard un peu partout dans la suite en million de morceaux à son grand désespoir xD

    - On ne peut pas perdre du poids en bougeant les yeux ?

    Dit-il stupidement pour plaisanter. Julian pour maintenir le poids de son amour lui donnait une nourriture spéciale et il respectait la dose assidûment. De plus, Max avait toujours aimé jouer seul et plus en compagnie. Par la suite Julian dit quelque chose qui s'avéra ne pas être bête. Est-ce qu'il faudrait croire qu'Evey le pense bête ? xD Il fit un petit air joyeux qui se vit dans son expression faciale lorsqu'elle lui dit que son idée d'une grande cour n'était pas mauvaise. Par la suite, il devait être dans une bonne lancée parce qu'il avait trouvé une autre bonne idée. Qui s'avéra ne pas être la meilleure du lot. Il fit à la proposition une genre de mou surprise, pourquoi n'y avaient-il pas penser avant ? Il finit par hocher de la tête en réfléchissant si cela pouvait lui convenir. Cependant, il arrêtât son mouvement. Il avait quelque chose qui clochait dans ses pensées.

    - Tu vas avoir le temps de tout faire ? Il ne faut pas que tu restes pour tes invités ?

    Il ne voulait surtout pas qu'elle laisse ses invités pour lui qui pouvait venir par lui-même s'il avait l'adresse xD Sans, il ne pourrait pas parce qu'il n'était pas rendu un spécialiste des endroits parfaits pour les vernissages.

    Bon, les deux sont décidément des pitoyables flirteurs ! xD Ils se mettent mutuellement mal à l'aise et ils doivent par la suite oublier. Julian était plutôt bon pour dire les bonnes choses habituellement et quand les sentiments ne se pointaient pas le bout du nez. Il avait tout de même vécu entouré de femmes ! Il savait quoi dire et quel était le bon moment. Il avait toujours été plus proche de sa mère parce qu'il ne s'entendait simplement pas avec son père. De plus, il avait toujours eu une meilleure amie, accentuons les « e » de ses trois mots ! Son père dut avoir une maladie pour qu'ils arrêtent de se crier dessus à chaque rencontre et souper de famille. Avant que son père ne tombe malade, leur relation était désastreuse. Parler n'entrait pas dans le vocabulaire de leur relation, c'était des ordres et des demandes. Avec les nombreuses soirées qu'ils passèrent à l'hôpital ensemble, ils finirent par s'entendre sur certains points et à enterrer la hache de guerre.

    À la réponse de sa brunette préférée, il ne fit que la fixer. Il ne savait pas si elle était sérieuse xD Il ne réagit pas à la fin de sa phrase sur le moment. Au début, ils blaguaient, mais là ? Son cerveau fonctionnait avec une lenteur incroyable tout d'un coup ! Il réfléchit à savoir ce qu'ils pourraient bien faire si elle venait. Après quelques secondes, il se rendit compte qu'il n'avait absolument rien dit. Elle allait penser qu'il ne voulait pas, pourtant c'était tout le contraire. Il ouvrit la bouche pour dire quelque chose, mais il la referma ensuite. Il devait être trop déstabilisé de tout ce qu'elle disait avec ses belles lèvres xD Il pouffa de rire pour ensuite dire un commentaire sensé.

    - Si tu veux ! Je vais me libérer les soirées et je te trouverais des personnes pour te faire visiter toutes les galléries de New York. On ira au MET !

    Il dit son commentaire avec un air amusé, donc si elle blaguait il pouvait toujours dire que lui aussi c'était le cas. Sinon, il donnait juste l'impression d'être content et enthousiaste à l'idée. Il était clair que si elle lui disait qu'elle voulait vraiment dans deux minutes la semaine entière serait planifiée complètement ! Cette semaine là, il serait très loin de son côté patron qui travaille trop. Il serait à l'opposer tel le nord et le sud ! L'envie de finir de travailler lui prendrait à la seconde qu'il n'aurait pas l'esprit occupé. Par contre, il était sûr qu'il travaillerait un peu du moins lol

    C'est vrai que boire un café seul à une table était plutôt plate, ce n'était pas pour rien que la première fois, ils avaient fini par le prendre ensemble ! Un café se prend tellement bien en plus en travaillant ! Dans l'opinion de Julian, pour la jeune femme ça ne devait pas être le cas. Elle avait les mains occupées avec son gros appareil quant à lui qui était à un bureau. Au commentaire de son interlocutrice. Il sourit et montra la direction du bar de l'hôtel à Evey. Sur le moment, il ne sut pas comment réagir. Avec Faust, c'était naturel, elle prenait son bras et ils marchaient. Par contre, avec son « amie », il ne savait pas quoi faire. Devait-il prendre son bras, mettre sa main sur sa taille ou rien ? Son cerveau devait s'être remis à marcher comme il faut, il prit rapidement sa décision. Il ne fit rien c'était pour le mieux.

    Arriver au bar et assis sur un merveilleux tabouret côte à côte, il commença à penser ce qu'il allait prendre. Il mit son coude sur le comptoir en la regardant, cela avantagea les muscles de son bras. Il fit une expression indécise à la question d'Evey, il voulu lui renvoyer la question, mais elle dit quelque chose qui n'était pas envisageable pour lui. Avec son index et sa tête, il fit signe de négation tout en le disant. Ensuite, il se pointa.

    - Non, n'essaye pas ! On fête ton exposition !

    Dit-il avec un sourire splendide. Il fit signe au barman de venir et il se tournât vers Evey et fit un signe de la tête pour lui demander ce qu'elle voulait. Quant à lui, il ne savait pas du tout ce qu'il voulait. Heureusement, le barman n'arriva pas sur le coup, il avait des personnes à servir avant. Il espérait qu'elle sache ce qu'elle voulait comme ça, il pourrait prendre la même chose xD Si elle ne savait pas, il était clair qu'il proposerait des shooters, il avait une certaine passion pour cela lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://like-your-dreams.forumactif.org/forum.htm
Evey Scott
avatar
    Petit(e) Prince(sse)



Mon avatar : Natalie Portman
Mes messages : 2067
Date de naissance : 35
Localisation : Dans mon monde !
Mon âge : On ne demande pas l'âge à une Ladie ! xP
Etude & Année d'étude : Photographie
Emploi(s) : Photographe Professionnel qui commence à avoir une bonne réputation...
Date d'inscription : 01/02/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : Fermés

MessageSujet: Re: "Nice to see you." [PV Julian]   Jeu 18 Mar - 19:21

    Un chien est moins indépendant, un chien est peut-être parfois plus facile à vivre qu'un chat, mais que voulez-vous. Nos amis à quatre pattes sont tous différents, vous pensez connaître l'animal et hop finalement il change radicalement. Evey se mit à rire à sa question:

    « Je ne sais pas du tout, vu la boule de poil qui doit actuellement attendre mon retour pour avoir à manger, je ne pense pas. Espérons qu'un jour il évoluera dans ce sens là, il sera alors le chat le plus heureux du monde ! »


    Evey aimait regarder les nombreuses expressions faciales de Julian, cela lui conférait un charme sans pareil qui avait don de lui faire un picotement dans le ventre. Hum... Pour la soirée il n'avait pas tort, elle devrait rester jusqu'à la fin et s'occuper du dernier invité. Mais pour Evey, sa priorité était que Julian ne s'ennuie pas, elle voulait qu'il passe un bon moment et qu'il en garde un bon souvenir. Le beau brun ne pouvait pas savoir combien ça lui faisait plaisir qu'il puisse venir.

    « Hum... On verra bien, oui je devrais rester je pense, après tout c'est moi qu'il l'organise. Mais je dois également m'occuper de mes invités. De plus je ne suis pas vraiment douée pour les beaux discours au public... Je reste plus dans l'ombre à tendre ma main et à sourire. Quand j'étais petite c'est ce que je faisais tout le temps quand mon papa était en conférence, sa marchait et ça marche toujours. »


    Ah la la les soirées avec de belles tenues, des gens importants, son père qui présentait fièrement sa petite fille qui voulait déjà devenir Médecin, sa soeur avocate était tout autant admirer. Sa mère dans l'ombre ne parlait pas plus, elle était au coter de son mari comme elle se le devait de l'être. Beaucoup de choses comme ça resteront gravés dans son esprit, des vestiges de quelques bons souvenirs échanger avec son père. Sa réaction fit rire Evey, elle voyait bien qu'elle l'avait perturbé en acceptant l'offre qui était une blague ou non. Dans tous les cas si la proposition était sérieuse elle acceptait, si c'était une blague elle blaguerait. Tentons le tout pour le tout:

    « Dis moi juste quand il faut que je sois prête et je viens. Je pourrais peut-être faire des clichés de New York. Promis je ne te dérangerais pas, je me ferais toute petite. »

    Evey était ravit de pouvoir avoir des moments privilégies avec le brun, elle était persuadée qu'ils allaient passer un très bon moment.

    « Mais je ne veux vraiment pas que ça te dérange hein, n'hésite pas à me le dire... Je peux être un peu envahissante tu sais... »


    Evey avait dit ces derniers mots en jouant avec ses mains et en baissant la tête. Elle savait que ce trait de caractère était plus un défaut qu'une qualité. Mais bon il fallait faire avec ce qu'on avait. Evey avait toujours préféré les tabourets au chaise, elle pouvait tourner sur elle-même sans difficulté ce qui était bien pratique. Le beau brun n'avait pas du tout l'air d'accord quand au fait que sa soit la brunette qui paye.

    « Bien sûr que si je vais essayer comme cela au moins je ne m'en voudrais pas de ne pas t'avoir proposé. Tu sais bien que j'aime bien participer un peu quand même. Justement laisse-moi t'inviter, on va dire que c'est pour te remercier de revenir car... »


    Evey n'avait pas tourné sa langue sept fois dans sa bouche elle allait dire quelque chose, mais elle avait peur que cela le mette mal à l'aise alors elle se retient et fit mine de réfléchir pour changer de sujet. Finalement elle baissa les armes et accepta que sa soit Mister Mayers qui paie même si elle se sentait gênée : pour changer !

    « Alors... »

    Levant les yeux au ciel, elle tapait sur le bar de façon régulière avec ses ongles, comme si elle battait la mesure.

    « Au diable le café ! Je crois que j'en ai assez avalés pour au moins un mois en seulement une semaine ! Je vais opter pour une vodka fraise. »


    Ce n'était pas parce qu'elle ne sortait pas souvent que la jeune demoiselle n'aimait pas s'amuser et boire un peu. C'est juste qu'elle n'avait pas le temps et surtout pas d'occasion : apparemment son exposition en était une alors autant en profiter !

