WELCOME LONDON
Hey bienvenue sur le forum " Welcome to London " =)
Amuse-toi bien parmi nous ;p

Avant de poursuivre votre visite sur le forum, sachez que "Welcome to London" est avant tout un forum RpG. Si vous souhaitez vous inscrire, parmi nous, il vous faudra savoir faire 15 lignes de RP complètes, et connaître les bases d'un forum. Si vous ne vous sentez pas capable ou que votre activité parmi nous sera médiocre, merci de PASSER VOTRE CHEMIN .

N'oubliez pas de consulter les règles ainsi que le contexte, pour une meilleure vision des choses sur le forum =)

Enjoy !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
WELCOME LONDON ROUVRE SES JOLIES PETITES PORTES !
VOTEZ POUR LE FORUM ICI

Partagez | 
 

 Ces plaisirs violants ▬ Damon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Serena H. Lowens
avatar
Vieilles chaussettes



Mon avatar : Lucy Hale
Mes messages : 60
Date de naissance : 27
Localisation : Londres
Mon âge : 20 ans
Etude & Année d'étude : Etudiante en Art
Emploi(s) : -
Date d'inscription : 06/07/2010


MessageSujet: Ces plaisirs violants ▬ Damon   Jeu 8 Juil - 19:04

La matinée était étrangement sombre, une grise pale et salasse s’étendait dans les cieux offrant une image tiré d’un film d’horreur. Une grosse brume blanchâtre couvrait quand a elle le sol. C’était frustrant et effrayant. Serena, avait la sensation d’être perdu, comme si le soleil n’allait jamais revenir. Sur le rebord de Sa fenêtre elle regardait l’horizon du moins le peu qu’elle puisse le voir. La brume couvrait tellement le sol que Serena ne le voyait à quelques mètres à peine. Elle plissait son regard, fermant légèrement ses yeux dans l’espoir de voir des détails plus net mais rien la brume prenait toute la beauté de la vue qui s’offrait de son balcon. Pourtant cette ville était plutôt habituée au soleil, rarement les rayons du soleil disparaissaient mais ce matin cela semblait différent. Elle sentait déjà que quelques choses allaient changer mais elle ignorait encore la nature de ce changement. Elle restait la sans bouger comme si elle était paralysée, comme si ses deux pieds étaient collés sur le sol blanc de sa chambre. Avérait dire elle ne savait pas ou aller, elle l’impression d’être un peu perdu, ses jambes maigrichonnes tremblaient jusqu'à ce qu’elle reprenne conscience, secouant son visage, comme pour se dire réveille toi Serena réveille toi. Prenant bien appuie sur ses deux jambes, elle s’approchait de son lit, qu’elle fit, avec plus de force que d’habitude. Se dépêchant, allant à une vitesse qui l’étonna elle-même.

Elle alla directement en direction de la salle de bain, elle se plongeait corps et âme sous une bonne douche chaude. Elle laissa l’eau le long de mon visage, le levant même vers la paume pour profiter des biens faits de cette chaleur qui la détendait totalement. Au bout de quinze minutes, elle attrapait le peignoir blanc qui se tenait à gauche de la douche ; posant ses pieds sur le calage froid, elle frissonnait. Glissant ses pieds dans une paire de pantoufles en rose clair. Le miroir flou à cause de la vapeur l’empêcher de voir son reflet, elle avait l’impression d’être invisible, elle passait donc un coup de main et laissait apparaitre son visage, humide et pâle. Elle ne c’était jamais considérais comme une jolie fille, simplement elle essayer de ne pas se plaindre et l’avis des autres l’avaient longtemps était sans intérêt. Quittant la pièce, elle rejoignit sa chambre, toujours aussi sombre, elle qui pourtant offrait des teintes clair tel que le blanc et le rose Elle s’asseyait quelques minutes jambes croisées sur son lit, pensant à ses envies, Reprenant ses esprits, en se secouant le visage elle ouvrit l’armoire ou ses vêtements étaient disposés. Elle attrapait un short et un débardeur avant de partir à l’aube d’un nouveau jour.

Serena fit plusieurs kilomètres avant de trouver l’endroit parfait. Elle désirait créer et capturer une image. Elle marchait simplement, la tête vide et le sourire sur le visage, un appareil autour du coup. Du moins avant qu’elle arrive sur la tamise. – Quel endroit magnifique – pensa t’elle, en descendant près de l’eau. Elle fit quelques clichés, de tout et de rien, des gens, le soleil, tentant de capturer le bonheur d’un visage ou la peur d’un autre. Au bout d’un moment elle trouvait un endroit reculé et calme près du lac laissant flotter l’horizon à perte de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labriz-luxury.forumactif.org
Josh H. Evans
avatar
A D M I N S ;


Mon avatar : Josh Hartnett
Mes messages : 2742
Mon âge : 26 ans
Etude & Année d'étude : terminée, basta
Emploi(s) : Garagiste
Date d'inscription : 15/11/2008


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : Ouverts

MessageSujet: Re: Ces plaisirs violants ▬ Damon   Dim 11 Juil - 2:22

    Après deux longues années. Aujourd'hui n'était pas n'importe quel jour puisque deux ans auparavant à cette même date, Damon et Serena s'étaient quittés en très mauvais terme pour ne plus jamais se revoir. Encore une fois, Damon avait déconné, comme toujours. Bien qu'il se doutait des sentiments amoureux de son ex-meilleure amie à son égard, il n'avait pas hésité un seul instant à franchir le pas avec elle, dans un moment de faiblesse intense. En effet, Damon venait d'apprendre que sa petite amie dont il était fou amoureux le quittait pour un autre. La nouvelle avait été dure à encaisser, alors dans un moment d'égarement Matthews avait céder devant sa meilleure amie qui était présente ce soir-là pour le consoler dans tous les sens du termes; cherchant quelque part à se prouver qu'il n'était pas complètement anéanti. Évidemment, le lendemain matin les remords avaient été omniprésents, les sentiments du jeune homme n'avaient jamais été plus profonds qu'une amitié sincère alors forcément le réveil fut brutal... lorsque les deux jeunes gens voulurent mettre les choses au clair à propos de cette fameuse nuit, la discution fut nette et rapide. Sans avoir eu le temps de comprendre ce qui lui arrivait, Damon reçut de la part de Serena une superbe giffle qui lui laissa pour souvenir une belle trace rouge sur la joue. Le jeune homme resta figé sur place, silencieux et impuissant, réalisant qu'il le méritait amplement. Il n'avait même pas chercher à là retenir, celle-ci ayant préférer s'éclipser aussitôt -ce qui était tout à fait compréhensible. A quoi bon là retenir ? Il venait de blesser sa meilleure amie tout comme son ex-copine l'avait fait avec lui. Évidemment, au bout de plusieurs jours de silence, le jeune homme avait cherché à contacter la jeune fille. Mais aucun signe de vie, elle filtrait son répondeur, snobait ses coups de fils et ne répondait jamais lorsqu'il venait frapper à sa porte. Le message était très clair; il devait sortir de sa vie. Du moins durant un temps indéterminé. Il était certainement plus facile pour Serena de tourner la page en restant loin de lui. Damon se résigna à vivre sans l'une des personnes qui comptait le plus à ses yeux. Bordel, c'était pas facile. En seulement une journée, il venait de perdre la fille qu'il l'aimait et sa meilleure amie, on pouvait difficilement faire mieux. Les nombreuses habitudes qui s'étaient naturellement installé entre eux-deux, lui fient réaliser à quel point elle lui manquait... Les jours passaient, les mois et même les années. Damon s'était finalement habitué à vivre sans Serena dans son entourage. Mais intérieurement, il y avait toujours ce manque qui s'effacera certainement jamais, toujours ses souvenirs qui lui faisaient immédiatement penser à elle. Bien entendu, Damon était trop fier pour avouer que la jeune fille lui manquait terriblement et qu'il aimerait tellement que tout redevienne comme au bon vieux temps, c'est à dire, retrouver cette belle amitié ainsi que cette grande complicité.

    Ne pouvant plus rester une minute de plus enfermé dans son appartement, Damon attrapa les clés de voiture sur l'étagère à l'entrée, ainsi que sa traditionnelle veste en cuir pour quitter les lieux rapidement. Où est-ce qu'il allait ? Il n'en avait aucune idée. Certainement dans l'un de ses pubs anglais où l'ambiance festive lui redonnait un certain assouvissement de bien être. Il aurait très bien pu squatter chez sa voisine comme il l'avait l'habitude de le faire, mais celle-ci n'était apparemment pas chez elle. Gardant cette allure confiante et décontracte, le jeune homme marchait à travers les rues de Soho. Contre tout à attente, il n'avait pas pris sa voiture; tout simplement parce qu'il avait besoin d'oxygène et bizarrement marcher lui permettait de faire le point sur sa vie actuelle. Au bout d'un moment, Damon arriva dans la cité de Londres; le cœur de la ville où les grands monuments tel que Big Ben étaient présents. Le jeune homme ne prêtait aucune attention à l'environnement qui l'entourait. Connaissant l'endroit par cœur, il n'avait aucun intérêt pour lui d'observer les lieux comme un vulgaire touriste et puis, il était bien trop plongé dans ses pensées. Mais qu'est-ce qui le préoccupait tant ? Damon réalisait jour après jour qu'il avait foiré pas mal de chose et qu'il était passé à côté de beaucoup de choses. Nostalgie, regrets. Certains jours, le jeune homme ne pouvait plus garder tout ça caché au fond de lui. S'arrêtant brusquement le long du quai, il se tourna vers la Tamise en lâchant un profond soupir exaspéré. Introduisant ses mains dans ses poches, son regard vint se perdre sur les reflets de l'eau qui réfléchissaient la lumière du soleil. Aucun nuage en cette belle après-midi. Son regard finit par se détourner du fleuve pour se poser aux alentours. Une silhouette plutôt familière lui tournait le dos laissant simplement percevoir une longue chevelure brune. Celle-ci se tourna au même moment dans sa direction sans même le voir puisqu'elle avait l'œil rivé sur l'objectif de son appareil photo. Aucun doute, c'était bien elle. Le cœur de Damon venait de rater un battement cardiaque lorsqu'il réalisa la présence de Serena. Qu'est-ce qu'il devait faire ? Aller lui parler ? Comment réagirait-elle ? Est-ce qu'elle le frapperait à nouveau ? Damon ne pouvait absolument pas prédire sa réaction après deux ans d'absence. Loin de paniquer, le jeune homme s'avança lentement vers elle avec une telle assurance qui laissait percevoir facilement qu'il avait envie de là retrouver même s'il craignait sa réaction. Peu importe. Il ne pouvait pas laisser filer cette occasion de venir lui parler. Gardant ses yeux rivés sur elle, Damon s'arrêta lorsqu'il fut à tout juste un mètre, derrière elle. Aucun son ne sortait de sa bouche. Matthews était littéralement sous le choc. Il ne dira pas un mot. Il n'en avait pas la force pour l'instant. Serena se tourna alors dans sa direction...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena H. Lowens
avatar
Vieilles chaussettes



Mon avatar : Lucy Hale
Mes messages : 60
Date de naissance : 27
Localisation : Londres
Mon âge : 20 ans
Etude & Année d'étude : Etudiante en Art
Emploi(s) : -
Date d'inscription : 06/07/2010


MessageSujet: Re: Ces plaisirs violants ▬ Damon   Lun 12 Juil - 21:49

Serena avait prit la décision de vivre au jour le jour sans se demander de quoi demain serait fait. Sa vie était rythmée par l’art, la connaissance et la musique. Bien que des sentiments tel que l’amour ou l’amitié comptait plus que tout mais parfois il arrivait que les choses soit compliquées. En regardant la tamise, le bonheur des gens capturer dans une image ou la douceur de certaines personnes quand ils marchaient. Cela en devenait presque magique ; Serena avait toujours eu ça, un petit coté rêveuse et fragile tout comme elle possédait cette détermination et cette force. Le regard de Serena parcourut l’horizon cherchant quelques choses un petit détail qui allait changer une chose ou une minute de sa vie. L’important pour elle n’était pas d’être parfaite mais d’être assez bien pour elle-même. Pendant une microseconde elle se senti partir, ailleurs plonger dans un monde totalement lointain. Elle avait l’impression d’être au cœur d’un monde plein de bonté et loin de tout ce qu’été Londres. Tu es folle Serena se dit elle à elle-même. S’étendant de tous ces membres, Serena frôla l’eau de ces pieds sentant la froideur de l’eau et le vent léger se déposait sur sa peau. L’air un peu bête, elle se redressa, cherchant appuie sur ses mains pour reculait au risque de tomber. Alors qu’elle exécuta avec patiente et élégance son mouvement, son regard se plongea sur une silhouette un peu plus loin d’elle. Elle avait l’impression de rêver encore, il la fixait intensément mais le soleil qui se posait sur son corps la faisait douté de son origine, bien qu’au fond d’elle, elle était sur et certaine c’était bel et bien lui. Serena se leva avançant doucement mais elle avançait, son appareil autour du coup et son visage serrait, par le doute et l’angoisse. Elle se stoppa net devant lui à quelques centimètres, elle n’avait pas vraiment conscience de l’espace à cet instant. Elle bloqua son regard sur lui. « Damon … » rien d’autre n’arriva a sortir. Doucement sa main se posa sur son bras, le tâtant pour être sur de ne pas rêver ou d’imaginer sa présence.

Ce fut une sorte de flash, deux ans, c’était donc ça, ce truc auquel elle avait pensé toute la matinée sans trop savoir ce que c’était ou ce que cela pourrait être. Elle fut comme projetée en arrière, elle retrouvait toutes les choses qu’elle avait connus autrefois, elle revoyait son visage au dessus d’elle, ces mains sur sa peau et les frissons qui l’avait gagné ce soir la. Ses lèvres sur sa peau et tout le bonheur que c’était de se dire qu’elle avait une chance, que l’homme qui la rendait folle lui donnait peut être une chance ce soir. Elle l’aimait, étrangement celui qui avait été pour elle son meilleure amie pendant des années, celui qui l’avait réconfortée quand elle était triste et seul, était devenu celui qu’elle aimait, amoureuse c’était devenu fort. Elle n’avait jamais ressenti ça, une passion de ce type, Serena était le genre de femme à se consacrer à sa passion, à faire les choses comme elle le voulait sans se demander s’il y avait des choses plus importantes et il lui était tombé dessus, comme une sorte de masse en plus fort, c’était impossible de faire autrement, de ne pas y penser ou de faire comme ci elle ne ressentait rien. Il comptait tant. En une seconde tout les espoirs qu’elle c’était fondé, c’était écroulé, il ne l’aimait pas, et ne l’aimerait pas comme elle l’aimait. Elle c’était enfuie, se promettant de tirer un trait sur cette histoire. Deux ans de silence, c’était une réel torture, elle pensait à lui chaque jour, elle espérait le revoir, croiser sa route ou avoir un signe. Elle aurait pu l’appeler ou répondre simplement à ces appels, ou lui donner signe de vie mais elle avait simplement le cœur brisé.

Deux ans, deux ans pile, il lui avait manqué totalement oui, elle aurait pu répondre mais elle c’était toujours dit qu’il lui ferait du mal ou que d’une certaine manière il remuerait le couteau dans la plaie. Et la il était la, elle ôta sa main de sa peau toujours aussi douce, cette sensation la frustrée. Elle reprit sa respiration, et tenta de parler le plus compréhensiblement possible ; « Tu m’observe maintenant ? … Que veux-tu Damon ? » réussit-elle à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labriz-luxury.forumactif.org
Josh H. Evans
avatar
A D M I N S ;


Mon avatar : Josh Hartnett
Mes messages : 2742
Mon âge : 26 ans
Etude & Année d'étude : terminée, basta
Emploi(s) : Garagiste
Date d'inscription : 15/11/2008


Moi et mon ego
MES RELATIONS:
CITATIONS:
MES TOPICS SONT : Ouverts

MessageSujet: Re: Ces plaisirs violants ▬ Damon   Mer 28 Juil - 17:52

    Serena venait de tourner son regard dans sa direction. Fixant toujours la jeune fille passivement, Damon sentit les battements de son cœur accélérer subitement. Était-ce un mirage ou son ex-meilleure amie était bien réelle, debout, à tout juste quelques mètres devant lui ? La scène était bien trop réelle pour être le fruit de son imagination. Damon plissa les sourcils suivant cette silhouette si familière s'approchait lentement, réduisant ainsi la distance qui les séparait. Quelle allait être sa réaction ? Contre tout attente, elle n'avait pas pris la fuite comme elle l'aurait fait deux ans auparavant. Après tout ce temps, elle n'avait pas changé bien que les traits de son visage semblaient plus adulte à présent, ne faisant qu'embellir un peu plus sa personne. La jeune fille se trouvait face à lui, silencieuse, elle s'était avancée encore de quelques centimètres pour se retrouver proche, peut être un peu trop proche. Mais Damon n'y fit pas réellement attention et resta donc où il était, trop préoccuper à décerner la moindre expression de son visage qui l'aiderait peut-être à connaître l'opinion qu'elle avait de lui ou encore, ses ressentis. Inutile d'être devin pour remarquer que Serena semblait troublée et inquiète par son apparition.Tout comme Damon appréhendait sa réaction. Leurs regards semblaient bloqués l'un sur l'autre. Le jeune homme attendait qu'elle prenne parole, suspendu à ses lèvres. Le temps semblait s'être stoppé. « Damon … » Dit-elle simplement en suspens. Le son de sa voix résonnait à ses oreilles sans en prendre conscience lorsque la main de Serena vint se poser sur son bras. Damon comprit qu'elle cherchait à savoir si sa présence était bien réelle. Le jeune homme était complètement déboussolée par ces retrouvailles; le plaisir d'entendre à nouveau sa voix, le contact de ses doigts sur sa peau. Il réalisait à ce moment précis, à quel point, Serena lui avait manqué et se venait même à se demander comment avait-il pu se passer d'elle tout ce temps ? Une soudaine envie de là prendre dans ses bras pour là serrer doucement mais fermement contre lui, l'envahit mais se contenta d'afficher un faible sourire qui s'effaça aussitôt. La réaction de la jeune fille n'indiquait en rien sa façon de pensée et ce qu'elle s'apprêtait à faire dans les secondes qui allaient suivre. Lui avait-elle pardonné son erreur ? Bizarrement, rien ne sortait de la bouche du jeune homme non plus; bien qu'il avait imaginé cette scène plus d'une centaine de fois, il se trouvait complètement désarçonné par la situation devenue bien réelle cette fois.

    Inévitablement, Damon ne pouvait s'empêcher de repenser à ce fameux soir où il s'était laissé emporté par son anéantissement cédant malencontreusement au charme de sa meilleure amie. Les sentiments qu'elle avait à son égard n'avaient jamais été fondés, alors Damon n'avait pas pensé à la conséquence de ses actes. Pour lui, il était clair que cette nuit passée à ses côtés n'était rien de bien sérieux, au contraire, une simple partie de plaisir à laquelle, ils mettraient un terme à leur réveil. Seulement, il s'avéra que la jolie brune ne voyait pas les choses de la même façon. Voila comment tout gâcher avec l'une des personne qui compte le plus à vos yeux. Si Damon regrettait ? Bien sûr que oui ! Mais à présent, le jeune homme était devenu quelqu'un d'autre. En effet, depuis qu'il avait perdu la seule femme qu'il n'avait jamais aimé et sa meilleure amie, son comportement s'était quelque peu assombri ou plutôt endurci. Ne dit-on pas que ce qui ne tue pas nous rend plus fort ? Damon s'était déjà excusé des milliers de fois auprès de Serena, ayant certainement saturé sa boîte vocale. Aujourd'hui, il était tout simplement impossible de retirer ce genre d'information de la bouche du jeune homme, considérant cela comme une forme de soumission, il était hors de question pour lui de se rabaisser à qui que se soit. Vous l'avez compris orgueilleux et sans-cœur, il était devenu. Pourtant la simple présence de Serena le rendait vulnérable; il le sentait au plus profond de lui et évidemment, il n'aimait pas ça du tout. Damon finit par détourner son regard ne pouvant plus supporter celui antipathique de la jeune fille, le déstabilisant plus qu'autre chose. Elle retira alors sa main de son bras mettant ainsi un terme à toute forme de contact physique entre eux-deux, créant ainsi une certaine barrière à ne pas franchir. « Tu m’observes maintenant ? … Que veux-tu Damon ? » Finit-elle par articulé distinctement. Le jeune homme préféra faire abstraction à sa première question, ne voyant pas l'intérêt d'y répondre. Son regard se posa à nouveau automatiquement sur elle, lorsqu'elle prit la parole. Il lui répondit alors.

    « Quoi, tu oses encore me poser la question ? » Demanda-t-il d'un ton calme bien qu'il fut incrédule face au comportement de celle qui a été un jour sa meilleure amie. Aucune ironie dans sa voix, comme il l'avait l'habitude de le faire; pour une fois, il était très sérieux. Le jeune homme finit par lâcher un profond soupir en détachant une nouvelle fois, son regard du sien. Il ne savait plus quel comportement adopter pour qu'elle accepte ses excuses. Et puis, après tout ce temps, Damon n'était plus très sûr de vouloir renouer les liens avec cette fille dont il était toujours attaché, même s'il laisserait paraître le contraire. Le dialogue semblait être coupé entre ces deux-là. Certes c'est lui qu'il l'avait blessé sans le vouloir, mais était-ce une raison disparaitre ainsi de sa vie ? D'une certaine façon, Damon lui en voulait de l'avoir abandonné du jour au lendemain. Après un bref moment de silence, il reprit toujours sur le même ton.

    « Je suppose que tu m'en veux toujours ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena H. Lowens
avatar
Vieilles chaussettes



Mon avatar : Lucy Hale
Mes messages : 60
Date de naissance : 27
Localisation : Londres
Mon âge : 20 ans
Etude & Année d'étude : Etudiante en Art
Emploi(s) : -
Date d'inscription : 06/07/2010


MessageSujet: Re: Ces plaisirs violants ▬ Damon   Ven 6 Aoû - 1:07

Comparé cela à l’enfer était encore trop gentil. Deux ans sa semble rapide et pourtant cela peut être le pire des enfers quand la personne qui rythme votre vie et aussi celle qui vous brise en deux. Ce n’était pas explicable, mais tout avait semblé plus sombre et plus dur, froid, comme le marbre après qu’elle eu décidé de ne plus lui parler. Elle avait souhaité plus de dix milles fois prendre son téléphone et lui parlait, rien qu’entendre le son de sa voix faire en sorte que tout redevienne réel. Il était son Damon, son cœur d’une certaines façon ; les sentiments qu’elle avait développé pour lui était fort, elle l’aimer tellement, d’une façon indéfinissable. Elle n’avait pas cru aimer si fort un jour et pourtant. Cependant le garder pour elle avait semblé la meilleure solution, il avait une fille à ces cotés, elle savait à quel point cette fille comptait pour lui, et lui briser le cœur, sa vie ou leur amitié était simplement impensable. Elle l’avait gardé pour elle avec du mal mais il était si heureux, si beau à regarder que c’était presque bon.

Le regard de Serena était perdu, totalement perdu. Ces mains se mirent à trembler, elle avait envie de lui sauter au coup et de ne jamais lâcher ses bras. Serena avait prit conscience d’une chose en deux ans, elle ne le détester pas, sa seule peur était de se faire briser le cœur une seconde fois si elle s’approcher de lui. Damon avait légèrement changé, vieilli comme Serena d’ailleurs, mais il était encore plus beau qu’auparavant. Sa voix retentit doucement, comme une douce mélodie. Rester calme était ce qui lui venait à l’esprit, elle avait envie de ressentir une seconde fois l’effet de sa peau contre la sienne, juste une fois. Mais il l’avait retiré d’un geste brusque qui la troubla un peu. Revenir en arrière c’était son seul désir. Il ne lui fallut pas plus, pour comprendre qu’il avait changé, qu’une part d’orgueil et presque de colère dans ces yeux. Elle le comprenait mieux que qui compte et ceux même en quelques secondes, elle savait qu’il avait changé, elle avait su lire son âme dès le début.

Lui en vouloir ? Elle était indécise, un peu perdu même mais une chose sur un choix s’imposait lui demander de partir pour toujours d’oublier tout ce qu’il avait vécu ensemble et d’une certaines manière de faire comme ci elle était morte. Ou alors d’oublier de faire comme ci ce passé, cette histoire était fini, et qu’il puisse enfin reprendre leur douce amitié. Comme avant, elle se mit presque à sourire à ce terme. Elle prit comme une sorte d’inspiration avant de parler. « T’en vouloir pourquoi ? … M’avoir brisé le cœur ? » elle avait employé un ton assez ferme et froid, qu’elle regretta de suite, elle fit un pas en avant, réduisant la distance qui les séparer. Elle voulait sa présence, elle en avait besoin comme les fleurs qui on besoin d’eau. Il finit par tourner le regard et elle s’avança, décider à prendre les choses en main une bonne fois pour toute, elle le bouscula un peu avant d attraper fermement sa main. Elle le força à le regarder droit dans les yeux avant de parler, laissant un frisson lui parcourir tout le corps au contact de sa peau. « Je ne t’ai jamais détesté Damon, pas une seconde … » un petit sourire se glissa sur son visage, elle avait tant de chose à dire, à faire à exposer « … je n’avais pas envie de souffrir une seconde fois simplement alors je t’en ai voulu pour ça parce que tu ne t’as pas demandé ce que je ressentirais si mon meilleur ami me voyait comme un objet sexuel ou un truc pour faire oublié une autre alors que moi je l’aimais comme personne » c’était enfin dit et en une seconde elle fut comme libérer d’un poids, elle lui avait enfin dit de vive moi, lui face à elle, enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labriz-luxury.forumactif.org
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Ces plaisirs violants ▬ Damon   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ces plaisirs violants ▬ Damon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WELCOME LONDON  :: c i t é . d e . l o n d r e s :: The tamise :: The stands-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit