WELCOME LONDON
Hey bienvenue sur le forum " Welcome to London " =)
Amuse-toi bien parmi nous ;p

Avant de poursuivre votre visite sur le forum, sachez que "Welcome to London" est avant tout un forum RpG. Si vous souhaitez vous inscrire, parmi nous, il vous faudra savoir faire 15 lignes de RP complètes, et connaître les bases d'un forum. Si vous ne vous sentez pas capable ou que votre activité parmi nous sera médiocre, merci de PASSER VOTRE CHEMIN .

N'oubliez pas de consulter les règles ainsi que le contexte, pour une meilleure vision des choses sur le forum =)

Enjoy !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
WELCOME LONDON ROUVRE SES JOLIES PETITES PORTES !
VOTEZ POUR LE FORUM ICI

Partagez | 
 

 Girls' night, here comes trouble baby <reserved>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alanis N. McRae
avatar
Crème brûlée



Mon avatar : Emma W.
Mes messages : 597
Date de naissance : 27
Localisation : SOHO
Mon âge : 20 ans
Etude & Année d'étude : Littérature - 2° année
Emploi(s) : Etudiante
Date d'inscription : 01/01/2010


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : Ouverts

MessageSujet: Girls' night, here comes trouble baby <reserved>   Lun 5 Juil - 20:17

ANDREA L. BAKER & ALANIS N. McRAE


    Mardi, un jour de la semaine comme un autre, qui suit le lundi et précède le mercredi. Jusque là je ne vous apprend rien. Mais ce mardi là diffèrerait un peu des autres. Pourquoi vous demandez-vous, avec raison? La curiosité piquée à vif. Et bien vous ne le saurez qu'en lisant la suite!
    En ce deuxième jour de la semaine donc, Alanis s'était réveillée comme à l'accoutumée, en chanson, ce matin sur les notes douceureuses de Muse et la voix de Matt Belamy, Neutron Star Collision. Elle adorait ce groupe, qu'elle était allé voir en concert avec son ex. Après une séquence nostalgie qui dura à peu près dix secondes, elle fini par quitter son lit pour se dépêcher d'aller se doucher avant que son frère ne lui prenne toute l'eau chaude. Les douches interminables, elle n'aimait pas ça, Malchiah oui. Le monde à l'envers de de côté là mais elle ne pouvait pas se plaindre, son frère et colocataire depuis un an, faisait le linge et surtout la cuisine. Elle lui disait toujours que si jamais il ne parvenait pas à devenir un as du barreau il pourrait se recycler en chef sans problème. Mais bref. Après sa douche, et allechée par la bonne odeur de pancakes flottant dans les airs à sa sortie de la salle de bain, elle entra dans la cuisine enveloppée dans son peignoir mauve, serviette sur les cheveux, faisant éclaterde rire du même coup son frère qui ne s'y attendait pas. Mais à vrai dire ce n'était pas sa tenue qui le faisait rire mais plus la grimace qu'Alanis faisait, témoignant largement qu'elle était prête à dévorer les pancakes sans plus attendre. Et je ne vous dirais donc pas qu'une fois de plus, elle partirait en cours l'estomac bien rempli.
    Justement parlons un peu des cours. Elle ne commençait qu'à dix heures trente, par un cours de thème en français, puisque dans son cursus il lui fallait garder une langue. Et comme à chaque fois, elle ne pouvait s'empêcher de penser un instant à son ex petit copain, Nicolas, reparti cet été en France après un an passé ici, en Angleterre. O elle se doutait bien que ce n'était pas une bonne idée de se lancer dans une relation qu'elle saurait courte puisque dôté d'une date butoire, mais il était si... La encore vous aurez compris le topo. Après ce premier et unique cours du matin, elle alla déjeûner en ville puisque de toute façon il fallait qu'elle rachète un bloc-note et un marqueur, le sien ayant rendu l'âme deux jours auparavant. Autant faire d'une pierre deux coups. Et l'après-midi s'enchaîna ensuite, un cours magistral sur la littérature anglophone, un autre sur les lettres modernes et enfin, à dix-sept heures, s'achevait son dernier cours, une heure d'histoire de la littérature, un de ses cours favoris, car elle y apprenait toujours quelque chose sur les grands auteurs, ou les plus petits en fait. La page cours pouvait donc être tournée, et pouvait commencé celle de la soirée. Et ce soir, Al n'avait qu'une envie, se détendre et faire la fête. Mais pas avec n'importe qui. Aussi à peine fut-elle entrée dans sa rame de métro pour regagner son appartement à Soho, elle sortit son portable pour envoyer un message à Andrea.
    Citation :
    De: Alanis
    A: 17h07
    Message: Help, besoin de me changer les idées! t'es libre ce soir pour une soirée entre filles? Si oui, je régale, je raménerai ce qu'il faut. Aller bisous. Al.
    Quelques minutes après, la réponse arrivait, positive. Rendez-vous été donné chez Andrea, sur les coups de dix-neuf heures trente. Ce qui lui laissait largement le temps d'aller faire quelques amplettes, nécessaires pour leur soirée entre filles, à l'épicerie non coin et se changer pour l'occasion. Et accessoirement de croiser son frère pour le prévenir qu'elle sortait ce soir. Ce qui lui vallu comme toujours les éternelles recommandations du grand frère. Voilà 20 ans, ou presque, qu'elle subissait ce genre de choses. Quatres frères aînés, elle ne pouvait pas y échaper. Mais ne nous éternisons pas sur ce sujet, puisque ce n'est pas celui qui nous intéresse. Une fois prête, jean slim noir avec une paire de ballerines cirées noires aux pieds enfilés, associé avec une tunique vert émeraude, elle attrapa son sac en papier kraft où se trouvait de quoi se nourrir et boire pour la soirée. Non, Alanis n'était pas une alcoolique squi s'ignore, mais elle ne disait pas non à un petit verre ou à une bière ou deux pour se détendre après une longue journée. Elle se mit donc en route pour Mayfair, quartier où résidait Andrea, et juste un peu l'heure dite, tapa à sa porte, attendant qu'elle vienne lui ouvrir. La soirée promettait d'être riche en événements, elle l'était toujours avec Andrea. C'est aussi pour ça qu'elle appréciait à sa juste valeur la compagnie de la jeune femme peintre. Outre le fait bien sûr qu'elle été un soutien précieux pour elle et sa future carrière d'écrivain à succès. Bah quoi on peut rêver non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea L. Baker
avatar
    Petit(e) Prince(sse)



Mon avatar : Tay MOM.
Mes messages : 2141
Date de naissance : 28
Localisation : LONDON; Mayfair
Mon âge : Twenty years old
Etude & Année d'étude : Histoire de l'art, 2ième années
Emploi(s) : Peintre, a sa propre galerie qui est un café-théâtre le soir.
Date d'inscription : 29/12/2008


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : Fermés

MessageSujet: Re: Girls' night, here comes trouble baby <reserved>   Jeu 8 Juil - 23:27


      Andrea – « Mais fait gaffe mon gas, merde t’es trop pressé c’est ça ? Hein, C’EST ÇA ? »


    L’homme en question grogna et continua sa route tout pestant contre « Ses femelles qui ne connaissent plus leur place dans cette société de fou. » L’américaine n’y faisait déjà plus attention et marchait toujours d’un pas pressé dans les rues de Londres. Elle avait gardé la sale manie d’ouvrir sa bouche et de le crier bien fort peu importe le lieu où elle se trouvait. Que voulez-vous, il était difficile de gommer en seulement en trois ans. Une éducation de New yorkais pur et dur. Andy en étais loin, elle aimait trop se coté dans sa personnalité. Elle avait le franc parlé de la grosse pomme, là où même les plus frêles des jeunes filles peuvent prendre là tête à un molosse. C’est ce qui lui a attiré de nombreux problème, la règle chez les anglais c’était la bienséance. Mais ce matin précisément elle n’avait pas la patience de faire l’effort de plaire à la population londonienne. Parce qu’elle était en retard à un cours de travaux pratique à l’université, Hoffman n’allait pas la ratée. Et elle avait besoin d’une recommandation de ce même prof, qui lui profitait largement de se moyen de pression. Voilà donc pourquoi Baker courrait dans les rues de la ville, sa pochette à dessin over size sous le bras. Les passants devaient surement la prendre pour une illuminée, elle portait une chemise en jean deux fois trop longue pour elle, sur un – mini – short qui se remarquait à peine. La blonde était recouverte de différente trace de peinture un peu partout, et ses cheveux étaient attachés de manière négligée en queue haute. Une artiste, une vraie quoi !
    Mais elle arriva à temps, pour assisté au cours le plus intéressant que capitaine flamme ai jamais crée, peindre un nu, et mâle s’il vous plait. Andrea pris même une seconde pour lever les yeux au ciel et remercier se dieu en qui elle n’avait su croire...Le model du jour lui avait tellement fait pensé à une divinité grec qu’elle l’avait représenté comme tel. Deux plus tard, la voilà en train de suivre le cours le plus ennuyeux que dieu ai crée pour la punir de son athéisme, j’ai nommé l’histoire de l’art. Allé on cri tous en cœur, Youpi ! Alors que la jeune suivait – s’endormait – la bio du Caravage, sont portable sonna.

    De: Alanis
    A: 17h07
    Message: Help, besoin de me changer les idées! t'es libre ce soir pour une soirée entre filles? Si oui, je régale, je ramènerai ce qu'il faut. Aller bisous. Al.


    Et c’est littéralement parlant que la jeune artiste éclata de joie, levant les bras – le portable en main, et poussant un cri des plus étranges. C’est de la même façon qu’elle mourût pratiquement de honte d’avoir tout un amphi, les yeux braqué vers elle.
    La fin de journée ne fut pas des plus mémorables, l’américaine passa comme d’habitude faire un tour à sa galerie pour vérifier que les peintures seraient enlevées avant d’ouvrir son club. Elle rentra ensuite à son appartement pour rangé un peu sont fouillis avant l’arrivée de son amie Alanis. Qui d’ailleurs était pile à l’heure. Andy – qui avait revêtu son beau maillot au couleur de l’Espagne, alla lui ouvrir tout sourire, surtout quand elle vit le merveilleux, le plus de tous, sac en papier kraft.

      A – « Buenas tardes guapa ! C’est soir de match ! Je sais pas si t’aime sinon ce n’est pas grave, internet me donnera l’issu ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alanis N. McRae
avatar
Crème brûlée



Mon avatar : Emma W.
Mes messages : 597
Date de naissance : 27
Localisation : SOHO
Mon âge : 20 ans
Etude & Année d'étude : Littérature - 2° année
Emploi(s) : Etudiante
Date d'inscription : 01/01/2010


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : Ouverts

MessageSujet: Re: Girls' night, here comes trouble baby <reserved>   Sam 10 Juil - 19:24

    Hélas oui, dure réalité du cursus scolaire supérieur, on avait parfois beau adoré ce qu'on faisait, certains cours étaient de vrais calvaires, parce que le sujet ne nous intéressait pas (car certaines options imposées sont soporifiques ou pire) ou parce que le prof qui l'enseignait posait problème. Son prof de lettres modernes par exemple parlait souvent d'une voix un peu trop douceureuse parfois, ce qui la faisait piqué de la tête en plein cours, ce qu'elle n'aimait pas. Car même si ce n'était pas la plus studieuse des élèves, elle connaissait l'importance d'écouter en cours pour précisement retenir plus facilement ceux-ci. Mais bon, dans ces cas là on ne pouvait pas faire grand chose si ce n'est subir et prier pour que le temps passe plus vite pour en voir la fin. Et c'est précisement pour ces raisons là, que de s'offrir une soirée entre filles histoire de décompresser et oublier ce cauchemard c'était si bon. Raison de plus de se réjouir quand on appréciait en plus la personne avec qui on passait sa soirée (ce qui dans un bar n'était pas assuré).
    Alanis ignorait bien sûr qu'Andrea, tellement heureuse de recevoir son message dans un de ces moments cités plus haut, avait explosé de joie en plein amphi au point que tout le monde la dévisageait. Mais si elle avait su, elle aurait rit, parce que c'était du Andrea tout craché. Trait de caractère qu'elle appréciait chez elle, sa spontanéité et surtout le fait qu'elle se soucie assez peu de ce qu'on pouvait penser d'elle dans ces moments là. Elle avait donc hâte d'aller la voir chez elle ce soir pour passer du temps entre filles. Et à l'heure prévue, Alanis sonnait donc à la porte de son amie américaine, qui comme toujours l'accueillit à sa façon.

    « Buenas tardes à toi aussi. Et je sais que c'est soir de match, je comptais bien le regarder ne t'en fais pas. Je mets ça où? », demanda-t-elle désignant d'un léger signe de tête le sachet dans ses bras.

    Car mine de rien, il y avait les bières à mettre au frais et aussi les glaces qu'elle avait pris pour le dessert. Ce n'était pas bon pour la ligne, mais qu'est-ce que c'était bon pour le moral. Quant à ce qui concernait le match, Alanis aimait le foot, principalement à cause de son père et de ses frères, fervents supporters du club de leur quartier d'origine à Londres, Tottenham. Al essayait toujours de ne rater aucun de leur match mais parfois les devoirs prenaient le dessus quand même, mais pas d'inquiétude à avoir, elle pouvait deviner sans le savoir l'issue des matchs. Si son portable sonnait peu après l'heure théorique de la fin du match, ils avaient gagnés, dans le cas échéant elle savait à quoi s'en tenir. Donc regarder un match avec Andrea ce soir ne la dérangeait aucunement, au contraire, car rares étaient les filles qui aimaient réellement matter un bon match, quoi que la tendance s'inversait ces dernières années. Le foot n'était plus dorénavant l'apanage des hommes, comme quoi la parité pouvait s'immiscer même dans certains cercles pourtant fermés.

    « Alors ton pronostic pour le match? Espagne je parie. », lanca-t-elle en souriant.

    Pas difficile de prévoir en effet dans quel camp penchait le coeur de la jeune blonde vu qu'elle l'avait accueillit dans la langue espagnole. Mais elle savait aussi qu'elle appréciait l'équipe pour d'autres raisons. Alanis elle se contentait de soutenir Tottenham, pour le foot international elle n'avait pas d'équipe préférée, comme ça pas besoin de faire de pronostic et encore moins de déception quand elle perdait. Elle se dirigea vers le frigo quand Andy lui indiquait la direction de celui-ci comme pour lui donner la permission d'y ranger ce qui devait l'être, car bien sûr ce n'était pas là première fois qu'Alanis venait ici. Mais c'était toujours plus pratique de venir que de l'inviter chez elle, à cause de Malchiah. Mais bon, partager son appart avec son frère c'était génial, alors sur ce petit point elle pouvait bien faire l'impasse non? Une fois que ce qui devait être au frais l'était, Alanis retira sa veste et rejoignit son amie en souriant. Oui, la soirée serait bonne. Un bon match, de la bière et une amie super. Que demander de plus?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Girls' night, here comes trouble baby <reserved>   

Revenir en haut Aller en bas
 

Girls' night, here comes trouble baby <reserved>

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WELCOME LONDON  :: r é s i d e n c e s :: Quartiers Mayfair :: ANDREA L. BAKER-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Urbain, pays