    « Je ne bois pas d'habitude hein... C'est exceptionnel, mais puisque l'on fête mon exposition soyons fous ! »

    Evey lui fit un beau sourire avant de parcourir du regard la salle, une figure familière était au bout du comptoir, un homme de taille moyenne en costard cravate avec les cheveux grisonnants... Son adorable père semblait être en pleine discussion avec des associés : Evey les reconnaissait. L'hôtel n'était pas loin de l'hôpital et là où il faisait les consultations alors c'était le lieu idéal. Vu l'heure il ferait mieux d'être chez lui avec la mère d'Evey. Encore une fois cette dernière ne devait rien dire, elle ne s'était jamais imposée comme Kimberly et elle. Tournant la tête rapidement en voyant que son père se dirigeait vers elle, il passa à coter sans même y prêter attention. Elle avait mit sa main contre son tympan droit pour se cacher. Quand le serveur apporta la commande elle reposa sa main sur le comptoir et soupira:

    « Excuse-moi, j'ai vu... Une personne qui ne m'aime plus trop et je ne voulais pas qu'elle me voit... Mais elle ne m'a pas reconnut forte heureusement ! Alors, on trinque à mon exposition et à quoi d'autre?Je sais, je sais... A notre rencontre ! »

    Dit-elle avec un immense sourire, il était parti, elle était avec un garçon séduisant et adorable : que demander de plus. Evey ne simulait pas se sourire naturel et décontracté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Mayers
avatar
Canard en plasitque



Mon avatar : Orlando Bloom (L)
Mes messages : 290
Mon âge : 25 ans
Etude & Année d'étude : finie x) Gestion d'entreprise
Emploi(s) : Directeur d'un magazine
Date d'inscription : 21/12/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : O u v e r t s

MessageSujet: Re: "Nice to see you." [PV Julian]   Mar 23 Mar - 23:59

    Julian écouta le commentaire d'Evey. C'était drôle parce que lui n'avais jamais plus se contenter de l'ombre. Il n'était pas particulièrement doué pour les discours, mais il adorait être sous cette lumière aveuglante. C'était étrange, car d'un côté, il était quand même quelqu'un de plus ou moins sociable qui avait tendance à ne pas parler énormément. Il faut dire que s'il faut parler ou qu'une merveilleuse idée lui vient en tête, il sera là à parler c'est sur et certain. En plus de ne pas pouvoir que de se contenter de tendre la main, il n'était pas bon. Il finissait parler ce que l'on ne doit pas faire surtout lorsque le commentaire n'est pas très intelligent XD Il avait dû surtout tendre la main et sourire pour la même raison que la brunette. Cependant, n'aillant pas une très bonne relation avec son père, ça ne lui dérangeait pas vraiment ne tout gâcher. Aujourd'hui, peut-être qu'il réussirait à se taire, mais encore là ... Il hocha de la tête au commentaire de la belle jeune femme. Il comprenait tout à fait ce qu'elle disait, ce qu'elle sous-entendait et ce que c'était. Il avait un petit conseil pour son amie. Il savait très bien comment ne pas avoir l'attention sur lui.

    - Si tu veux rester dans l'ombre, j'espère que tu as engagé un traiteur. C'est le meilleur moyen pour rester tranquille.

    Dit-il à la façon d'un conseil, mais tout en plaisantant. Aller au buffet ou mentionner qu'il en avait un lors qu'il sentait qu'il était en train de perdre lors d'une confrontation secrète en public contre son ennemi. Tout le monde se jetait sur la nourriture ou bien, il pouvait mentionner tel sandwich qu'il n'avait jamais vu et de cette façon, il changeait de sujet pas très subtilement. Lors des soirées, il avait aussi le « open bar » qui attirait tous les invités qui ne voulaient pas vraiment venir avant d'avoir l'invitation xD Cependant, ce n'était pas du tout une bonne idée pour un vernissage ! L'alcool et les choses précieuses ne font que rarement bon ménage.

    Quand il partait ? C'était du sérieux donc ? À la question, il oublia complètement quand il partait ! xD Il était étonnamment surpris qu'elle fasse le tout pour le tout et que ça ne reste simplement pas une petite blague entre amis. Il finit par sortir son blackberry de sa poche pour regarder. Il arrêta le mouvement et le remis dans sa poche. Il réfléchit une ou deux secondes sur la pensée qui venait de lui traverser l'esprit. Il sourit d'un sourire qui faisait comprendre qu'il avait une mauvaise nouvelle et qu'il espérait que son sourire atténuerait la souffrance de la phrase qui suivait.

    - Les billets ne sont pas encore achetés... Je te reviens avec le jour exact à ton expo' ?

    Durant son commentaire son sourire ainsi que son ton changea au début il était plus hésitant à la suite, il devint un peu plus sûr et légèrement plus professionnel. Un peu comme pour contrer ce professionnalisme qu'il ne pouvait s'empêcher, à la fin il mit une légère interrogation qui changea le tout. En tout cas, Evey ne pouvait pas dire que la réponse était claire ! xD Évidemment, Julian n'y vit pas une occasion de marquer ou quoi ce soit du genre. Il entrevoyait plus de montrer à son amie la superbe ville qu'était New York. Au commentaire qui suit, il pouffa de rire. Il dut se concentrer pour arrêter de rire. Il avait toujours un beau sourire sur les lèvres.

    - Si tu réussis à m'envahir, je te félicite ! Par contre, je ne pense pas que tu réussisses à envahir mes envahisseurs !

    Dit-il en plaisantant. Il dit cela très joyeusement, il faut dire qu'il ne voulait surtout pas qu'elle se sente mal d'avoir ce trait de caractère. Il finit par arrêter ter de rire lorsqu'il posa son regard sur elle, qu'elle était belle la tête de cette façon... Ça c'est de la manipulation ! Elle visait ses points faibles ce qui veut dire faire pitié ! C'était très stupide sa situation à New York. Avant lorsqu'il y habitait, il était constamment envahi par tout le monde toute la journée et même la nuit, malgré que cela c'était de sa faute... Si sa brunette réussissait à l'envahir, elle serait sa sauveuse !

    Il écoutât ce qu'elle dit et n'étant pas très rapide sur certaine chose, il attendit qu'elle finisse sa phrase, mais cela ne vient pas. Il n'aimait pas que ça soit les autres qui payent et c'était la même chose pour elle. Il soupira et lui aussi laissa tomber les armes. Il prit un air orgueilleux, mais qui se montrait pas froid.

    - Si tu y tiens, paie le prochain

    Il finit par sourire en coin, ce n'était pas si mal de laisser tomber pour une fois ? Non, il n'aimait pas ça, mais pas du tout ! Cependant, il était capable de se mettre à la place d'Evey qui était comme lui et forcement, il se sentait mal de faire subir à la jeune femme ce qui s'évitait à lui-même. Julian écoutât Evey et son merveilleux commentaire sur le nombre de tasses de café qu'elle avait prise durant la semaine.

    - Tu sais qu'à New York, il y a des Starbucks à tous les coins de rues, est-ce que ça veut dire que je vais devoir te surveiller ?

    Dit-il en riant. Julian commanda ensuite pour ne pas plus exapéré le serveur. Il avait tout de même d'autre personne à servir que le duo brun xD Depuis qu'il était à Londres, il buvait beaucoup moins de cafés, malgré ses connaissances qui en buvaient beaucoup. Auparavant, il en prenait un tous les matins en se levant, en arrivant au bureau, plusieurs jusqu'à l'heure du dîner et quelques-uns durant l'après-midi. Seulement à y repenser, il se disait qu'il était mieux avec l'alcool que les cafés et un haut de coeur montait. C'était son train de vie, mais plus celui du moment et à bien y penser, il serait peut-être même plus capable xD

    Soyons fous ? Il rit à cette phrase, il s'y connaissait bien dans ce domaine. Petite précision, le domaine de la folie ainsi que celui du paraître. De plus, il trouvait cette naïveté tellement mignon. Cependant, pour lui ce n'était pas une vodka fraise qui exprimait bien cela et ce n'étais peut-être pas bien xD Il ne dit rien à la suite, car il la vit regarder le reste de la pièce. Ce n'était pas trop bruyant à comparer le hall de l'hôtel. Ici, il n'y avait pas le bruit des chaussures sur le plancher ni celui des roulettes des valises et la pièce était tout simplement moins échoe. En résumer, l'ambiance était totalement différente et il venait de s'en rendre compte. Il regarda la pièce à son tour et sans voir le moindre visage connu, mais aucun faut dire ne l'intéressait. Il vit un homme passé en complet et ensuite, il ne comprit pas le comportement d'Evey. Ça se chamboulait dans sa tête et imaginez qu'il n'avait encore rien pris. Il jetait un regard discret un peu partout tentant de voir ce dont Evey se cachait, mais il n'avait plus rien.

    - Qui ça ?

    Julian avait le regard le plus interrogateur de la Terre ! XD Le reste du commentaire lui était passé dix pieds par-dessus la tête sans qu'il ne s'en aperçoive. Toute sa figure montrait qu'il ne comprenait pas du tout. Il ne pouvait pas concevoir que l'on n'aime pas la brunette qui était en sa compagnie. On pouvait certainement lui reprocher des choses, car ce n'est pas tout le monde qui s'entend avec tout le monde, mais au point de ne pas l'aimer ! C'était possible ? Le serveur leur avait apporté leur verre, mais il n'y fit pas du tout attention. Son cerveau était présentement en train de surchauffé parce qu'il essayait trop de comprendre xD Il n'avait pas besoin de dire à ce moment qu'il ne concevait pas l'idée qu'une personne ne puisse pas aimer son amie, ça se voyait sur son visage. Même le serveur n'aillant pas suivie la conversation pourrait comprendre xD Elle était heureuse après tout, il finit par prendre son verre pour trinquer. Il tenta de graduellement changer son expression faciale pour être heureux, car pour une fois ce n'était pas lui qui était détesté.

[HJ: J'espère que ça valait la peine d'attendre un peu plus longtemps que ce que j'avais dit.... XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://like-your-dreams.forumactif.org/forum.htm
Evey Scott
avatar
    Petit(e) Prince(sse)



Mon avatar : Natalie Portman
Mes messages : 2067
Date de naissance : 35
Localisation : Dans mon monde !
Mon âge : On ne demande pas l'âge à une Ladie ! xP
Etude & Année d'étude : Photographie
Emploi(s) : Photographe Professionnel qui commence à avoir une bonne réputation...
Date d'inscription : 01/02/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : Fermés

MessageSujet: Re: "Nice to see you." [PV Julian]   Lun 12 Avr - 13:48

    Evey avait dont en face d'elle un spécialiste en la matière. Hum... Intéressant, sa pouvait toujours servir après tout, elle pourrait lui demander quelques conseils qui permettrait de canaliser son stress mais surtout son bafouillage occasionner par se sentiment que la plus part des personnes subissent dans le monde du travail principalement. Le conseil que son ami lui donna fit rire Evey qui répondit d'un ton enjouer:

    « Je ne sais pas, ce n'est pas moi qui m'occupait de la nourriture, tu crois que je devrais l'appeler pour savoir? Elle doit être bien assez occupée comme ça, je vais la laisser tranquille. Merci pour ce précieux conseil ! Je vais le garder précieusement. »

    Une question brulait la langue de la Brunette :

    « Tu pourras me donner quelques conseils si tu vois que je panique? »
    *Bien que comme tu seras là, ça ne sera pas le cas.*

    Evey était surprise de pouvoir penser ça. Comme quoi elle avait bien sentit qu'elle ressentait quelque chose. Mais l'avouer à voix haute... Très peu pour elle, plutôt se taire pour toujours plutôt que de gâcher cette amitié qui devenait de plus en plus forte au fil du temps, des rendez-vous et des cafés. Evey avait accepté car elle n'était jamais sortit de son Angleterre natal alors changer d'horizons, avec un beau brun: Evey n'allait pas cracher de plus. Donc c'était pour de vrai qu'ils allaient partir? Evey a dut mal à le croire même si elle faisait confiance à Julian. (ce qui est en sois paradoxal) Elle attendrait de se réjouir quand il lui aura dit le jour. Evey était néanmoins impatiente.

    « Pas de problème ! Je suis impatiente! »


    Evey était vraiment impatiente de partir en voyage avec son ami, sa allait être amusant !

    « Ah tu sais avec moi il ne faut jamais dire jamais ! Je suis une professionnelle... »

    Dit-elle d'un air vantard en levant les yeux au ciel comme pour dire que c'était une évidence. Bien entendu elle explosa de rire après : ce n'était pas son genre d'être comme ça et ça se voyait au fond. Ils arrivaient toujours à se mettre d'accord ce qui était était très bien selon Evey. L'arrangement qu'il proposa lui convenait parfaitement :

    « Deal ! »


    Dit-elle en tendant la main comme pour conclure le marché en bonne et du forme !

    « J'ai ouïe dire en effet que c'était le paradis des Starbucks mais je ferais un effort pour ne pas m'arrêter à toutes les boutiques promis. Je mettrais au placard mon addiction au café ne t'inquiète pas. »


    Elle en était capable, après tout quand elle à commencer à vivre toute seule par ses propres moyens elle limitait sa consommation de café. Et puis elle pouvait bien le faire pour le New-Yorkais, qui elle en était sûr, en avalait plus quand il était stresser. Oui la folie ne tue pas (au dernières nouvelles) et sa avait parfois du bon ! De se lâcher un peu, de ne plus être strict, réservé, stresser, de pouvoir enfin dire ce que l'on pense. Ah la question... Evey avait tendu la perche, elle ne pouvait en vouloir qu'à soit même. Mais en même temps est-ce que inconsciemment ce n'était pas pour se confier et parler de sa bête noire qui la rongeait sans qu'elle le veuille au fil des jours? Parfois l'esprit fait des choses tellement folles... Evey n'avait pas été insensible au regard interrogateur de son ami, mais elle ne savait pas comment dire ce qui c'était passé. Avec sa sœur elle n'avait pas eut besoin de raconter puisqu'elle est dans le même cas. Avec sa meilleure amie non plus : elle connaissait son père parfaitement. Mais Julian ne connaissait Mister Scott... Une fois qu'ils eut trinquer, Evey but son verre cul-sec et finalement passa aux aveux:

    « Mon père... »

    Sans un mot de plus elle commanda un Bloody Mary avant de demander à son ami de commander également. Le serveur semblait être aussi curieux que l'était la jeune brunette, c'est peut-être pour cela qu'elle rapprocha son tabouret de bar à celui de Julian:

    « Comment dire... »
    Elle leva les yeux au ciel pour réfléchir: « Il a été un père model certes je ne peux pas lui reprocher sa. Mais... Il est le genre d'homme conservateur qui n'aime pas qu'on lui dise non ou qu'on aille à l'inverse de ses plans... Il est plus le genre d'homme à diriger, contrôler, planifier, maniaque... Enfaite je tiens mon caractère de lui au final... Et ses plans originels étaient que je devienne Médecin : comme lui. »

    Elle remercia le serveur qui semblait avoir moins de travail : la salle se vidait, l'heure du dîner approchait. Elle prit le cocktail dans ses mains et sirota un peu du contenu:

    « Je ne te l'ai pas dit mais j'ai fait des études de médecine, j'ai eut mon diplôme mais je ne suis jamais aller en internat... Car en parallèle j'étais dans une école artistique où j'apprenais la photographie. Ma sœur avait déjà fait le coup sauf que elle voulait devenir mannequin. Mon père est rentré dans une colère monstrueuse, il à brûlé toutes les photos de ma sœur et réaménager sa chambre en débarras : il ne voulait plus entendre parler d'elle. J'aimais tellement mon père que je ne pouvais pas imaginer qu'il fasse la même chose avec moi. C'est peut-être pour cela que je continuais mes études de médecine et que je le laissais placer tous ses espoirs sur moi qui était maintenant sa fille unique. »

    Ses souvenirs réapparut comme par magie, a vrai dire il n'était pas si enfouit que sa dans sa mémoire. Il était donc facile pour eux de revenir à l'improviste. Elle but une autre gorger pour refouler et essayer de dénouer sa gorge:

    « Mais je ne voulais pas être médecin : je déteste la vue du sang. Et j'ai décidé de lui avouer... Je te laisse imaginer la suite... »

    Evey respira un grand coup, ses mois d'entrainements que dis-je ses années d'entrainement pour ne pas pleurer portait ses fruits. Elle arriva à refouler ses larmes et à arborer, certes moins joyeux, un sourire en coin qui disparut dans une aspiration de Bloody Mary.

    « Voilà pourquoi je me suis caché... Il m'a totalement renié et j'ai du me débrouiller toute seule. Heureusement ma grand-mère m'a avancé l'argent pour l'appartement et tout mon matériel... Cela va faire 5 ans que je ne lui ait pas parlé. »


    Et voilà la triste histoire de Evey Scott, révélé à Julian Mayers un ami en qui elle avait totalement confiance. La preuve : elle parlait de cette histoire qu'à très peu de personne. Elle en fit d'ailleurs une « blague »:

    « Bienvenue dans le cercle très fermé des personnes qui savent cette histoire. »

    Et elle leva son verre pour trinquer avec lui : valait mieux en rire qu'en pleurer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Mayers
avatar
Canard en plasitque



Mon avatar : Orlando Bloom (L)
Mes messages : 290
Mon âge : 25 ans
Etude & Année d'étude : finie x) Gestion d'entreprise
Emploi(s) : Directeur d'un magazine
Date d'inscription : 21/12/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : O u v e r t s

MessageSujet: Re: "Nice to see you." [PV Julian]   Ven 16 Avr - 6:51

    Il prit un air montrant qu'il trouvait dommage qu'elle n'ait pas pris cela en commande et qu'elle ne veuille pas. D'un côté, il ne pouvait pas l'obliger et de plus, c'était tout à fait normal qu'elle ne veuille pas se taper quelque chose d'aussi gros étant donné la surcharge de travail qu'elle a déjà. Il se dit que la prochaine fois, elle utiliserait peut-être ce conseil qu'elle garde présentement si précieusement. Ensuite au second commentaire, il se mit à rire. Il se doutait très bien qu'elle stresserait extrêmement en prenant compte de son caractère et de sa personnalité.

    - Bien sûr !

    Dit-il avec un beau sourire réconfortant. Ensuite, il était question du fameux voyage à New York. Il devait parler avec son patron ainsi que ses collègues pour savoir quelle semaine serait le plus approprié. Étrangement, il pensa qu'il devait avertir sa famille surtout parce qu'il ne les voyait plus et qu'il oubliait souvent, très souvent en fait, de les appeler. Julian était la personne par excellence qui prend tout ce qui peut et possible pour acquis, il n'est pas la personne qui va profiter des moments de qualité avec ceux qu'il aime. Il afficha à la réponse d'Evey un sourire satisfait et heureux de cette belle réponse. I; ne put rien dire, car elle ajoutât tout de suite un commentaire en utilisant ses grands talents d'actrices. Pendant, qu'elle parlait, il souriait parce qu'il se doutait que ce n'était pas vraiment elle. Il ne se permit de rire vraiment que lorsqu'elle se mit à rire elle aussi. Il avait tout de même un peu peur qu'elle soit sérieuse.

    - J'ai hâte de voir ça !

    Le ton utilisé montrait qu'il n'était pas certain qu'elle réussisse face à l'ordre de fous new yorkais, mais voir la chicane que cela provoquerait il en était déjà mort de rire. La pauvre Suzanne ferait une extinction de voix ! Lorsqu'il fut question de la poignée de main, il ne put s'empêcher un peu pour rire, mais aussi par une longue réflexion intérieure, il regardât la main avec un air interrogateur comme s'il n'était pas sûr s'il devait lui serrer sa main. Il se mit à rire et il lui serra la main.

    - C'est un Deal !

    Le sujet des Starbucks vint dans la discussion. De ce côté, il était capable de résister et l'avantage à New York était que dès que le manque de caféine était léger, il pouvait facilement combler le manque en quelques pas. Évidemment, dans les cartiers plus résidentiels ce n'étaient pas le cas, mais Julian était rarement dans ce genre de place xD Il n'eut rien à répondre mise à part peut-être quelques commentaires stupides, il pensa que de ne rien dire était la meilleure chose à faire. Par contre, il garda son beau sourire ce qui faisait abstraction de son manque de parole. De plus, il trouva que ce n'était pas le moment étant donné le changement radical qu'avait pris son interlocutrice adorée.

    Julian comprenait de moins en moins et il eut légèrement peur lorsqu'elle but son verre cul sec, il pensa au pire évidemment. Ensuite, il fut sur le choc à ses deux petits mots. Il avait une meilleure relation avec son père que quelqu'un qu'il connaissait. Ça ne lui était jamais arrivé auparavant, sauf une autre de ses amis, car son père était mort.... xD De toute évidence, il ne répondit rien et il prit une gorgée de son verre. Il commanda la même chose qu'il avait pris. Il préférait tout d'un coup suivre le courant. Il s'approcha lui aussi légèrement lorsqu'elle le fit sans savoir pour quelle raison exacte, mais il se doutait bien que ce n'était pas plaisant à raconter. Plusieurs fois lorsqu'elle parlait, il hocha de la tête pour montrer qu'il comprenait bien. Il dut retenir un rire quand elle parlât de leur caractère qui se ressemblait beaucoup. Il comprit tout à fait tout ce qu'elle voulait dire et sous-entendre à la dernière phrase. Il fut sur le choc et heureusement, il ne blêmît pas lorsqu'elle lui annonça qu'elle avait fait des études en médecines. Juste à penser à ces mots, il avait envie de détourner la tête avec une grimace xD La seule réaction qu'il pu avoir c'est des gros yeux. La seule chose qu'il pensait à ce moment, c'est qu'elle avait déjà découpé du monde xD Le commentaire qui suivit le rassura de toute évidence.

    - Moi aussi, donc je veux jamais savoir ce que tu as fait dans tes cours

    Dit-il pour blaguer, mais il avait un côté sérieux parce qu'il était clair que le sang, tout ce qui concerne la médecine en fait et lui, faisait deux millions XD Il ne comprit pas pourquoi c'était elle qui s'était caché. Selon lui, c'était mister Scott qui aurait du se voiler la face après avoir agi ainsi. C'était complètement inacceptable de faire de telle chose.

    - Tu sais ce n'est pas toi qui devrait te cacher, je pense que c'est plus lui...

    Il ne finit pas le reste de sa phrase, car ça ne se fait pas après aussi peu de temps, malgré qu'il soit déjà aussi bons amis. Il montra à la suite qu'il était très triste pour elle. Il voulut la réconforté, mais il ne sut pas comment faire. Il décida de parler de ses expériences personnelles.

    - Moi, j'ai fait exprès de ne passer les examens d'entrées.

    Il dit ce commentaire avec un sourire nostalgique et amusé. Pour ne pas aller en médecine, il aurait bien pu tout faire pour ne pas obtenir son diplôme. Il était très déterminé le beau brun en plus d'être un farouche peureux xD Il pouffa légèrement de rire au dernier commentaire d'Evey. Ça relâchait la pression et ça l'empêchait de penser au sang. Ils trinquèrent ensemble à la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://like-your-dreams.forumactif.org/forum.htm
Evey Scott
avatar
    Petit(e) Prince(sse)



Mon avatar : Natalie Portman
Mes messages : 2067
Date de naissance : 35
Localisation : Dans mon monde !
Mon âge : On ne demande pas l'âge à une Ladie ! xP
Etude & Année d'étude : Photographie
Emploi(s) : Photographe Professionnel qui commence à avoir une bonne réputation...
Date d'inscription : 01/02/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : Fermés

MessageSujet: Re: "Nice to see you." [PV Julian]   Mar 27 Avr - 10:50


    Au moins avec Julian, Evey ne se prenait pas la tête, même si au début elle hésitait avant de parler : sa langue se déliait au fur et à mesure de leur sortit. Elle pensai déjà qu'elle se focaliserait sur lui quand elle devrait parler, si elle à parler naturellement, elle fera tout pour éviter le discours. Aller à New-York avec le beau brun que demandez de plus? Sa allait la ressourcer et elle allait pouvoir changer d'horizons et qui sait trouvé une autre sorte d'inspiration... Ses photos se répétaient sans cesse et il vrai qu'elle aurait aimé changer un peu de peur que les amateurs de photographie se lasse de son travail. Il était facile de parler de ses défauts quand la personne en face de vous sourie à ce que vous dites. Après tout ce que racontait Evey pour l'instant n'était pas triste mais plutôt drôle. Car la jeune demoiselle n'avait pas pour habitude de dire des choses tristes, bien au contraire. Il est vrai que voir une personne vider son verre avant de parler peut-être effrayant mais Evey avait besoin de se donner du courage pour pouvoir raconter ce qu'elle avait à dire. Silence... Evey pensa alors qu'elle n'aurait pas du en parler car à chaque fois qu'elle en parlait cela mettait comme mal à l'aise les gens. Il y avait de quoi car ce n'était pas une histoire drôle mais bon c'était son passé. Julian rapprocha également son siège ce qui la conforta encore plus à se confier au beau brun. Si son ami s'était retenu de rire lorsqu'elle avait parler du caractère semblable qu'elle avait avec son père, les gros yeux de Julian lui donnèrent envie de rire.

    « Ça nous fait un point en commun plus, mais par amour j'étais vraiment capable de tout. Quand j'étais plus jeune rien ne comptait plus que le faite que mon père soit fière de moi. Même si cela voulait dire que je devais affronter le sang. Et puis tout ses espoirs étaient concentrés sur moi à un moment donc je n'avais pas vraiment le choix. Au fond on s'y fait, je m'y suis faite mais j'ai toujours un petit dégoût pour le sang. »

    Evey était passionnée par la médecine et si elle n'aurait pas eut cette passion pour la photographie elle aurait sûrement continuer ses études. Quand on est dans le milieu, le sang, les piqûres et tout ne vous font plus rien. Julian marquait un point en disant la vérité, elle devait lever la tête et être fière de ce qu'elle est devenue mais en présence de son père elle faisait profil bas et ne disait plus rien. Il avait toujours cette aura autour de lui. Peut-être était-ce pour cela que sa mère faisait très souvent profil bas quand il était avec lui mais n'en pensait parfois pas moins.

    « Peut-être mais mon père est le genre d'homme qui une fois arrivé dans une pièce fait tomber un lourd silence. Et ce même avec sa famille, il à une sorte d'aura autour de lui qui nous donne tort même quand on est pas du tout en faute. Si c'était un bon père quand je faisais mes études en médecin et que je suivait ses plans, il était moins quand je lui ai annoncé que j voulais devenir photographe et que j'arrêtais la médecine pour pouvoir me consacrer à cette art qui maintenant me fait vivre. »

    Elle but une gorger de sa boisson couleur rouge, Evey sentait que Julian était désolé pour elle, cela se voyait sur le visage d'une personne. Malheureusement il n'y avait rien à faire. Son père et elle n'enterreraient pas la hache de guerre si facilement. Alors comme ça le beau brun aussi avait voulut commencer des études de médecine? Intéressant...

    « Moi je les ai passé haut la main. »


    Dit-elle d'un ton narquois, finalement elle enchaîna sur une note plus joyeuse en trinquant avec son amie. Il neigeait toujours autant dehors, la nuit allait être bien froide et Evey n'avait pas vraiment envie de prendre sa moto par un temps pareil... Tout en se demandant comment elle allait rentrer, la photographe sirota sa boisson tranquillement en regardant Julian. Une soudaine envie de bataille de boule de neige l'a prit, d'un regard malicieux elle regarda Julian:

    « On va dehors après? »

    Ses joues commencèrent à la chauffer, un peu de froid ne lui ferait pas de mal. Après autant de confidence il fallait revenir sur la terre ferme pour ne pas se laisser emporter par la nostalgie.

    « Petite quand j'étais énervée, la seule chose qui pouvait me calmer c'était la douche froide. Mes parents n'aimaient pas lever la main sur nous alors il nous passait de l'eau froide sur notre tête pour nous calmer. Ca à toujours bien marcher. Quand il neigeait et que je voulais me calmer toute seule je plongeais ma tête dans la neige. Maintenant ça ne m'arrive plus trop mais pendant longtemps je l'ai fais. »

    Evey lui fit un beau sourire, elle préférait passer à un autre sujet de conversation, dans quel cas, elle aurait donné de l'importance à une personne qui n'en vaut pas la peine. Julian lui en valait la peine, il valait la peine de connaître un peu plus Evey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Mayers
avatar
Canard en plasitque



Mon avatar : Orlando Bloom (L)
Mes messages : 290
Mon âge : 25 ans
Etude & Année d'étude : finie x) Gestion d'entreprise
Emploi(s) : Directeur d'un magazine
Date d'inscription : 21/12/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : O u v e r t s

MessageSujet: Re: "Nice to see you." [PV Julian]   Mer 5 Mai - 5:12

    Je dois me répéter, mais Evey est bien la seule à penser que Julian est simple et qu'avec lui on ne se prend pas la tête. Par contre, c'était peut-être à cause de la belle jeune femme qu'il réussissait si bien à devenir si simple. Ils avaient un effet positif mutuel. Évidemment, lorsque dans son cas, il callait (boire rapidement, cul sec. Au cas où qu'il s'agisse d'un québécisme xD ) son verre, cela annonçait bien des choses, mais elles n'étaient pas vraiment du bon côté de la force. Certaine fois, pour lui aussi, c'était de se donner du courage et/ou raison pour agir stupidement. Une fois, il avait caller son verre lors d'une soirée à la fin de celle-ci, il s'était ramassé en dehors du club avec un nouvel ennemi xD Mais bon, c'est ça qu'il arrive à ce qui paraît lorsque l'on est le roi de la provocation et de la méchanceté. Il remarqua qu'elle avait eu un lège envie de rire à ses gros yeux, pourtant c'est l'expression faciale la moins apparente qu'il pouvait avoir lorsqu'il était question de médecine. Julian par amour de soi aurait refusé dès le début de faire de telle étude. Il n'aurait pas eu de toute façon, à la fin, des résultats très concluants. S'évanouir, blêmir et devoir partir à chaque cours ne lui aurait même pas permis d'avoir le petit pourcentage accordé à la participation. À la fin du commentaire, il finit par hocher de la tête d'un air pas vraiment convaincu. C'était un air du genre, c'est bien pour toi que tu t'y est fait, mais clairement, il ne ferait pas le test à savoir s'il pourrait xD

    Dans sa famille, il n'avait pas vraiment une personne en particulier qui faisait toujours profil bas ou quoi ce soit d'autre. Lorsqu'il était question d'art, c'était son père qui faisait profil bas et qui était l'accompagnateur, s'ils ont veux. Dans le cas de la politique, de la médecine et de l'éducation de manière rustre, c'était le père qui la figure de proue. Julian ne pu que se sentir visé quand elle parlait de faute. C'était tout à fait lui de donner tort et de ne pas avouer les siens. Il comprit par contre ce qu'elle voulait dire par l'aura. Parfois, ses amis trouvaient que c'était le cas pour son père. Cependant, à force ça s'atténuait surtout lorsqu'ils voyaient Julian être aussi arrogant. Il prit une expression plus compréhensive quand elle embarqua dans le sujet chaud de la photographie. Il prit une gorgée de sa boisson, il ne savait pas trop quoi répondre à ceci et donc une action était tout à fait approprié. Il lui tapa gentiment (lol) sur l'épaule d'une manière un peu masculine, mais tout de même amicale qui rendait bien le ton narquois qu'elle avait précédemment utilisé.

    Julian se leva d'un bond à ce commentaire, la note joyeuse qui changeait l'atmosphère avait l'air de lui plaire beaucoup ! Il lui tendit la main pour qu'elle se lève. Lui, il en aurait bien eu besoin en ce moment, dans sa tête tout commençait à s'embrouiller. Il s'était levé un peu trop vite pour ce que son corps pouvait lui permettre de faire. Après deux secondes qui lui parurent une bonne heure, tout revient dans à sa place. Cela aurait pu paraître, mais étant donné le peu de temps, on n'y vu rien.

    - Pourquoi pas tout de suite ?

    Dit-il très joyeusement. Il était bien content de pouvoir prendre un peu de place dans la conversation après de si long moment de silence. Il avait beaucoup aimer dans sa jeunesse les batailles de boules de neige ainsi que les longues marches sous la neige poudreuse. À l'adolescence, il avait fini par aimer un peu moins cette période. Cependant, il n'avait jamais pu l'haïr. Il ne faut pas se laisser emporter par la nostalgie. Elle n'était pas en train de faire tout le contraire ? Mais, ce n'est pas Julian qui se plaindrait d'une tranche de vie loufoque de sa bonne amie. Il se mit à rire. Il se dit que l'on stéréotypait beaucoup trop les douches froides ! xD Ses parents n'avaient jamais levé la main sur lui, mais son père avait déjà été sur le bord de le faire à la suite des grosses provocations de son fils.

    - Mes parents sont plus traditionnels, ils faisaient que partir ou me dire d'aller dans ma chambre.

    Ce qu'il disait était entrecoupé de rire. Il riait plus qu'à l'habitude étant donné qu'il avait bu, mais il en était pas au point de dire des stupidités énormes ni d'en faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://like-your-dreams.forumactif.org/forum.htm
Evey Scott
avatar
    Petit(e) Prince(sse)



Mon avatar : Natalie Portman
Mes messages : 2067
Date de naissance : 35
Localisation : Dans mon monde !
Mon âge : On ne demande pas l'âge à une Ladie ! xP
Etude & Année d'étude : Photographie
Emploi(s) : Photographe Professionnel qui commence à avoir une bonne réputation...
Date d'inscription : 01/02/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : Fermés

MessageSujet: Re: "Nice to see you." [PV Julian]   Mar 15 Juin - 12:47

    Evey ne voyait que les fait et elle pensait vraiment que Julian était l'homme idéal, de plus elle n'était plus vraiment en état de penser sérieusement à ce qu'elle ressentait pour lui... Bah oui après deux trois... Bon d'accord quatre verres... Enfaite elle ne les a pas vraiment compter. Mais bon la conclusion est la même : on est plus le même n'est-ce pas? Evey n'était pas du tout le genre de fille à boire, pourquoi? Car elle trouvait qu'une femme bourrée ce n'était pas du tout élégant. La demoiselle avait déjà vu des femmes magnifiques, qu'elle avait pris en photos, se noyer dans leurs vomit. Élégant n'est-ce pas? Mais là, à ce moment précis, elle n'avait pas envie de se prendre la tête, de penser au conséquence. Elle voulait juste s'amuser et mordre la vie à pleine dent. Julian et elle n'aimaient pas vraiment la vue du sang, pourtant Evey était aller quasiment au bout de ses études, par amour pour son père. Elle n'aimait pas décevoir les gens et son père n'était pas le genre d'homme qu'on voulait décevoir. Alors qu'à l'intérieur l'ambiance ce réchauffait entre Julian et la photographe, la neige continuer de tomber à gros flocons dehors. Tel un garçon, Julian donna une petite tape gentille à son amie, Evey ne put que dire:

    « J'ai eut l'impression d'être un mec pendant quelques secondes quand tu fais ça ! »

    Puis elle se mit à rire, son langage avait un peu changer, plus familier mais surtout plus détendu, pas prise de tête. Puis elle vit Julian se lever rapidement avant de lui tendre la main. Evey la prit avec un grand sourire avant de se lever et de ressentir la même chose que le beau brun : elle se serait cru sur un bateau en pleine tempête.

    « Allons-y alors ! »

    Evey redevenait une enfant, mais le problème c'est que même enfant la demoiselle était très très maladroite. Naturellement, pour changer, elle trébucha même du grand tabouret et tomba dans ses bras. Quelle hasard xD Passons... Elle réussissais à se redresser et à lui faire un grand sourire:

    « Et oui je suis maladroite et malagauche. Malheureusement je ne suis plus sous garantie et je crois que je ne l'ai jamais été alors mes parents ont été obligé de faire avec. »

    Julian et Evey n'avaient pas du tout eut la même vie de famille, et pourtant ils se correspondaient à merveille. (selon Mademoiselle Scott) Elle prit ses sacs et les mit sur son dos. Finalement elle marchait toute seule mais avait repris la main de Julian. Elle paya les consommations en tapant sur la main à Julian quand ce dernier allait contester:

    « Pas touche ! »

    Puis elle se mit à rire, elle fit avancer le jeune homme pour l'éloigner du bar et du serveur qui avait déjà ramasser l'argent:

    « J'ai gagné ! »

    Evey avec un peu d'alcool était comparable à une enfant au trait adulte.

    « Oh mais tu devais t'ennuyer dans ta chambre, tu faisais quoi? Mes parents savaient que c'était la pire punition pour moi que d'être enfermée entre quatre murs ! »

    Sortit du bar, elle eut un moment de lucidité et pensa qu'elle ne pouvait pas profiter pleinement de la neige avec des sacs. Elle demanda alors à son ami:

    « Euh... Je peux laisser mes sacs dans ta chambre où les déposer à l'accueil? J'ai pas envie de perdre mon outil de travail... »

    Vous imaginez si elle perdait son appareil? Surtout qu'il contenait un photoshoot important pour un magazine... Elle ne devait pas le perdre.

    « Et puis tu vas pas sortir comme ça? Tu risques d'attraper froid non? »

    Evey toujours bienveillante envers les autres même avec un coup dans le nez. Le caractère d'Evey était carrément à l'opposée de ce que Julian avait put voir. On va dire que c'était plus la vraie Evey : spontanée, qui ne prends rien au sérieux et qui sourit encore plus que d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Mayers
avatar
Canard en plasitque



Mon avatar : Orlando Bloom (L)
Mes messages : 290
Mon âge : 25 ans
Etude & Année d'étude : finie x) Gestion d'entreprise
Emploi(s) : Directeur d'un magazine
Date d'inscription : 21/12/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : O u v e r t s

MessageSujet: Re: "Nice to see you." [PV Julian]   Ven 25 Juin - 1:40

    Non, une femme bourrée et même un homme bourré ce n'est pas élégant, mais très amusant ! Tout comme boire, Julian était assez le genre de personne à boire un verre et bien plus. Ce n'est pas pour autant qu'il finissait mort tous les jeudis, vendredis et samedis ! S'amuser pour lui c'était important, il trouvait déjà qu'il passait assez de temps à faire des choses qu'il l'ennuyait profondément ou qu'il n'aimait tout simplement pas. Aujourd'hui, c'était le moment pour croquer la vie à pleine dent et c'est ce qu'ils tentaient de faire. Il pouffa de rire au commentaire d'Evey, il n'y avait pas pensé et cela devait être un peu la faute de la boisson xD Par la suite, ce fut déjà le moment de se lever pour aller faire les gamins dehors. Il prit son verre pour le finir, car il ne restait qu'une gorgée à peine. Julian fut surpris et ne put s'empêcher encore une fois de pouffer de rire lorsqu'elle lui tombât dans les bras au sens propre. Heureusement, quant à lui il n'avait pas bu jusqu'au point de ne pas pouvoir se tenir sur ses pieds. Cependant, ce n'était pas une impression qui lui était totalement inconnue. Il l'aida par la suite à se remettre sur ses pieds, il regarda pour voir si elle n'avait pas non plus laissé quelque chose.

    - Tu n'as pas d'assurance vie ?

    Dit-il sans vraiment se rendre compte de ce qu'il disait en fait, c'était sorti tout seul. Il donnait l'impression d'être sous le choc ou comme s'il s'agissait de quelque chose de particulier, pourtant c'était tout le contraire. À jeun, cela n'aurait surement pas été le cas et il n'aurait peut-être même pas dit cela... Par la suite, malheureusement pour monsieur et heureusement pour mademoiselle, il ne réussit pas à payer pour les consommations. Il sourit un peu malicieusement, il aimait beaucoup cette Evey ! De plus, il pensait à la prochaine fois, il aurait un argument !

    - De peu !

    Dit-il avec un ton orgueilleux, mais il plaisantait tout de même. Il ne pouvait pas le prendre mal étant donné les circonstances. Lorsqu'ils commencèrent à avancer, Julian mit sa main sur la taille de la jeune femme, il ne voulait pas qu'elle retombe, ça le rassurait de savoir qu'il pourrait la rattraper. Quand il buvait, il devenait beaucoup plus colleur, c'était pour cela qu'il se ramassait souvent des coups d'un soir.
    À la question de Evey, il leva la tête vers le plafond un peu pour s'en souvenir. En fait, il cherchait surtout une façon de dire qu'il n'était pas du tout quelqu'un de sage. Les punitions, il en connaissait le principe parce qu'il en avait eu en masse, mais pour ce qui est de la subir... Quand il était jeune, il avait des jouets dans sa chambre que personne ne se doutait, il ne s'ennuyait donc pas. À l'adolescence, il n'obéissait pas et faisait un peu ce qu'il voulait sinon il sortait par sa fenêtre.

    - C'était le but que je m'ennuie, mais je n'ai jamais été le fils parfait, donc j'avais des jouets dans ma chambre de cachés ou je n'écoutais pas.

    Dit-il en riant, c'était de bons souvenirs après tout ! Comme on le dit, il ne s'en rappelait même pas ! Pourtant, il avait eu tellement de nombre d'heure de punitions que cela aurait dû être au plus profond de lui. Une chance qu'elle avait eu ce court moment de lucidité parce que Julian n'y aurait surement même pas pensé ! Il hocha de la tête à la question de la belle brune. Il se dirigea vers l'accueille, mais lorsqu'elle posa sa deuxième question, il s'arrêta net.

    - Ce n'est pas le but ?

    Dit-il en riant et il prit la direction de l'ascenseur pour aller vers sa chambre. Ils rentrèrent dans l'ascenseur de peine et de misère tout ça à cause d'une stupide porte qui tenait absolument à fermer tout de suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://like-your-dreams.forumactif.org/forum.htm
Evey Scott
avatar
    Petit(e) Prince(sse)



Mon avatar : Natalie Portman
Mes messages : 2067
Date de naissance : 35
Localisation : Dans mon monde !
Mon âge : On ne demande pas l'âge à une Ladie ! xP
Etude & Année d'étude : Photographie
Emploi(s) : Photographe Professionnel qui commence à avoir une bonne réputation...
Date d'inscription : 01/02/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : Fermés

MessageSujet: Re: "Nice to see you." [PV Julian]   Mar 6 Juil - 20:01

    Quand on a un peu d'alcool dans le sens tout devient plus simple, parler à inconnue devient un jeu d'enfant pour n'importe quel timide. Avouer ses sentiments pour quelqu'un est encore plus simple. Evey n'aimait pas vraiment ce sentir aussi vulnérable parce généralement, après quelques verres, on ne tournait pas notre langue 7 fois dans sa bouche. Et c'est ce qu'elle faisait avec Julian au risque de dire des tas d'âneries. Si la brunette voulait bien une chose : être idiote aux yeux de Julian. Elle tenait trop à lui. Si elle n'aurait pas fait ses études de photographie, elle n'aurait jamais rencontré Julian Mayers. Elle se souvenait de leur première rencontre : dans un Starbuck tandis qu'elle regardait ses photos. Un regard et elle sentit qu'une petite boule se formait dans son ventre. Naturellement cette boule est toujours présente dès que le jeune homme est dans les parages. Retourner en enfance, redevenir des enfants pendants quelques minutes avec Julian était la meilleure idée qu'il n'est jamais eut ! Enlever cette mauvaise pression avant l'ouverture de la galerie ! Evey n'était pas tombé à cause de l'alcool : ses pieds s'étaient pris dans les lanières de ses sacs... (excuse bidon !) Evey éclata de rire lorsque le brun lui demanda si elle n'avait pas une assurance vie:

    « Bah j'en avais une mais j'étais tellement casse-cou qu'ils ont décidés de l'arrêter. »

    Ses parents en avait fait des séjours à l'hôpital ! C'était très souvent qu'ils recevaient un appel de l'école disant que leur fille s'était fait mal. Et oui c'était une vrai casse-cou. Pourtant au jour d'aujourd'hui elle aurait tendance à être peureuse, ne voulant pas prendre de risque. Non pas qu'elle avait peur de souffrir mais c'était plus le faite qu'il fallait un jour grandir malheureusement... C'était comme ça et pas autrement. Il y avait un temps pour tout, y compris d'être sérieuse. Mais ce n'était pas le moment de penser à des choses sérieuses qui nous font mal à la tête. Evey n'avait envie que d'une seule chose : s'amuser ! Evey fut au comble du bonheur lorsqu'elle devança son ami. Et oui c'était la meilleure !

    « Oui mais j'ai gagné quand même ! »


    C'était ce qui comptait n'est-ce pas? Et puis comme ça il y avait obligatoirement cette phrase :

    « A charge de revanche ! »

    Comme ça Evey était sûr qu'ils iraient de nouveau boire un verre. Et oui c'était LA technique. Alors qu'ils allaient quitter le bar/salon, Evey sentit la main de Julian sur sa taille, et comme n'importe quelle femme se mit à avoir ce sourire niais. La boule était maintenant dans sa gorge, elle ressentait des petits picotements et elle se retenait de ne pas rire aux éclats. Ne me dites pas que vous ne connaissez pas cette petite sensation? Evey en apprit un peu plus sur le passé de Julian ce qui lui fit plaisir. Mais est-ce qu'elle s'en souviendrais... C'est une autre histoire ! Il faudra voir le lendemain dans quelle état elle serait.

    « Toi un p'tit monstre? Pas parfait? Impossible ! »

    Quand je vous écrivais qu'il fallait tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de parler ! Mademoiselle Scott avait fait un gaffe, elle se mordit la lèvre par la suite, avant d'esquisser un grand sourire pour cacher ses joues qui commençaient à la chauffer... La photographe eut un petit moment où son cerveau avait tiré la sonnette d'alarme heureusement ! Sinon elle aurait sûrement perdu son travail... Et ça aurait été une catastrophe ! Vous vous rendez compte? Des heures de travail perdus... Merci la conscience d'Evey !

    « De quoi? D'attraper froid? Tité pas fou ! Je m'en voudrais après si tu es malade ! Allez zou ! Va te changer ! »

    Evey avait l'impression d'être sa mère par ses paroles ! Ils explosèrent d'ailleurs de rire tandis que les portes de l'ascenseur leur jouait des mauvais tours ! La coquine ! Une fois dans l'ascenseur ils se mirent à rire. Car il y avait d'autres personnes qui étaient monté avec eux. Ces derniers regardaient les deux jeunes amis d'un air outrée. Evey leur tira même la langue avant de suivre docilement elle Julian, enfin il la guida plutôt. Elle avait posé sa main sur la taille du brun comme il l'avait fait quelques minutes auparavant.

    « Après vous... »


    Dit-elle une fois que Julian s'était arrêté devant une porte, bon d'accord c'était à lui de dire ça, mais Evey ne s'en était pas vraiment rendu compte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Mayers
avatar
Canard en plasitque



Mon avatar : Orlando Bloom (L)
Mes messages : 290
Mon âge : 25 ans
Etude & Année d'étude : finie x) Gestion d'entreprise
Emploi(s) : Directeur d'un magazine
Date d'inscription : 21/12/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : O u v e r t s

MessageSujet: Re: "Nice to see you." [PV Julian]   Dim 11 Juil - 1:01

    Avouer ses sentiments était déjà difficile, donc si quelque chose pouvait l’aider, c’était parfait ! Cela avait toujours été très dur, faire une demande de mariage devant des milliers de gens serait un événement complètement improbable dans sa petite tête brune. Cependant, s’il s’agissait d’une fausse demande en mariage ou une plaisanterie pour rire bien évidemment. N’aillez crainte, il serait le premier partant pour une telle plaisanterie et il irait peut-être même jusqu’à apprendre un petit script xD Dans un autre cas où il s’agirait d’une plaisanterie méchante, ne lui demander même pas de participer ! Julian peu aisément montré sa colère contrairement à d’autres sentiments comme celui que nous avons nommé ci-haut ou du moins sous-entendus xD Il aurais de la difficulté à vous parler de l’impression que ça lui fait de voir la photographe et à peu près tout ce qui est en lien avec cela ! XD Maintenant, c’était la conversation sur les assurances vie, dans son cas, il en avait une seulement pour couvrir les frais d’enterrement et elle lui coutait très cher étant donné que son dossier médical était loin d’être irréprochable xD Il écoutât ce qu’elle avait à dire, mais à cause de l’alcool qui faisait de plus en plus effet, il avait l’impression d’être lent dans sa tête et perdu sans vraiment l’être.

    - Tu devrais les poursuivre

    Dit-il en riant, même si ce n’était pas drôle…. xD Lorsqu’elle lui rappela qu’elle avait gagné, qu’il avait perdu et de peu , il ne fit qu’un petit « pff » avec un sourire qui ne devait pas être là qu’il avait manifestement pas été capable de retenir. Elle pouvait être sûre qu’il reviendrait à la charge, il ne supportait pas perdre et encore moins lors d’une telle situation.

    - Exact !

    Dit-il en plongeant son regard noisette dans celui de la belle brunette. Ensuite, son regard se détacha de celui de la jeune femme pour hocher de la tête d’une manière un peu stupide, mais adorable. Il se croyait déjà en train de gagner. Pendant qu’il marchait et qu’il avait sa main sur la taille de son amie, il leva les yeux au plafond et c’était rare qu’il se disait cela, mais il était vraiment bien. Depuis longtemps, il ne s’était pas senti aussi bien avec quelqu’un, l’alcool était peut-être en cause… Il jeta un petit regard à Evey et vis ce sourire niais. Dans ce genre de situation, le sourire comme le bâillement devient contagieux et il se mit à sourire comme elle. Il s’en rendit compte et il tourna la tête à l’opposer d’Evey pour prendre un sourire qui lui donnait un air plus intelligent. Lorsque l’on dit des choses stupides vaut mieux paraître intelligent, c’était ce que son père lui disait et ce qu’il se disait lorsqu’il travaillait. Il avait un petit côté pessimiste qui faisait que par moment il ne voyait pas les choses qui lui arrivaient ou il ne voulait pas s’en rendre compte. Toute cette histoire lui faisait énormément plaisir, mais tout d’un coup, il angoissait… Une chance qu’avec Evey, il n’avait pas beaucoup de temps pour se plonger dans ses pensées, car elle était un moulin à parole. Il appréciait vraiment ce dernier ce faux défaut. Julian se mit à rire au commentaire de sa magnifique interlocutrice. Ce n’était pas nouveau, on lui disait souvent ce genre de commentaire et la plupart du temps, il ne disait pas pourquoi. Il remarqua qu’Evey était toute gênée, avec sa main, il tapota la hanche de la jeune femme un peu pour la rassurer. Ça ne lui dérangeait pas du tout son commentaire et il la connaissait assez bien pour même en dire un peu xD

    -Bien, j’ai eu quelques mésaventures avec plusieurs superballs

    Dit-il avec un sourire qui voulait réconforter sa compagne, mais avec une touche de malice. La pire erreur de ses parents avait été de lui laisser des superballs, des petites balles rebondissantes, dans la maison et dehors avec sa meilleure amie. Lorsqu’ils s’étaient fait garder par les voisins, il avait brisé leur miroir dans une chambre en s’amusant à faire rebondir la balle un peu partout dans une pièce. Julian quant à lui, même sans avoir bu, il n’aurait jamais pensé à prendre un manteau. Julian ne fessait jamais vraiment attention à lui, il faut l’avouer, grandir c’était pour les autres ! Ils pouffèrent de rire plusieurs fois. Dans l’ascenseur par contre, il eut légèrement honte et il rougit peut-être même un peu lorsqu’elle tira la langue aux vieux dans la boîte de métal. Il leur sourit un peu pour s’excuser et heureusement, c’était leur étage, donc il se mit à rire. Il mit à la suite sa main dans le bas du dos de Evey pour qu’elle avance un peu plus vite et il jeta un regard à la porte qui se refermait. Après, il ralentit lorsqu’ils furent hors de tout danger et à quelques pas de la porte de la chambre de Mister Mayers. Il ouvrit la porte et le commentaire de Evey, le fit sourire, mais il avait mieux dans son sac.

    -Non, vas-y, ils vont peut-être revenir nous tuer.

    Plaisanta-t-il avec une touche de faux sérieux. Max sortit pour les accueillir comme le bon chien qu’il était. Après ce chaleureux accueil, ils rentrèrent. Monsieur le chien commençait à bien connaître la jeune femme. Il regarda un peu la pièce, il repéra comme cela son manteau et ensuite, il chercha un endroit où la photographe pourrait mettre ses outils.

    -Il y a le bureau là, pour mettre tes choses… Si tu veux …

    En parlant, il pointa le bureau qui était à côté à un mur. Ensuite, il prit son manteau qu’il montra à Evey pour qu’elle ne s’inquiète pas de sa santé. Pendant ce temps, il prit soin de son chien qui s’ennuyait certainement beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://like-your-dreams.forumactif.org/forum.htm
Evey Scott
avatar
    Petit(e) Prince(sse)



Mon avatar : Natalie Portman
Mes messages : 2067
Date de naissance : 35
Localisation : Dans mon monde !
Mon âge : On ne demande pas l'âge à une Ladie ! xP
Etude & Année d'étude : Photographie
Emploi(s) : Photographe Professionnel qui commence à avoir une bonne réputation...
Date d'inscription : 01/02/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : Fermés

MessageSujet: Re: "Nice to see you." [PV Julian]   Mer 14 Juil - 0:58

    Evey se sentait tellement bien avec le beau brun qu'elle en oubliait tout ses soucis ! Cela faisait des lustres qu'elle n'avait pas ressentit ça. En fait pas depuis Adam Keller : le meilleur ami de son cher frère. Mais pour la photographe, cet ami était inaccessible et puis c'était un bourreau des cœurs qui aurait fait qu'une bouchée du sien. Enfin c'est ce qu'elle pensait, mais elle toujours eut un sentiment doux et agréable pour lui. Cela faisait 3 ans qu'ils ne s'étaient pas vu et pour cause : Adam à couper les ponts avec Victor et quand Evey à demander à son frère le numéro de ce dernier il l'avait envoyer paitre ! Elle n'avait pas insister et aimerait bien le revoir, même si elle ne savait pas où il était... Mais tout ses questionnement étaient vite partis quand elle avait rencontrer Julian par hasard en buvant sa drogue : le café ! Et voilà que comme par magie tout ses soucis s'envole pour laisser place à une route sans épines et sans caillou. Pour la première fois de sa vie, Evey n'avait pas à se débattre pour ce sortir du pétrain, depuis qu'elle avait rencontrer Mister Mayers elle n'avait pas pleurer ! Ce qui est en sois un exploit en sachant que la demoiselle pleure toujours devant Dambo ou Bambi. Et puis Evey à la larme facile et ça Julian ne le savait pas encore. A vrai dire il y avait tellement de chose que le cellphone-man ne savait pas... C'était justement ça qui était agréable, à chaque fois qu'ils se voyaient, ils découvraient quelque chose de nouveau sur l'autre. En l'occurrence à ce moment même Julian pouvait voir que la demoiselle ne tenait pas l'alcool. Mais elle à une excuse en béton : cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas bu. Et puis depuis que la demoiselle est seule en ville, elle à mis le freins sur les fêtes etc. Evey préférait maintenant se concentrer sur la photographie, sur ses vrais amis et à tout faire pour être au maximum avec Julian. Evey éclata de rire lorsqu'il le conseilla de les poursuivre :

    « Oh oui tu as raison ! Tu crois que Max pourrait leur courir après pour mordre leurs jolis popotin ? Il me rendrait une fière chandelle... »

    Je vous l'avoue ce commentaire était plus que inutile, voir même puéril mais la demoiselle n'était plus dans on état normal rappelez-vous. Ah Julian serait-il mauvais joueur? La question ne tarda pas à sortir de la bouche de la photographe :

    « Mauvais joueur tu es? Avouuuuue ! »

    Mais Evey perdit tout ses moyens lorsqu'il plongea son regard dans le sien, déstabilisée elle ne savait plus trop quoi répondre. Ils devaient être drôle à voir ces deux-là : ils souriaient tout les deux comme des personnes heureuses. En même temps ils l'étaient ! Bon l'alcool devait y être pour quelque chose mais en même temps Evey souriait toujours comme ça. C'était dans sa nature, elle ne pouvait pas faire autrement. Elle se mit à rire quand il répondit à sa phrase qui l'avait fait tant rougir. Rassurée elle se re détendit. Il faisait froid dehors, Evey était une des personnes les plus frileuses au monde ! Elle avait tout le temps froid et même en été ça lui arrivait d'avoir froid aux mains et aux pieds. Pensez-vous que l'ascenseur allait arrêter notre photographe? Pas du tout ! Au contraire ! Il y avait un public ! Mais quand ils sortirent, elle eut un agréable frisson tandis qu'il avait posé sa main dans le bas de son dos.

    « Oh oui ! Ils nous poursuivraient avec leurs cannes et ils perdraient même leur dentier en tombant? Après ils nous poursuivraient sans dent... Tu imagines ! Hey mais ça pourrait faire un super film d'horreur ! »


    Puis en prenant une voix de présentateur et en faisant des gestes pour faire le titre :

    « La revanche du dentier ! Ca sonne bien hein? On devrait déposer un brevet ! Et comme ça on sera riche et on pourra partir tout les deux dans les caraïbes avec Max et Socrate en prime ! Tu imagines? Sa serait trop bien non?  »

    Mademoiselle Scott était partit dans un délire monumental... C'était même effrayant qu'elle ait put dire autant de chose en si peu de temps... Essayait-elle de battre un record? En tout cas elle ne put s'empêcher de rire jusqu'à ne plus pouvoir respirer, vous savez quand vous riez trop vous ne trouvez plus assez d'air pour respirez. Quand il ouvrit la porte le chien arriva immédiatement pour aller voir son maitre. Evey le caressa un peu et si au début il était content il se lassa très vite.

    « Je crois que Max ne m'aime pas... »


    Dit-elle avec une mine boudeuse avant de poser son regard sur Max et de s'accroupir :

    « Pourquoi tu ne m'aimes pas? Je suis gentille pourtant... »

    Bien sûr Max partit laissant Evey comme une potiche accroupi dans l'entrée de la chambre d'hôtel:

    « Quand je te disais que je n'avais aucune feeling avec les chiens ! Je ne mentais pas ! Bon j'espère que Max va m'accepter un jour quand même... Il est trop choupinou !  »


    Evey adorait les chats, mais elle aimait aussi les chiens ! Elle pensait d'ailleurs avoir un chien, Socrate ne serait peut-être pas d'accord mais il n'aurait pas le choix. Ce chat capricieux était fils unique et c'était un enfant pourrit gâter ! Déjà il devait maigrir un peu, Evey avait peur que cela empatisse sur sa santé... Ses choses? Evey prit un air pompeux et mondain:

    « Ce n'est pas des choses Monsieur ! C'est mon outil de travail ! »


    Elle accentuait chaque lettre avec une voix hautaine avant de perdre son sérieux et de poser soigneusement son appareil photo sur le bureau. Mais voir ainsi Julian avec son chien fit tilte dans l'esprit de la photographe qui sortit son appareil photo et qui mitrailla le jeune homme et son chien. Quand elle vit que Julian s'en était rendu compte, elle cacha son appareil derrière son dos en disant:

    « C'est pas moi votre honneur. Je n'ai rien fait... C'est ma jumelle... »

    Elle leva les yeux aux ciels pour comme pour faire semblant de ne pas être là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Mayers
avatar
Canard en plasitque



Mon avatar : Orlando Bloom (L)
Mes messages : 290
Mon âge : 25 ans
Etude & Année d'étude : finie x) Gestion d'entreprise
Emploi(s) : Directeur d'un magazine
Date d'inscription : 21/12/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : O u v e r t s

MessageSujet: Re: "Nice to see you." [PV Julian]   Mar 20 Juil - 21:51

    Evey et Julian s’étaient rencontrés depuis peu dans un Starkuck pour consommer une des nombreuses drogues que Julian apprécie, dont tout particulièrement le café. Pour lui aussi, cela avait été tout comme une révélation. À son arrivée dans la grande capitale britannique, il était perdu et éparpillé beaucoup plus qu’il ne l’avait jamais été. Il avait fait se choix sous un coup de tête et cela devait s’agir de la décision la plus sensée qu’il n’avait jamais fait xD Un peu comme Evey, cette révélation consistait à un bien-être immense. Évidemment, ce n’était pas comme la jeune photographe, c’était plus quant à lui de la joie et rarement dans sa vie ses émotions avaient été aussi stables. Il était du genre à passer par différentes émotions facilement parce que plusieurs choses roulaient dans sa tête et cela devait causer des frictions par moments. Julian n’a pas la larme facile, il n’est pas non plus le genre de mec sans émotion tout au contraire ! Il était même facile de l’attendrir lorsque l’on avait la bonne technique. Si par contre, vous n’utilisez pas la bonne, gare à vous ! Aussi facilement que nous pouvons l’attendrir, il est possible de le mettre en colère. À vrai dire, ils n’avaient jamais vraiment parlé trop de leur sentiment ça arrangeait bien Julian. Cela faisait qu’il ne savait pas ce côté très sensible de la jeune brunette. Julian contrairement à Evey n’avait pas mis fin à la fête et c’était peut-être l’inverse. Pendant longtemps, il avait à cause du travail dû mener une vie très relax côté social, quoiqu’un peu trop.

    Il n’avait pas encore assez bu pour laisser son chien courir n’importe où après des inconnus. Il tenait bien trop à son chien pour ça. De plus, si son chien leur faisait mal, il risquerait d’avoir de grosses conséquences. Évidemment, il n’allait pas dire tout cela. Son amie avait l’air d’être partie dans son petit délire et il n’avait pas particulièrement envie de lui briser sa bulle. Il décida donc de continuer dans une branche semblable tout aussi délirante, mais en étant sûr de garder son chien.

    - Tu sais, je suis sûr que l’on pourrait trouver un chien plus approprié à cette tâche ! Max est trop gentil, il n’osera pas leur faire mal. On pourrait louer un chien ou un âne ?!

    Par la suite, il ne répondit pas vraiment à la seconde question. Il avait plongé son beau regard brun noisette dans les yeux clairs de la jeune demoiselle. La question avait passé dans le beurre, son cœur s’était mis à battre la chamade. Il avait évidemment fait un peu exprès pour croiser son regard, mais il n’avait pas pensé que cela aurait cette ampleur sur lui ! Heureusement, il réussit à sortir son regard du sien en hochant de la tête un peu stupidement comme il est dit précédemment lorsqu’il s’imaginait déjà gagné. Par la suite, ce fut l’accident de l’ascenseur. Au gros délire de son interlocutrice, il écouta avec un sourire tout ce qu’elle avait à dire. Il hésitait à lui dire que l’on ne pouvait pas avoir de brevet pour les films. Il était seulement possible de recevoir une somme d’argent lorsque l’on vendait notre idée à un scénariste ou à une compagnie. Devait-il ou ne devait-il pas ?

    - On essayera quand tu ne seras plus ivre !

    Dit-il gentiment à son amie. Il n’osait pas lui dire que si elle tenait tant à aller dans les Caraïbes, il pourrait tout mettre sur sa carte de crédit. À vrai dire, notre cher Julian ne manquait pas de ressource monétaire. De plus, s’ils y allaient l’été, ils économiseraient au maximum ! Cependant, il serait certainement difficile de partir avec leur animal de compagnie. Max avait un genre de passeport du moins, il était habitué à voyager parce que Julian ne pouvait pas partir sans lui. En parlant de ce cher monsieur le chien, il sortit rapidement lorsqu’il ouvrit la porte. Julian le flatta, mais se lassa tout l’inverse de Evey.

    - Non, c’est seulement qu’il est tout exciter en ce moment… C’est qu’il a passé une grosse partie de la journée seul …

    Tout en disant cela, il poussa un peu Max vers la jeune femme. Il tentait de trouver du mieux qu’il pouvait une excuse. Max n’était pas du genre à haïr une personne, il était plus dans la catégorie jaloux compulsif. Ce chien avait été la principale source de disputes dans de nombreuses relations du beau brun. Il ne détestait pas quand Max faisait le jaloux, il le trouvait mignon. La technique de Max était de se coucher sur son maitre et de s’étirer de tout son long pour ensuite pouvoir pousser l’autre personne. Ceci était sa technique sur le canapé. Lorsque son maitre adoré était couché avec quelqu’un à côté de lui, c’était à peu près la même chose sauf que cette fois, il poussait avec ses pattes carrément l’autre personne vers l’un des côtés. Julian la regarda s’accroupir pour une conversation face à museau. Il sentit une légère crainte vis-à-vis cette jalousie quand Max de toute évidence préférait porter attention à son maitre qui ne lui portait pas attention XD

    - C’est avec le temps que ça va venir ne t’en fait pas …

    Dit-il tout compatissant. Ensuite, il posa sa main dans son dos, mais il se ravisa. Il était une personne qui aimait parler avec ses mains et qui pouvait s’empêcher de toucher une personne lorsqu’il lui parlait. Personnellement, ça ne lui dérangeait, il ne s’en rendait pas compte réellement. Il ne pensait donc pas tout le temps que cela pouvait déranger son interlocuteur. Il devait souvent se raviser et faire attention avec cela. Il proposa à Evey de déposer ses choses sur un bureau dans la chose. Elle lui répondit que c’était ses outils de travail, il leva les yeux au ciel avec un sourire. Il se mordit légèrement les lèvres pour s’empêcher de faire quelque chose de stupide. Ce n’était pas le moment pour faire ce genre de chose et il voulait à tout prix ne pas détruire leur belle relation. Il préféra ensuite se concentrer sur toute autre chose comme le manteau qu’il devait prendre et son chien qui était en total manque d’attention. C’est seulement après quelques clichés qu’il se rendit compte qu’il se faisait prendre en photo. Il sourit un peu gêné, il ne se cachait pas à la vue d’un appareil photo, mais ça le mettait toujours un peu mal à l’aise. Il sourit à la jeune femme et se remit à flatter son chien un peu. Max était dedans, il allât se chercher un jouet. Il se leva ensuite pour finalement y aller. Il avait envie de lui dire de venir s’asseoir avec lui pour qu’ils flattent Max, mais c’était une mauvaise idée pour ses pensées. Déjà, le truc des jumelles ne l’aidait pas ! xD Il avait tout dont ce qu’il avait besoin, il se dirigea vers la porte. Max se tournât vers eux avec un jouet dans la bouche, il faisait pitié à voir.

    - On y va ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://like-your-dreams.forumactif.org/forum.htm
Evey Scott
avatar
    Petit(e) Prince(sse)



Mon avatar : Natalie Portman
Mes messages : 2067
Date de naissance : 35
Localisation : Dans mon monde !
Mon âge : On ne demande pas l'âge à une Ladie ! xP
Etude & Année d'étude : Photographie
Emploi(s) : Photographe Professionnel qui commence à avoir une bonne réputation...
Date d'inscription : 01/02/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : Fermés

MessageSujet: Re: "Nice to see you." [PV Julian]   Ven 30 Juil - 16:23

    Evey avait tellement de point commun avec le beau brun qu'elle avait arrêter de les compter. Elle adorait cet homme qui la faisait rire même si tout allait mal, il la rendait heureuse et il ne savait probablement pas à quel point sa vie était plus joyeuse depuis qu'il était entré dans cette dernière. Evey avait l'impression d'être sur un petit nuage : n'est-ce pas ce sentiment que l'on ressent quand on est amoureux ? L'amour vous tombe dessus c'est vrai. Evey ne cherchait pas quand elle à rencontré Julian. Au contraire, depuis Adam elle pensait que jamais plus elle n'aimerait et pourtant. Comme quoi il ne faut jamais dire jamais ! Evey n'avait pas envie de perdre Julian,c 'est peut-être pour cela qu'elle ne veut pas s'avouer les sentiments qu'elle à pour lui. La photographe avait envie de passer de plus en plus de temps avec le jeune homme, apprendre à le connaître et peut-être entrer dans sa vie. Naturellement Evey savait les conséquences qu'aurait son geste si elle envoyait un chien poursuivre des inconnus. Mais c'était une joke, elle aimait blaguer quand elle était avec Julian, elle aimait son rire. Quand il riait, Evey avait aussi envie de rire alors de fil en aiguille le rire se propageait pour finalement rester longtemps avant de disparaître dans une petite larme.

    « Oh oui un âne ! Pas bête ! Mais dis-moi... Tu es un génie ?! »


    Elle avait dit ça comme si c'était une révélation, comme si un éclair de lucidité l'avait frappé. Pourquoi Julian troublait tellement la jeune demoiselle ? Evey se sentait tout drôle quand il plongea son regard dans le sien, une petite boule à l'estomac commençait à apparaître tandis que essayait de déglutir comme pour revenir à la réalité. Son cœur s'emballait et sur le coup la jeune demoiselle espérait que cela ne s'entende pas : ce qui en sois était une réflexion idiote ! Heureusement pour le cœur de la photographe, ils détournèrent mutuellement leur tête. Mais Evey eut un mal fou à redonner à son cœur un battement normal et régulier. Le trip de l'ascenseur restera longtemps dans les anales croyez-la ! Elle était partit complètement dans son monde, elle passait vraiment pour une folle mais que voulez-vous : c'était Evey. Du grand Evey même ! Ses cours de théâtre ressortaient toujours dans ces moments-là.

    « Moi ivre ? Tu n'exagères pas un peu? » Et pour confirmer ses paroles elle prit une voix beaucoup plus sérieuse, se contrôlant parfaitement : « Mais si je veux mon cher je peux très bien avoir une discussion plus que philosophique. Je suis juste joyeuse et non pas ivre. »

    Elle avait fixer son regard dans celui de Julian, arborant un visage strict avant de sourire et de rire :

    « Bon d'accord je suis coupable votre honneur ! »


    Ils iraient aux caraïbes pour leur nuit de noce tant pis ! (*SBAFF*) Evey n'avait jamais voyagé mais elle comptait aller au Tibet, en France, aux Etats-Unis sans oublier l'Afrique ou le Canada. Bref elle avait envie de prendre des photos des quatre coins du monde et réaliserait un jour son rêve. Socrate ne pourrait pas l'accompagner malheureusement mais le gros pépère commençait à se faire vieux et la jeune photographe ne se faisait pas d'illusion : le vieux Socrate était sur sa fin. Enfin elle espérait lourdement se tromper sa mère est morte à 20 ans peut-être qui lui aussi aura cette chance : Evey espérait de tout son cœur. Max ne portait pas Evey dans son cœur, était-il jaloux ?

    « Oh le pauvre chéri, il est tout seul... »

    Par la suite Evey se prit un grand vent puisque le chien passa à côté d'elle sans vraiment prêter attention à la photographe. Evey fut déçue et vexée mais n'en montra rien. Elle n'avait finalement pas le feeling avec les chiens apparemment. Tant pis elle resterait seul avec ses 77 chats dans une vielle maison qui sentirait le pipi de chat à cause de ces derniers ! Mais Evey ne comptait pas finir vielle fille, bien que pour l'instant elle était bien partit pour vu son passé amoureux. Mais peut-être qu'entre Julian et elle il se passera quelque chose...

    « J'espère bien, surtout si on continue à se voir autant... J'aimerais bien qu'il m'accepte quand même, je suis pas méchante en plus. Et puis nous avons un point commun : nous t'aimons très fort tout les deux ! »


    Oups la gaffe ! Evey se rendit compte de ses paroles et essaya de rattraper le coche :

    « Enfin... On t'adore quoi... Euh... »

    Evey la reine des gaffeuses était dans la place ! Heureusement pour elle, le sujet changea rapidement : peut-être que Julian n'avait rien remarqué... Julian posa sa main sur le dos d'Evey ce qui occasionna un frisson chez cette dernière. Evey alla voir par la fenêtre avant de dire :

    « Notre bataille de boule de neige va être compromise : regarde dehors il y a une tempête. M**** je suis en moto ! J'avais complétement oublier ! »


    Les joies de la moto ! Cette dernière devait être sous de la neige épaisse ! Elle se mit à jurer à tout vas en se maudissant :

    « Excuse-moi, petit excès de panique... Euh... Mon frère doit encore être au bureau... » Elle regarda sa montre : « Je suis bête il travail pas aujourd'hui ! Bon bah je vais prendre un taxi mais pas tout de suite. J'ai pas envie de partir maintenant. »

    Evey avait envie de rester avec Julian pour discuter, elle reprit son appareil photo en main et pris place sur le canapé en soupirant:

    « Tu dois me prendre pour une folle... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian Mayers
avatar
Canard en plasitque



Mon avatar : Orlando Bloom (L)
Mes messages : 290
Mon âge : 25 ans
Etude & Année d'étude : finie x) Gestion d'entreprise
Emploi(s) : Directeur d'un magazine
Date d'inscription : 21/12/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : O u v e r t s

MessageSujet: Re: "Nice to see you." [PV Julian]   Lun 9 Aoû - 7:50

    Il se mit à rire au commentaire d’Evey, son ton était trop marrant. Ils leur arrivaient souvent de partir sur de gros délires quand ils étaient ensemble. Cependant, cette fois-ci c’était extrême étant donné l’alcool qui ne fessait que tout accentuer.

    - Tu ne savais pas ?

    Dit-il avec un sourire qui montrait qu’il plaisantait. Lui aussi, il eut de la difficulté à se calmer à la suite du regard. Il se trouva stupide, qu’il pouvait se montrer stupide par moment ! Ce ne fut pas le désormais célèbre épisode de l’ascenseur qui pouvait remonter son estime. À la suite, ce fut la prestation de Mlle Scott. Il la trouva très bonne d’autant plus qu’elle était ivre ! Il la regarda faire avec un petit sourire toujours en flattant Max qui espérait la voir continuer comme ça. Il aurait bien aimé que toute la soirée ces deux personnes le flattent derrière les oreilles. Cependant pour ce pauvre monsieur le chien, ça n’allait pas être le cas. Le visage de la jeune femme paraissait beaucoup plus strict lorsqu’il était vu de bas. Il se mit à rire lorsqu’elle lui avoua sa culpabilité.


    Ensuite, il fut question de Max et de sa jalousie excessive. Il hocha de la tête en essayant de faire un peu pitié quand elle trouva triste qu’il passe beaucoup de temps seul. Julian lui répondit ensuite que ce genre de chose venait avec le temps. Il sourit en baissant la tête un peu vers le bas lorsqu’elle lui dit leur point commun. C’était le genre de chose qui le gênait et il ne savait pas vraiment ce qu’il pourrait bien répondre. Il avait le choix de dire à la brunette que son chien était un jaloux récidiviste ou sois que Max devrait faire avec parce que lui aussi l’appréciait beaucoup. Il finit par lui demander s’il y a allait avant que ce soit l’été xD Il était devant la porte et il était prêt à partir lorsque celle-ci regarda à la fenêtre.

    - Ce n’est pas plutôt le contraire ?

    De la porte se dirigeant vers la fenêtre, il comprit et Evey put avoir la confirmation parce qu’il fit un genre de « oh » lorsqu’il vit la tempête s’acharner sur la vieille capitale. Il fit de gros yeux lorsqu’elle se mit à jurer, il ne la pensait pas capable d’aussi mauvais mots. Ce n’était pas digne d’une dame ! xD Il sourit un peu, il avait bu donc, il trouvait tout un peu drôle. Il aurait pu s’échapper un marteau sur le pied qu’il aurait trouvé cela drôle, mais un peu moins avec la douleur …

    - Du calme Evey, ça va aller.

    Dit-il de sont ton habituel. Julian était la personne qui s’inquiétait le moins possible surtout dans ce genre de situation. S’il avait une prise d’otage peut-être que là, il commencerait à s’énerver xD Il roula des yeux, lorsqu’elle commença à s’excuser d’être en excès de panique. Il s’en allait la réconforter qu’elle se dirigeât vers le canapé. Il se trouva un peu con pendant une seconde, ensuite il suivit le même chemin que son amie pour aller au canapé. Il s’assit à côté d’elle et se demanda pourquoi il avait fait cela parce qu’à ce moment, il ne savait plus quoi faire. Il passa son bras sur le haut du canapé. C’était plutôt inconfortable les deux bras côte à côte.

    - Surtout pas !

    Il lui donna à la suite un bec sur la joue. Lorsqu’il buvait, il devenait « colleux » comme on le dit si bien. Autrement dit, il aimait beaucoup plus les rapprochements physiques de toute sorte. C’était autant que rester dans les bras de quelqu’un à parler que ce que vous pensez à ce moment xD Max vit le rapprochement entre les deux jeunes gens, il s’empressa de prendre son rôle de chaperon au sérieux. Il monta rapidement sur le canapé totalement entre les deux tout en leur pilant dessus. Voyant que Julian ne bougeait pas et ne lui laissait pas plus de place, il essaya de s’en créer.

    - Regarde, il t’aime bien, il s’est mis à côté de toi… Si tu veux, on peut rester et commander d’autres verres ?

    Dit-il d’un ton qui montrait une petite touche de moquerie. Julian savait que Max était tout simplement jaloux de ne pas avoir eu un bec sur la joue lui aussi et c’était la raison pour laquelle, il s’était précipité sur le canapé. Évidemment, monsieur le chien devait être bien content de ne peut-être pas passer la soirée tout seul. Ensuite, elle n’avait plus l’air d’avoir envie d’aller dehors pour contracter un rhume. Ils pouvaient donc finir ce qu’ils avaient commencer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://like-your-dreams.forumactif.org/forum.htm
Evey Scott
avatar
    Petit(e) Prince(sse)



Mon avatar : Natalie Portman
Mes messages : 2067
Date de naissance : 35
Localisation : Dans mon monde !
Mon âge : On ne demande pas l'âge à une Ladie ! xP
Etude & Année d'étude : Photographie
Emploi(s) : Photographe Professionnel qui commence à avoir une bonne réputation...
Date d'inscription : 01/02/2009


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : Fermés

MessageSujet: Re: "Nice to see you." [PV Julian]   Mar 24 Aoû - 15:08

    Le temps passe vite quand on s'amuse bien, que nous sommes en bonne compagnie. Evey trouvait que le temps passait beaucoup trop vite, elle aurait aimé qu'il ralentisse pour qu'elle puise prolonger cette soirée jusqu'à ce qu'elle décide d'y mettre fin... En faite jamais ! Elle avait l'impression de connaître Julian depuis des années, comme si c'était une évidence qu'il se soit rencontrer. Et puis elle acceptait ses sentiments, son attirance pour le jeune homme. A quoi bon combattre ce sentiment agréable. Si Julian trouvait Max jaloux, il n'avait encore pas vu Evey. La demoiselle n'aimait pas vraiment partager même si parfois elle se le devait. Si une personne méritait d'accord mais si elle ne méritait pas cela bardait pour cette dernière ! Quand elle était petite elle ne supportait pas quand ses cousins attiraient l'attention de son père, elle était très possessif envers cet homme qui l'a rejeter après. Au fond c'était sûrement une bonne chose puisque sans quoi elle serait dans une salle d'opération ou en consultation, et elle n'aurait jamais pu rencontrer Mister Mayers. Cela aurait été dommage car le jeune homme gagnait à être connut. Nos deux héros étaient dans le même état alors ce n'était pas la mort, sauf pour ceux qui était autour d'eux. Après tout ils n'étaient pas du tout discret ! Même un éléphant aurait fait moins de bruit, mais quand on a but un peu on ne se rends plus vraiment compte du bruit que l'on fait. Heureusement qu'ils avaient tout les deux l'alcools heureux, vous imaginez le contraire ? Ils seraient entrain de pleurer sur l'épaule de l'autre en revenant sur les erreurs passés. Non mieux vaut ne pas imaginer !
    Evey ne verra plus jamais les ascenseurs pareils ! Tout du moins si elle se souvient de cet épisode, mais vu le fou rire qu'ils avaient eut, il restera gravé dans sa mémoire ! Vive les cours de théâtres !Cela avait toujours servit à la demoiselle et une fois de plus, cela la sauvait.

    Evey avait définitivement plus le feeling avec les chats que les chiens ! C'était quelque chose qui devenait de plus en plus évidant. Pourtant elle adorait les chiens mais sa tête ne devait pas revenir à nos amis canins. Tant pis elle vivra seule avec ses soixante dix-sept chat dans une maison qui puera le pipi de chat à des kilomètres à la ronde. La photographe plaignait sincèrement le chien, son chat préférait être seul mais un chien ne supportait pas la solitude. Surtout un chien aussi affectueux que lui. La brunette avait bien sentit le malaise qu'avait occasionner sa gaffe et sans voulait. Elle se trouvait idiote d'avoir dit ça sans vraiment réfléchir. Même si c'était la vérité, elle n'avait pas pour habitude de dévoiler ce qu'elle ressent : surtout niveau amour.
    Evey se réjouissait de pouvoir aller faire une bataille de boule de neige, mais une petite voix dans sa tête la poussa à regarder par la fenêtre. Habituellement elle ne jurait pas mais le mot lui avait échapper. Mais bon ce n'était pas bien grave non plus, elle vit tout de même les gros yeux de Julian et lui répondit avec un grand sourire. Le faite que Julian reste calme l'a calmer à son tour :

    « Oui ça va aller, super Julian est avec moi donc tout ne peut que bien aller ! »

    Evey n'avait pas vu que Julian s'était approché d'elle, elle était aller s'asseoir sur le canapé, un peu dépité tout de même de ne pas pouvoir rentrer chez elle ce soir. Son ami vient prit place à côté d'elle, elle lui adressa un grand sourire lorsqu'il affirma qu'il ne la prenait pas pour une folle. Heureusement !
    Lorsque Mister Mayers déposa un bec sur sa joue, Evey se mit à rougir, tentant tant bien que mal de contenir cette bouffée de chaleur qui la rendait écarlate, elle prit son appareil photo avant de prendre une photo de Max qui regardait Evey d'un mauvais œil. D'ailleurs il ne tarda pas à vouloir SA place sur le canapé, entre les deux amis naturellement. Mais Julian comme Evey ne semblaient pas d'accord pour lui en laisser, alors il dut s'en crée en poussant son maître et la photographe.

    « Je pense plutôt qu'il ne voit pas d'un bon œil notre rapprochement regarde sur la photo... » Elle lui montra son dernier cliché avant de faire un zoom sur ses yeux : « Il nous regarde un peu noir tu trouves pas ? » Evey se mit à rire avant d'accepter la proposition de Mayers : « Oh oui quelle bonne idée ! »

    La suite de la soirée promettait d'être joyeuse, ils n'allaient pas s'amuser surtout si ils recommandaient des boissons alcoolisés. Soudain Evey eut une idée, elle se leva et alla poser l'appareil photo sur le bureau avant d'ouvrir la fenêtre. Le froid mordit ses joues qui étaient rose. Elle fit semblant de regarder dehors pendant que Julian commandait, c'est quand il fut dos à elle qu'elle mit son plan à exécution. Rapidement elle prit de la neige dans ses mains, avant de courir vers Julian et lui mettre dans sa chemise. Evey explosa de rire par la suite tout en s'éloignant un peu : la vengeance est un plat qui se mange froid ! Elle était fière de son coup :

    « Je t'ai eu ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: "Nice to see you." [PV Julian]   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Nice to see you." [PV Julian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WELCOME LONDON  :: c i t é . d e . l o n d r e s :: The streets-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit